AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.02 /5 (sur 77 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal , 1966
Biographie :

Francis Dupuis-Déri est un écrivain et professeur québécois.

Il détient un doctorat en science politique de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC) à Vancouver.

Dans les années 1990, il a publié des romans, des nouvelles et de la poésie, et un recueil d'entretiens sur l'identité culturelle, "L'archipel identitaire" (codirigé par Marcos Ancelovici). Dans les années 2000, il publie plusieurs ouvrages. Il a aussi publié dans de nombreuses revues et journaux tels Alternatives, Le Couac et Le Devoir.

Depuis 2006, il enseigne au département de science politique et à l'Institut de recherches et d'études féministes (IREF) de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Il a été chercheur au Massachusetts Institute of Technology et au Centre de recherche en éthique de l'Université de Montréal (CREUM).

Il travaille occasionnellement comme analyste pour la Société Radio-Canada. Il a milité au sein de collectifs de sensibilité anarchiste contre la répression policière, contre la guerre, contre le capitalisme et le néolibéralisme, contre le racisme et contre le masculinisme. Il est cofondateur des Zapartistes, un collectif d’humoristes engagés.

Francis Dupuis-Déri étudie notamment les mouvements sociaux tels l'altermondialisme, l'antiféminisme et le masculinisme.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Francis Dupuis-Déri   (30)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Crise de la masculinité ? Diffusion 21 11 2019

Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (119) Voir plus Ajouter une citation
ErnestLONDON   22 novembre 2019
Nous n'irons plus aux urnes de Francis Dupuis-Déri
L’expression « démocratie représentative » est donc un oxymore, une contradiction logique et politique, une imposture. La démocratie ne peut être que directe, car le peuple ne (se) gouverne plus dès qu’on se trouve en présence d’un ou plusieurs chefs, élus ou non. Trop souvent, cette vérité politique est dissimulée par le mythe de la « représentation de la souveraineté populaire », qui plonge ses racines dans la superstition mystique et religieuse et la propagande monarchiste.
Commenter  J’apprécie          170
Abyssinia   18 février 2019
La crise de la masculinité de Francis Dupuis-Déri
[...] visiter les musées comme le Métropolitan à New-York, où 95% des œuvres exposées dans la section d'art moderne sont signées par des hommes, mais où 85% des illustrations des corps nus représentent des femmes.
Commenter  J’apprécie          173
ErnestLONDON   19 novembre 2019
Nous n'irons plus aux urnes de Francis Dupuis-Déri
L’acharnement déployé pour combattre l’abstentionnisme porte à croire que les électoralistes cherchent avant tout à sa convaincre de l’importance de leur propre vote et de leur propre grandeur morale et politique. 
Commenter  J’apprécie          160
ErnestLONDON   19 septembre 2019
La peur du peuple de Francis Dupuis-Déri
Bref, en tout lieu, le peuple est potentiellement multiple. Il est à la fois l’objet et le sujet de conflits quant aux critères d’inclusion et d’exclusion, ainsi que des possibilités d’alliances et de coalitions. Il est donc important de ne pas essentialiser le peuple, de ne pas identifier un marqueur unique dans une population donnée. Le peuple est défini par le contexte, toujours dans un rapport social, c’est-à-dire une relation agonistique dans laquelle les parties défendent des intérêts contradictoires.
Commenter  J’apprécie          150
ErnestLONDON   23 novembre 2019
Nous n'irons plus aux urnes de Francis Dupuis-Déri
Plutôt que de tenter tant bien que mal d’allier l’action directe et l’exercice électoral, pourquoi ne pas canaliser tout ce temps, cette énergie et ces ressources vers les collectivités, les mobilisations populaires et les mouvements sociaux pour oeuvrer à fonder des sociétés où s’incarneront réellement la liberté, l’égalité, la solidarité et l’aide mutuelle ? Pourquoi ne pas rejoindre le camp de la démocratie (directe), de l’autogestion et de l’anarchie, plutôt que de toujours prétendre que le salut passe nécessairement par l’élection d’une élite ambitieuse qui prétend vouloir notre bien ? 
Commenter  J’apprécie          134
ErnestLONDON   10 août 2019
La peur du peuple de Francis Dupuis-Déri
« J’avoue que je n’ai jamais pu réfléchir sur ce système de représentation sans m’étonner de la crédulité, je dirai presque de la stupidité avec laquelle l’esprit humain avale les absurdités les plus palpables. Si un homme proposait sérieusement que la nation pissât par procuration, on le traiterait de fou ; et cependant penser par procuration est une proposition que l’on entend, non seulement sans s’étonner, mais qu’on reçoit avec enthousiasme. » John Oswald
Commenter  J’apprécie          130
Abyssinia   21 février 2019
La crise de la masculinité de Francis Dupuis-Déri
Nous sommes donc en proie à une illusion : notre modèle familial contemporain sert de calque à l' "âge des des cavernes" et nous pensons maintenant que les femmes et les hommes de la préhistoire vivaient réellement comme une famille "modèle" d'aujourd'hui, le mari ramenant son salaire pour nourrir sa famille comme son lointain ancêtre ramenait le mammouth.
Commenter  J’apprécie          101
ErnestLONDON   03 octobre 2020
L'étrange étranger de Francis Dupuis-Déri
“Tous les hommes naissent libres et égaux en droit.“ C’est la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui raconte cela. Mais il est facile de prouver que cette égalité n’a jamais existé pour nous, indigènes algériens. Nos droits, les voici, tels que les comprennent les canailles sanguinaires, les pirates rapaces qui, sous prétexte de colonisation, nous ont apporté les soi-disants “bienfaits“ de leur “civilisation“. Ils consistent à voir les terres sur lesquelles nous sommes nés, que de père en fils nous fécondions de notre labeur, qui nous donnaient de quoi vivre librement et fièrement, accaparées par nos “bienfaiteurs“. […] Nous avons un autre “droit“ que ne nous contestent pas, au contraire, les entrepreneurs de charniers patriotiques, c’est celui d’aller crever sur les champs de bataille pour la défense de la France si généreuse.
Commenter  J’apprécie          90
ErnestLONDON   12 février 2020
Démocratie de Francis Dupuis-Déri
Le peuple sait qu’il a la capacité de se doter d’agoras pour s’assembler et discuter collectivement des affaires communes, malgré ces élites politiques, économiques, médiatiques et universitaires qui répètent encore et toujours que la démocratie directe est aujourd’hui impensable et impossible.
Commenter  J’apprécie          101
ErnestLONDON   20 septembre 2019
La peur du peuple de Francis Dupuis-Déri
Plus le peuple se voit offrir des occasions de s’exprimer par des canaux institutionnels bien contrôlés par l’aristocratie élue, moins les débordements et la turbulence paraissent légitimes.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Cherub Tome 1:100 jours en enfer

Comment s'appelle le personnage principal?

John
Bruce
Ewart
James

16 questions
286 lecteurs ont répondu
Thème : Cherub, tome 1 : 100 jours en enfer de Robert MuchamoreCréer un quiz sur cet auteur

.. ..