AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.82 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Neuilly-sur-Seine , le 27 sept 1941
Mort(e) à : Paris , le 19 sept. 2008
Biographie :

François Hinard est un universitaire et historien français, spécialiste de l'histoire romaine.

François Hinard fait ses études supérieures à la faculté des lettres de Paris et se spécialise dans l'histoire romaine. En 1967, il est reçu au concours de l'agrégation de lettres classiques, et commence à enseigner comme professeur de lettres au lycée de Poissy. Dans le même temps, il est chargé de cours de français à l'université Paris-Nanterre puis de latin à l’université du Mans.

Sa carrière universitaire se poursuit à l’Université Charles-de-Gaulle - Lille , où il est assistant puis maître-assistant de latin entre 1972 et 1983.

En 1981, il est nommé professeur d’histoire ancienne à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr à Coëtquidan, où il enseigne jusqu'en 1990.

De 1993 à 1995, il assume les fonctions de directeur scientifique « Lettres et sciences humaines », puis de directeur de l’ « Information scientifique et technique et des bibliothèques » au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

De 1995 à 1998, il est recteur de l’académie de Reims, chancelier des universités.

François Hinard fut, en outre, membre du conseil scientifique de l’École normale supérieure (1987-1991), membre du conseil d’administration de la Bibliothèque nationale (1982-1993), membre des commissions du CNRS « L’information scientifique et sa diffusion » et « Les mondes de l’Antiquité classique » (1987-1991).

Il fut également directeur de collections pour un certain nombre de maisons d'édition :

- Collection Realia, aux Éditions des Belles-Lettres ;
- Collection Antiques, chez de Boccard éditeur ;
- Collection Passé-Présent, aux Presses universitaires de Paris-Sorbonne.
et directeur d’ouvrage collectif aux Éditions Fayard.

Il fut membre du conseil d'administration de l'association Le Souvenir français.

Un livre d'hommages a été publié sous la coordination de Yann Le Bohec par ses collègues, élèves et amis : État et société aux deux derniers siècles de la République romaine : hommage à François Hinard.


+ Voir plus
Source : wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Le bréviaire des tyrans ; 4
Roland AUGUET s'entretient avec l'historien François HINARD à propos de la personnalité de Sylla . (4ème entretien d'une série de 5). Roland AUGUET rappelle d'abord la mauvaise réputation de Sylla à l'aide notamment d'anecdotes. à 02'55 : François HINARD rappelle que la violence à Rome remonte à l'époque des Gracques. Quand les Italiens demandent l'égalité des droits avec les...

Citations et extraits (7) Ajouter une citation
rkhettaoui   25 septembre 2017
Sylla de François Hinard
Un fait historique, c'est une évidence, ne prend son sens que par la triple référence à ce qui l'a précédé et, parfois, préparé, à ce qui l'entoure et en constitue le contexte, enfin aux autres faits qui l'ont suivi, même si ceux-ci ne sont pas nécessairement la conséquence de celui-là. Mais précisément parce que la triplicité globale de cette référence constitue une évidence, il convient de ne pas nous laisser aveugler par elle, notamment lorsqu'on veut rendre compte non d'un fait isolé mais de la vie d'un homme dont les actions ont profondément marqué la mémoire collective de l'Occident moderne.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   25 septembre 2017
Sylla de François Hinard
Le combat singulier qui oppose les chefs est, chez les Romains comme chez beaucoup d'autres peuples, une tradition, même si les sources dont nous disposons ont tendance à minimiser cet aspect de la fonction guerrière pour insister sur le fait que la cohésion d'ensemble assurait la supériorité des armées romaines. Il est indiscutable, en effet, que les Romains ont conquis le monde parce qu'ils avaient adopté des formes de combat qui reposaient sur la solidarité de tous les combattants. Mais cela ne doit pas nous faire perdre de vue que dans toute armée la valeur individuelle est célébrée et récompensée et que la première vertu d'un chef est de savoir se battre.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   25 septembre 2017
Sylla de François Hinard
Il est bien possible que l'étude de la littérature et de la philosophie grecques n'ait pas constitué une école de vertu - non plus d'ailleurs que leur ignorance. Toujours est-il que les témoignages concordent à faire du jeune Sylla un personnage profondément imprégné et de la culture grecque et de la culture latine au point de rivaliser avec les érudits. Et cette imprégnation profonde, outre le charme qu'elle donnait à sa fréquentation, avait contribué à faire de lui un orateur d'autant plus agréable qu'il avait, dit-on, une très belle voix et qu'il chantait à merveille.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   25 septembre 2017
Sylla de François Hinard
Il ne s'agissait là que d'un premier contact, et Sylla savait bien qu'il devait compter aussi avec l'influence de Jugurtha, le redoutable allié de Bocchus : ce dernier aurait d'autant plus de mal à abandonner l'alliance que Jugurtha avait épousé l'une de ses filles; et surtout il avait placé des espions parmi les conseillers de son beau-père. C'était un personnage dangereux que ce Jugurtha, qu'aucun scrupule ne pouvait arrêter dans son désir d'étendre sa puissance : il avait fait égorger ses deux cousins, héritiers légitimes du trône de Numidie.
Commenter  J’apprécie          00
meknes56   02 septembre 2019
Sylla de François Hinard
Il est indiscutable, en effet, que les Romains ont conquis le monde parce qu'ils avaient adopté des formes de combat qui reposaient sur la solidarité de tous les combattants.
Commenter  J’apprécie          14
rkhettaoui   25 septembre 2017
Sylla de François Hinard
Après avoir rendu grâces aux dieux d'inspirer à un roi si puissant le désir de faire la paix, Sylla souffla le chaud et le froid, promettant l'alliance et l'amitié du peuple romain si lui-même renonçait à son alliance avec le scélérat Jugurtha, roi de Numidie, qu'une série de défaites venait de mettre à genoux. Il lui laissa même espérer un accroissement territorial de son royaune de Maurétanie (une partie du Maroc et de l'Algérie d'aujourd'hui) aux dépens du Numide.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   25 septembre 2017
Sylla de François Hinard
Il ne suffisait pas de traîner un promagistrat devant une juridiction criminelle pour le déshonorer et lui interdire toute carrière.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox