AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.01/5 (sur 66 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Quimper , 1924
Mort(e) à : Paris , le 13/11/2008
Biographie :

François Caradec est un écrivain et biographe français.

Membre de L’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle), Régent du Collège de ’Pataphysique, il est auteur de biographies de référence de Lautréamont, d’Alfred Jarry, de Raymond Roussel, d’Alphonse Allais, de Willy et de Jane Avril.

Il fut l’un des spécialistes français de la bande dessinée, et cultivait les pastiches et mystifications de tout ordre. Il suivit de près la création de l’Ouvroir de Bande dessinée Potentielle (Oubapo).

Il a beaucoup fait pour la diffusion et la publication rationnelle des œuvres d'Alphonse Allais, dont il est le grand spécialiste.

Il fut avec Jacques Jouet, Paul Fournel et Hervé Le Tellier, de l'Oulipo, l’un des protagonistes de l'émission de radio "Des Papous dans la tête", créée en 1984 sur France-Culture.

Son dernier livre, un roman noir intitulé "Le doigt coupé de la rue du Bison", est paru chez Fayard en 2008.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de François Caradec   (52)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo

François Caradec : Jane Avril au Moulin Rouge avec Toulouse Lautrec
Depuis l'hôtel George V à Paris, Olivier BARROT présente le livre de François CARADEC "Jane Avril au Moulin Rouge avec Toulouse Lautrec" (Fayard).

Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
François Caradec
Il est intéressant d'aller de temps en temps habiter chez les autres: on y trouve toujours des livres qu'on n'a pas lus
Commenter  J’apprécie          320
François Caradec
Qui vole un oeuf n'a pas très faim !
Commenter  J’apprécie          272
François Caradec
Bien sûr, les cercueils ne sont pas taillés sur mesure ; mais les morts s'adaptent à tout.
Commenter  J’apprécie          260
François Caradec
Son ouïe était devenue si fine qu'il distinguait, rien qu'au bruit, la chute d'un kilo de plume de celle d'un kilo de plomb.
Commenter  J’apprécie          182
-Caisse tue vieux, aile halle doigt d'allée houx est l'voeu, sept flammes.
Ça, c'est Maurice, on comprend pas toujours bien ce qu'il dit, il a un défaut de la langue, mais on s'habitue à en entendre la moitié, ça ne mérite jamais beaucoup plus. On a l'indic qu'on peut. Avec sa gueule rose et molle et ses yeux globuleux, chochotte, va, il a toujours l'air d'attendre quelqu'un, le Maurice. On l'a surnommé Pénélopette. Il paraît qu'il parle comme ça depuis qu'il est passé à Fresnes. À force de lui cogner la tête sur le sol en ciment, ils ont dû déranger les pépins dans la courge.
Commenter  J’apprécie          153
Rrose Sélavy recommande à Charlotte Corday de ne pas jeter Marat avec l'eau du bain.
Page 66
Commenter  J’apprécie          163
Rrose Sélavy se demande ce que sont devenus les couples de vers à bois dans l'arche de Noë.
Page 65
Commenter  J’apprécie          142
À Milly-la-forêt, on l'appelle Monsieur Jean. Le jour à peine levé, il ouvre sa fenêtre pour entendre le chant du coq. Puis il se recouche, heureux d'avoir été cité par la nature.
Page 46

[Je n'ai pas compris tout de suite, et vous? Je cache un indice en commentaire]
Commenter  J’apprécie          133
Ce que ceux- ci ne savent pas, c'est qu'un flic n'a pas besoin d'en savoir beaucoup pour en savoir assez.
Commenter  J’apprécie          130
Alors, vrai, vous trouvez qu'je m'goure ?
Et puis après ? J'ai une chouette moure,
la bouche plus p'tite que les calots,
L'esgourde gironde comme une Ostende
Aussi j'm'ai dit : Vivons d'not' viande !
J'aim' mieux êt'dos

D'ailleurs, c'est pas rien que d'ma faute.
J'ai voulu masser comme un aut'e;
j'ai eu des jours pas rigolos;
Mais ça m'rend malade quand que j'chine.
J'ai une arête en place d'échine.
J'aim' mieux êt'dos.

Franchement, quoi foute ! De l'épic'rie ?
Débiter d'la morue pourrie,
Aussi pourrie qu'les aristos ?
Là, sans blague, c'est-y dans le commerce
De l'hareng saur qu'un maquereau perce ?
J'aim' mieux êt'dos

P'têt' quen maquillant dans la banque...?
Avec d'la galette à la manque,
On fait suer l'pognon des gosos.
Bon p'tit truc ! J'y dirais bien tope !
Mais bath ! L'mien est encore plus prop'e.
J'aime mieux êt'dos

J'ai pensé, pour me tier d'penines,
A m'faire frère des écoles chrétiennes.
Ah ! ouiche ! Et l'taf des tribunaux ?
Puis, j'suis pas pour les pantes en robe.
Avoir l'air d'un mâle, v'là c'que j'gobe.
J'aim' mieux êt'dos

J'ai bien quèqu'part un camerluche.
Qu'est dab dans la magistrat'muche.
Son jaspin esbloue les badauds.
Il veut m'insinuer dans la rousse.
Pourquoi pas m'faire bouffer d'la mousse ?
J'aim' mieux êt'dos

Finalement sur tout ça j'me mouche
L'turbin, c'est bon pour qui qu'est mouche.
A moi, il fait nib dans mes blots.
Avec une frime comme j'en ai une,
Un mariol sait trouver d'la thune
J'aim' mieux êt'dos

C'est la raison pourquoi qu'je m'goure.
Mon gniassse est bath : j'ai un chouette moure,
La bouche plus p'tite que les calots,
L'esgourde gironde comme une Ostende
Aussi, j'mai dit : Vivons d'not' viande!
J'aim' mieux êt'dos
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de François Caradec (180)Voir plus

Quiz Voir plus

Politique et littérature

Les Romantiques français, dans leur jeunesse, étaient plutôt réactionnaires et monarchistes. Quel est celui qui a connu une évolution qui l’a conduit à être élu sénateur siégeant plutôt à gauche ?

Stendhal
Chateaubriand
Hugo
Mérimée

11 questions
130 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..