AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.75 /5 (sur 1339 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Le Cannet , 1959
Biographie :

François Garde est juge administratif, ancien conseiller de cabinets ministériels, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), de 2000 à 2005; ancien secrétaire général du gouvernement de la Nouvelle Calédonie; de 2008 à 2009, directeur de la station de Val d'Isère; de août 2009 à août 2010, Secrétaire général de la Nouvelle-Calédonie.

Après trois essais, il a publié trois romans : "Ce qu'il advint du sauvage blanc", "Pour trois couronnes" et "L’Effroi".

"Marcher à Kerguelen", (Gallimard, 2018) est le récit d'une traversée à pied de la Grand-île déserte, froide, rocheuse et humide de l'archipel des Kerguelen, possession française au sud de l'océan indien, pendant vingt-cinq jours sur 200 kilomètres.

Pour sa première édition, le prix de l'Homme pressé a été décerné à François Garde pour son roman historique "Roi par effraction" (éditions Gallimard), dont le personnage principal est Joachim Murat.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de François Garde   (14)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le mensonge est à la base du contrat de lecture, c'est la « suspension consentie de lecture » théorisée par Coleridge. On croit donc momentanément que ce qu'on lit est vrai. Il y a donc dès le début une relation très ambiguë entre littérature, réalité et vérité. Dans l'introduction de son recueil de nouvelles "A beau mentir qui vient de loin", François Garde écrit : "Oui, il existe une relation de proportionnalité inverse entre la Vérité et la Distance". le mensonge, pour l'écrivain, serait donc l'équivalent d'un voyage. Voyage physique, voyage intérieur, tout est possible grâce à l'imagination. François Garde invente même une formule mathématique pour théoriser le rapport entre voyage et mensonge : "La constante de la mappemonde". Il explique qu'elle sert "à mesurer le rapport entre distance et vérité". De l'invention, à l'affabulation, il n'y a qu'un pas. Pourtant, pas de jugement moral dans le projet de Laurent Gaudé. Mentir permet aussi de dire le vrai, de percer la carapace de la réalité pour en révéler toute la vérité. C'est le rôle du "Grand Menteur" de l'écrivain. Bien ou mal intentionné, raisonnable ou fou, manipulateur ou sincère, le menteur façonne le mensonge à l'aide de mots. Il construit un monde. Tout comme l'écrivain. Olivia Gesbert invite à sa table ces deux écrivains, François Garde et Laurent Gaudé pour parler du mensonge à travers leurs derniers livres. #mensonge #litterature #franceculture _____________ Prenez place à La Grande Table pour rencontrer d'autres personnalités qui font l'actualité de la culture, ici https://www.youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrpsBVAaqJ_sANguhpPukaiT ou sur le site https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (242) Voir plus Ajouter une citation
migdal   01 juin 2021
Roi par effraction de François Garde
«Mon frère,

Puisque avec votre cavalerie légère vous prenez les forteresses les mieux défendues, il faudra que je licencie le génie et que je fasse fondre mes pièces ! »
Commenter  J’apprécie          350
ssstella   28 octobre 2016
Ce qu'il advint du sauvage blanc de François Garde
Depuis deux jours, Narcisse songe à la mort.

...

Narcisse avait repensé au mousse, le gamin de Quimper qui avait agonisé dans la bonace pendant une semaine.

...

Entre le mousse de Quimper et le matelot de Saint-Gilles, lequel devait s'estimer le plus heureux ? Leurs parents ne recevront-ils pas la même lettre et ne partageront-ils pas le même chagrin ? Tant que Narcisse n'a pas réussi à revenir vers le monde des Blancs, il est enseveli dans les sables du désert tout autant que le mousse dans les profondeurs de l'océan. Lui est resté vivant, mais d'une certaine façon qu'il n'arrive pas à comprendre, il sait qu'il est mort. Et la mort ne lui est plus ni étrangère ni autant effrayante.
Commenter  J’apprécie          300
nadejda   12 avril 2018
Marcher à Kerguelen de François Garde
Kerguelen est voué au vent. Son souffle ne semble jamais devoir cesser, ni devoir cesser de nous suprendre. Il varie en force et en direction selon des logiques qui m'échappent, où se conjuguent perturbations océaniques, effets du relief, influence du soleil et pur caprice. Imprévisible et souverain, il décide de nos journées. Au-delà de trente noeuds, il rend la progression pénible ; allié à la pluie, il nous accable de froid ; virevoltant il prend appui sur les sacs à dos pour nous infliger de rudes bourrades ; bavard, sifflant, hurlant, grondant, il nous empêche de parler ; tourbillonnant, il nous aveugle.

