AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.87/5 (sur 46 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 17/07/1946
Biographie :

François Hartog est un historien et directeur d'études émérite à l'EHESS.

Il étudie l’histoire à l’École normale supérieure, où il rencontre Pierre Vidal-Naquet, avec lequel il mène ses travaux de recherche dès la maîtrise. Spécialiste d’histoire grecque, il travaille sur Homère puis, pendant ses années de thèse, sur Hérodote.

En 1973, il fait un grand voyage qui le conduit jusqu’en Indonésie, et notamment sur l’île de Célèbes, où il se passionne pour l’anthropologie. Cette expérience fondatrice, qui le fait hésiter un moment entre littérature, histoire et anthropologie, ne le détourne néanmoins pas de l’histoire, puisqu’il entame à son retour une thèse sur l’écriture de l’autre dans les Histoires d’Hérodote.

Après avoir enseigné l’histoire grecque à l’Université de Strasbourg et à l’Université de Metz, il est nommé en 1987 directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, où il occupe la chaire "Historiographies anciennes et modernes". En 1997, il est l'un des 60 membres fondateurs de L'Association des Historiens.

Élève de Jean-Pierre Vernant et lecteur assidu de Reinhart Koselleck, son œuvre mêle étroitement histoire intellectuelle de la Grèce antique, historiographie (livres sur Fustel de Coulanges, l'écriture de l'histoire en Grèce ancienne) et étude des formes historiques de temporalisation.

Il a largement contribué à la formation et à la diffusion du concept de "régime d'historicité" (cf. son livre éponyme) qu'il définit comme "les modes d’articulation des trois catégories du passé, du présent et du futur, en parlant en termes de catégories, pas du contenu que l’on donne à chacune des catégories, mais des catégories elles-mêmes, et de la façon dont leurs articulations ont varié selon les lieux et selon les époques".

Il développe également dans ses recherches une approche fondée sur les rapports entre histoire et historiographie, entre Anciens et Modernes, toujours attentif aux conjonctures qui traversent les sciences humaines et sociales. De là est issue un nombre important d’ouvrages qui constituent une des réflexions majeures sur le rôle de l’histoire, les fonctions et l’identité de l’historien et les interférences de la mémoire.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de François Hartog   (23)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
François Hartog est historien, directeur d'études à l'EHESS. En mai 2021 paraissait son ouvrage "Confrontations avec l'histoire" (Collection "Folio histoire", Gallimard), qui interroge les confrontations de l'Histoire au temps, aux hommes et aux idées. Il s'intéresse notamment à ceux qu'il nomme les "outsiders", des auteurs qui ne sont pas historiens de métier mais dont les interventions ont souvent servi de points de repère pour l'histoire elle-même. Albert Camus, Jean-Paul Sartre, Claude Lévi-Strauss, Roland Barthes, Michel Foucault, François-René de Chateaubriand sont de ceux-là. L'ouvrage revient en outre sur un avant de l'Histoire : l'épopée homérique -l'origine du récit-, le poids d'Hérodote d'Halicarnasse (Ve siècle avant notre ère) qui donnera sa forme et son nom à historia, l'enquête, ou encore le développement de l'anthropologie historique dans les années 1970.
+ Lire la suite

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
L'affaire commence avec les Grecs qui ont dédoublé le temps en chronos et kairos : le premier est le temps ordinaire, celui des saisons, celui qui passe et qu'on mesure ; le second est celui de l'inattendu, de l'occasion à saisir, du moment favorable et de l'instant décisif.
Commenter  J’apprécie          210
"Quand le passé n'éclaire plus l'avenir, l'esprit marche dans les ténèbres." Par ces quelques mots, [Tocqueville - De la démocratie en Amérique] prend acte de la fin de l'ancien régime d'historicité (demeuré opératoire aussi longtemps que la lumière venait du passé) et donne du même coup la définition du régime moderne : il revient désormais à l'avenir d'éclairer le passé et le présent pour tracer un chemin [...]
Commenter  J’apprécie          90
Depuis la seconde moitié du XIIIe siècle, "ce n'est plus dans le temps, relevait [Reinhardt Kosseleck], mais par le temps que s'accomplit désormais l'histoire. Le temps se dynamise en une force inhérente à l'histoire elle-même". [...] Avec ce temps nouveau s'impose aussi un nouveau concept d'histoire. Elle s'entend désormais comme un "singulier collectif". On passe des "histoires", à "l'histoire au singulier" ; l'Histoire en soi.
Commenter  J’apprécie          120
Si la remarque pointe quelque chose de tout à fait juste, reste que le fondement même de patrimoine réside dans le fait de la transmission. Or l’environnement a été qualifié comme “patrimonial” à partir du moment où on a pris conscience que sa dégradation, accidentelle ou ordinaire (la pollution), temporaire ou irréversible, faisait surgir le problème de sa transmission, en la mettant en question
Commenter  J’apprécie          30
Le patrimoine, c'est ce dont l'on hérite et ce que l'on transmet. Or, au cours des dernières décennies, on a parfois créé et inventé du patrimoine et, souvent, opéré une mise au présent du patrimoine, en mobilisant des techniques qui relèvent de la scénarisation et de la présentification.
Commenter  J’apprécie          10
La cité grecque peut trouver ou retrouver une pertinence comme utopie
Commenter  J’apprécie          20
Des mémoires à faire reconnaître dans l'espace public comme un droit : un droit à la Mémoire. Avec la difficulté supplémentaire que ces mémoires s'avèrent souvent incompatibles.
Commenter  J’apprécie          11
Prophètes et historiens, non seulement recourent à l'écriture, mais font partie du monde de l'écrit.
Commenter  J’apprécie          10
C'est moi qui fus la belle Clio, si adulée. Comme je triomphais au temps de mes jeunes réussites. Puis l'âge vint [...] Alors j'essaie de me tromper. Je me livre à des travaux [...] Moi l'histoire, je trompe le temps.

Charles Péguy
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de François Hartog (79)Voir plus

Quiz Voir plus

Pierre Tchernia

Pierre Tchernia est né le 29 janvier 1928 à Paris son nom d'état civil est

Tcherniaków
Tcherniakozyński
Tcherniakowski
Tcherniabill
Tcherniaziola
Tcherniagóra
Tcherniariew
Tcherniatarsky

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Pierre TcherniaCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}