AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.77 /5 (sur 214 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 27/07/1946
Biographie :

Francis Berthelot est un écrivain et compositeur, connu pour ses ouvrages en littératures de l'imaginaire.

Fils d'un chercheur en physique nucléaire et d'une directrice d'école maternelle, il réalise de brillantes études et passe deux ans à l'École Polytechnique (Promotion 1966). Une fois son diplôme en poche, il entreprend une carrière de chercheur qui le conduit en 1970 au CNRS, où il travaillera néanmoins dans deux domaines successifs bien distincts:

D’abord, de 1968 à 1989, en biologie moléculaire: en 1975, il soutient une thèse sur les ARN de transfert, avant de se pencher sur la différenciation de la cellule nerveuse.

Ensuite, de 1989 à 2007, en théorie littéraire au sein du CRAL (Centre de Recherche sur les Arts et le Langage). Il a pris sa retraite en octobre 2007 pour se consacrer à son œuvre fictionnelle.

Essayiste aussi exigeant que passionnant, c’est un habitué des colloques et des collections universitaires. S'intéressant successivement à la poésie surréaliste, à la musique russe et au théâtre, Francis Berthelot se lance dans l'écriture.

En 1980, son roman "La Lune noire d’Orion" est publié et remporte même le prix du meilleur roman français au festival de science-fiction de Metz. Affecté par la mort et le destin parfois tragiques de ses proches, il écrit "Rivage des intouchables" en 1990. Ce dernier marque le point culminant de sa carrière d'écrivain mais également un tournant qui le conduira vers la publication d'ouvrages de littérature générale.

Il s’est imposé auprès de la critique avec quatre romans qui explorent des styles aussi divers que le space opera, l’heroïc fantasy ou la psycho-fiction. Il rejoint ensuite le groupe de la "Nouvelle Fiction" et œuvre dans le domaine qu’il a baptisé "transfictions", zone frontalière entre les littératures de l’imaginaire et de la littérature générale, dont son guide de lecture "Bibliothèque de l'entre-monde" (2005) peut passer pour le manifeste.

Il a aussi composé quatre ballets "pour orchestre virtuel" et deux ballets plus courts (2016-2017).

Il a reçu de nombreux prix dont le Prix Rosny aîné du meilleur roman 1987 et le Grand Prix de l’Imaginaire: roman (1991), essai (1995) et jeunesse (2001).

son site : http://francis.berthelot.monsite-orange.fr/

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Conférence La fantasy et la SF c?est aussi... Des minorités visibles enregistrée aux Imaginales 2018 Avec Sabrina Calvo, Francis Berthelot et Nnedi Okorafor
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
Charybde2   12 avril 2013
Nuit de colère de Francis Berthelot
Parfois, il aimerait savoir encore pleurer. A cause de la solitude où il s'emmure ; mais aussi de la médiocrité qu'il trouve en eux. Lorsqu'il pénètre les forêts de leurs esprits, il s'occupe d'abord de neutraliser les vrilles mentales qu'ils tendent vers lui. Ensuite, le temps qu'ils réagissent, il explore leur paysage intime. Les premiers temps, il a été surpris : il y a rencontré des bosquets plus verts, plus luxuriants, des torrents plus sauvages que chez les enfants de la secte. Pourtant, les vraies règles lui sont vite apparues : des arbres alignés, des champs creusés de sillons, des rivières endiguées dans les parpaings ; bref, une rigueur autre, mais tout aussi sévère. (...) Partout, il retrouve cette soumission à un ordre supérieur, adulte sans doute, mais au sens tyrannique du terme.
Commenter  J’apprécie          50
Charybde2   04 juillet 2018
Bibliothèque de l'Entre-Mondes : Guide de lecture, les transfictions de Francis Berthelot
Ainsi, en dépit de la catégorisation stricte opérée par le champ commercial dans son ensemble, il existe entre littérature générale et littératures de l’imaginaire une zone frontalière qui possède sa logique propre : la zone des transfictions. Comme on le voit, en donner une définition univoque serait aussi difficile que contraire à leur esprit même. D’autant que les règles à transgresser dans le mainstream n’étant pas les mêmes qu’en SF, les critères de sélection à appliquer aux deux continents diffèrent sensiblement – même si, au fond, on arrive à des ouvrages proches. En revanche, le double éclairage que permet le recours simultané à la narratologie thématique et à la narratologie discursive permet d’en donner une idée assez précise. Loin des conventions de genre et au-delà des singularités d’œuvre ou d’auteur, les transfictions ont en effet pour point commun la volonté de déréaliser le récit, grâce à une double transgression de l’ordre en place :

– d’abord, en jouant sur le rapport réel/imaginaire, donc en introduisant dans l’histoire des éléments qui dépassent le monde où nous vivons ;

– ensuite, en jouant sur le rapport réalité/fiction, donc en déconstruisant le discours par des stratagèmes qui exacerbent sa nature fictionnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Charybde2   13 avril 2013
Mélusath de Francis Berthelot
Un moment plus tard, cependant, tandis que la doyenne regagne la scène, le murmure de stupeur qui s'élève de l'assistance la fige sur place. Sur son bras, la robe qui rendait Clytemnestre si terne oscille, vaporeuse, comme sous l'effet d'une brise. Elle est à nouveau d'un blanc éblouissant. »

« - Cette femme, je ne peux même pas l'approcher ! reprend-elle sans l'entendre. En elle comme autour d'elle, il y a trop de haine – exprimée ou non. Si je dois l'incarner en public pendant des semaines, je finirai par me haïr moi-même !