Et lorsqu'il cesse, que rien ne bouge ni ne vibre dans l'air, que le murmure du ruisseau devient perceptible, et le rebond du caillou dérangé, et le bruit sourd des bâtons de Bertrand devant moi, son absence provisoire fait ressortir plus encore sa domination --- absence aussi étonnante, aussi déconcertante qu'une éclipse.

Le vent n'est pas un élément du paysage de Kerguelen, il en est l'essence même...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
gouelan   18 mars 2015
Ce qu'il advint du sauvage blanc de François Garde
Qui aurait le cœur de renvoyer un évadé dans sa prison --- prison si perverse et cruelle que le prisonnier ne la perçoit plus ?
Commenter  J’apprécie          210
tynn   24 décembre 2013
Pour trois couronnes de François Garde
Une vie, ce n'est pas seulement la somme des choix que l'on a faits. Elle est cette somme, multipliée par le regard des autres, et divisée par le coefficient indescriptible du hasard.
Commenter  J’apprécie          200
EllisB   02 septembre 2015
Ce qu'il advint du sauvage blanc de François Garde
Tu es de race blanche, comme moi. Ton père est blanc. Ta mère est blanche. Tous deux sont vivants. Je ne sais pas qui est cette femme dont tu parles et qui est morte.

Une négresse australienne ne peut pas être ta vraie mère. Si elle t'a pris en affection et t'a aidé pendant que tu étais là-bas, tu peux dire "ma mère adoptive" ou, si tu veux "ma mère noire".

A ces mots, il me regarda avec fureur, voire avec une haine qui me laissa interdit. Je crus même un instant qu'il allait me frapper.
Commenter  J’apprécie          152
ladesiderienne   04 octobre 2012
Ce qu'il advint du sauvage blanc de François Garde
Il s'habituait peu à peu à la misère physique, à l'incertitude sur son sort, à la nudité, à l'infecte nourriture. Infiniment plus dure était l'absolue solitude : il comprenait qu'il était condamné à une privation complète de relations humaines. Amitié, camaraderie, amour, complicité, respect, séduction, sexe, toute la gamme des sentiments lui était désormais interdite. Personne avec qui partager - là était le plus profond désespoir. Et pleurer sur lui le consolait un peu.

Le curé du village disait aux garçons que s'ils faisaient certaines vilaines choses le soir dans leur lit leur ange gardien pleurait. Et bien, qu'il pleure lui aussi ! qu'il pleure, ou qu'il lui vienne en aide, au lieu de rester là-haut tranquille dans le ciel !
Commenter  J’apprécie          140
moustafette   18 mars 2012
Ce qu'il advint du sauvage blanc de François Garde
S'il répondait à mes questions, il se mettait dans le danger le plus extrême. Mourir, non pas de mort clinique, mais mourir à lui-même et à tous les autres. Mourir de ne pas pouvoir être en même temps blanc et sauvage.
Commenter  J’apprécie          152
litolff   18 janvier 2013
Ce qu'il advint du sauvage blanc de François Garde
La compétition religieuse laissait peu de place à l'observation scientifique. Je voulais décrire des sauvages allant nus, et les bons pères tentaient de les rhabiller et de leur apprendre le Veni Creator.
Commenter  J’apprécie          150
kathel   19 février 2013
Ce qu'il advint du sauvage blanc de François Garde
L’image d’un Narcisse progressant vers notre monde, sortant de la caverne de Platon et marchant vers le soleil du XIXème siècle est erronée. Il y a deux personnages en lui : un matelot enfermé au cachot depuis des années et qui lutte pour en sortir ; et un diablotin sauvage qui bataille pied à pied pour l’en empêcher. Le matelot l’emporte, mais pas toujours et pas sans concessions. De même que les tatouages marqueront sa peau jusqu’à son dernier jour, de même son esprit restera marqué par ce qu’il a vécu et ne s’en libérera peut-être jamais complètement.
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Ce qu'il advint du sauvage blanc

Pour François Garde, ce livre est son

1er ouvrage
3ème ouvrage
5ème ouvrage
7ème ouvrage

8 questions
118 lecteurs ont répondu
Thème : Ce qu'il advint du sauvage blanc de François GardeCréer un quiz sur cet auteur