AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4 /5 (sur 139 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Versailles , le 10/10/1947
Biographie :

Francis Perrin (né le 10 octobre 1947 à Versailles, France) est un acteur, scénariste et réalisateur français.
Il est engagé à la Comédie-Française en 1972. Il joue notamment dans Les Fourberies de Scapin de Molière.
Francis Perrin a co-écrit et joué dans Le Débutant (1986) le rôle de « François Veber » et dans Ça n'arrive qu'à moi le rôle de « François Pépin ».
Il a également été directeur du Théâtre Montansier à Versailles de 1992 à 2000.
En 2001 Francis Perrin rejoint Jean-Claude Brialy comme co-directeur artistique du Festival d'Anjou, puis en est le directeur en 2002 et 2003.
En avril 2007, il est promu officier de la Légion d'honneur.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Francis Perrin   (7)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation

-(...)Je te condamne à mort mais comme tu m'as diverti durant bon nombre d'années, je te permets de choisir ta mort !

- Mon cousin, j'aimerais mourir de vieillesse."

Commenter  J’apprécie          170

Il s'est toujours trouvé meilleur tragédien malgré le succès remporté en province par les farces et par l'Étourdi, sa première comédie écrite en vers cinq années auparavant lors du passage de la troupe à Lyon. Mais cet echec cuisant va l'obliger à repartir en province et connaître à nouveau les difficultés qui ont souvent jalonné son parcours et qui ont précédé son retour a Paris.

Commenter  J’apprécie          130

Molière veut que l'on cesse de toujours considérer le rire comme un art mineur et tente de briser cette idée reçue disant que tout l'esprit et toute la beauté sont dans les poèmes serieux et que les pièces comiques sont des niaiseries qui ne méritent aucune louange.

Commenter  J’apprécie          130

Cela se terminait invariablement par de gros rires gras et force tapes dans le dos autour d'une chopine quand ce n'était pas à conter "farfemouille" à une souillon pour y tremper sa chandelle à la fin de la nuit.

Commenter  J’apprécie          120

- Avez-vous du temps pour une dernière question, La Grange ?

- Je vous écoute

- Sommes-nous vraiment utiles à la société ?

- Qu'entendez-vous par là ?

- J'ai un désagréable sentiment d'insignifiance. Que voulez-vous qu'il reste d'un saltimbanque ? Je suis passé par toutes les incarnations possibles J'ai été tantôt peureux, héroïque, joyeux, ridicule, lâche, généreux, hâbleur, naïf, rusé, paillard, tragique, toujours malmené entre le rire et l'émotion Comment savoir qui je suis vraiment ? Pourquoi s'évertuer chaque soir à être quelqu'un d'autre ? Qu'avons nous à attendre en retour ? Des larmes, des rires, des applaudissements, des ovations ou des insultes et de méchantes critiques. C'est un métier qui a besoin d'éloges sinon il se meurt dans la sécheresse.

Commenter  J’apprécie          80

Lully, qui compose désormais toutes les musiques des comédies de Moliere, fait à présent partie du cercle d'amis qui se retrouve régulièrement rue de Richelieu. Il leur donne parfois un aperçu de ses compositions en les jouant sur sa guitare qu'il manie comme un virtuose. Le jeune Racine, lui aussi, est à présent un habitué de ces longues et fréquentes soirées où l'esprit et le talent font assaut de préséance.

Commenter  J’apprécie          70

Notre seul but a toujours été : que Louis s'en sorte. Non pas de l'autisme, on sait bien qu'il ne pourra jamais s'en débarrasser, encore moins guérir. L'autisme n'est pas une maladie, c'est un handicap.

Commenter  J’apprécie          70

Laisser la parole à la folie, c'est aussi faire entendre la voix de la vérité qui fait tomber les masques des faux sages, déstabilise les hypocrites et dérange les artificieux.

Commenter  J’apprécie          70

Écrire ? Quand ? Ma condition de chef de troupe m'en laisse-t-elle le temps ? Entre les répétitions, la mise en place, la surveillance des décors, la composition des costumes, la gestion des dépenses, la distribution des parts à chaque comédien, l'achat des chandelles et autres inattendus, il ne me reste qu'une partie de la nuit et le petit matin...

Commenter  J’apprécie          60
Si tu as trop de sel
Tu paieras la gabelle.
Si tu refuses de la payer
L'apostille sera salée.
Tu perdras ta belle
Viendront les écrouelles.
Pour ne pas payer la gabelle
Suis donc un régime sans sel.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur

Quiz Voir plus

Patients de Grand Corps Malade

Comment s'appelle «Grand Corps Malade»?

Flavien Marsaud
Fabien Marsaud
Jean Marsaud
Kevin Marsaud

10 questions
445 lecteurs ont répondu
Thème : Patients de Grand Corps MaladeCréer un quiz sur cet auteur