- Eh bien, il faut apprendre à mieux t'aimer. A accepter vos points communs. La pièce l'exige, et notre avenir aussi. Un acteur doit affronter ce qu'il déteste en lui... Nous n'avons pas le choix. »

« Vous prétendez jouer avec les mythes, déclare enfin Mélusath d'une voix impassible. Mais vous ne vous regardez pas en face. Il va falloir que cela change. Le théâtre exige de ceux qui le servent un peu plus d'honnêteté. »

« - Où sommes-nous ? se borne-t-il à lui demander.

- Dans ton décor : celui du spectacle. Mais surtout le tien, à toi, avec ses vilains petits secrets. Hé oui... Un artiste doit puiser dans ce qu'il a d'innommable. Il est temps de sortir tes fantômes des oubliettes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
coleo   24 août 2012
La Boîte à Chimères de Francis Berthelot
Le point de vue de la cafetière: Iscan fils de d'Abraark, seuls survivants de la race humaine.

" la poigne de son père est sur elle. le corps de son père la plie, lourd de son poids d'os, d'écorce, de chair vieillissante. Le sexe de son père s'empare de sa faille qu'il a ouverte en elle, y grave des signes ineffaçables. Les ondes qui la secouent rendent à chaque chose sa pesanteur exacte."
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2   12 avril 2013
Nuit de colère de Francis Berthelot
Puis elle reprend, en tendant son visage au soleil : "Le théâtre, c'est le mensonge élevé à la perfection du cristal. Il ne renie pas sa nature : au contraire, il la revendique. Mais c'est pour cela qu'il est pure vérité. Plus il affiche ses artifices, ses masques, ses trompe-l'œil, plus il révèle l'immuable de l'homme."
Commenter  J’apprécie          40
Maliae   11 mai 2015
Rivage des intouchables de Francis Berthelot
– Mes poings peuvent-ils vous rendre service ? Demande-t-il aux galopins. A trois, c’est dangereux d’attaquer un moucheron !
Commenter  J’apprécie          40
Maliae   11 mai 2015
Rivage des intouchables de Francis Berthelot
Consterné de se voir aimer tellement à contretemps, il laisse les phrases s’abattre sans répondre.
Commenter  J’apprécie          30
Charybde2   04 juillet 2018
Bibliothèque de l'Entre-Mondes : Guide de lecture, les transfictions de Francis Berthelot
Depuis plusieurs décennies, le champ littéraire est séparé – non seulement en France mais aussi dans la plupart des pays étrangers – en deux continents bien distincts :

– la littérature générale, que les Anglo-Saxons appellent mainstream ;

– les littératures de l’imaginaire, souvent regroupées sous le label plus large de SF (dérivé du terme original de science-fiction).

Cette distinction, assez souple au départ, était fondée sur un certain nombre de caractéristiques littéraires, portant en premier lieu sur la thématique des ouvrages en question. S’y sont bientôt ajoutés divers critères formels, certains pertinents car liés aux thèmes abordés, d’autres moins. L’opinion publique ayant consolidé l’ensemble au moyen de quelques amalgames hâtifs, un second clivage est venu se superposer de manière fallacieuse au premier : l’opposition entre littérature savante et littérature populaire. Deux ou trois clichés entretenus par le cinéma, la télévision et les médias en général ont renforcé le malentendu et durci le clivage. Tant et si bien qu’à présent, la frontière qui sépare les deux continents correspond à des critères commerciaux bien arrêtés, plutôt qu’à une réflexion vivante sur les singularités de genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lenocherdeslivres   02 juillet 2018
Khanaor 1 : Solstice de fer de Francis Berthelot
La clarté lacustre qui tombait des voûtes les révéla un à un à Raïleh. Des hommes aux traits de noyés. Des femmes dont l’œil atone semblait sans passé, sans espérance. Quelques enfants aussi, blêmes et édenté à faire peine. Tous d'une chair pétrifiée qui leur donnait l'apparence de statues de limon, quand ce qu'ils avaient d'humain restait encore perceptible.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar   25 décembre 2019
Hadès Palace de Francis Berthelot
Au sous-sol aussi, l’on cause et l’on boit. En revanche, on n’y fume guère : spectacle oblige.

Celui-ci se déroule sur une scène plus exiguë qu’un trottoir, flanquée d’un piano droit comme un réverbère, que se partagent — chacun sa soirée — trois pianistes jaloux de leur talent. En quoi consiste-t-il ? En un joyeux désordre où se bousculent chanteurs, danseurs, travestis, acrobates, comiques, illusionnistes, celui-ci professionnel, celui-là beaucoup moins, sans compter quelques

inclassables dont les bizarreries suscitent, de façon arbitraire, sifflets ou enthousiasme. À la demande, le patron, un barman, voire un client hardi, montent aussi sur scène pour faire leur numéro, recueillir les bravos, répondre du tac au tac aux lazzis. Bref, les semaines fastes, les fidèles y passent toutes leurs soirées, préférant cent fois ce trou à vauriens au Devil’s Paradise de Broadway.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Réalité et science-fiction, littérature et cinéma

Quel type de rayonnement est le plus dangereux?

les rayons ultra-violets
les rayons X
les rayons gammas
les micro-ondes

10 questions
10 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur