AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.33 /5 (sur 42 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bron , le 28/07/1905
Mort(e) à : Lyon , le 17/07/1978
Biographie :

François Varillon : Jésuite, enseignant, critique littéraire, ami de Paul Claudel.

«Une main sur la beauté du monde. Une main sur la souffrance des hommes. Et les deux pieds dans le devoir du moment présent. » Telle fut la devise du jésuite François Varillon (1905-1978). Illustrant une telle règle de vie, l’historien Étienne Fouilloux nous livre le portrait et le parcours d’un religieux peu enclin aux épanchements, mais dont le message marqua durablement plusieurs générations de chrétiens.

Né à Bron, dans la banlieue de Lyon une ville à laquelle il est toujours resté viscéralement attaché, au sein d’une famille de moyenne bourgeoisie catholique, François Varillon vient d’achever d’honnêtes études classiques, quand il rencontre la vocation religieuse. Mais avant de l’épouser, il doit surmonter deux obstacles. Le premier, décrit par son ami Lucien Rebatet dans Les Deux Étendards, prend la forme d’un amour humain pour une jeune voisine, Simone Chevallier. Sacrifiée en 1925, cette liaison se double d’une autre séduction, également de nature à contrecarrer l’appel au sacerdoce : la passion de l’art.
+ Voir plus
Source : http://pagesperso-orange.fr/dominicains_en_franchecomte/viespiri/varillon/bio_var.htm
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Jésus, méditations, de François Varillon


Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Bjornoya   12 janvier 2015
Joie de croire, joie de vivre de François Varillon
Dieu n'est qu'Amour.

(...)

La toute puissance de Dieu est la toute puissance de l'amour, c'est l'amour qui est tout puissant!

On dit parfois: Dieu peut tout! Non, Dieu ne peut pas tout, Dieu ne peut que ce que peut l'Amour. Car Il n'est qu'Amour. Et toutes les fois que nous sortons de la sphère de l'amour, nous nous trompons sur Dieu et nous sommes en train de fabriquer je ne sais quel Jupiter.
Commenter  J’apprécie          100
Bjornoya   10 janvier 2015
Joie de croire, joie de vivre de François Varillon
Il y a des choses qui sont toutes faites mais l'homme n'est pas une chose, l'homme est à faire. Nos relations et nos institutions doivent devenir véritablement humaines, elles sont en cours d'humanisation.



Nous sommes hommes en devenir, ce sont nos décisions qui contribuent à faire que nous soyons hommes. Et nos décisions ne sont vraiment humaines que si elles sont humanisantes. Notre humanité passe par l'humanité des autres, notre liberté passe par la libération des autres. On ne devient pas tout seul un homme libre, cela n'existe pas. On devient soi-même un homme libre quand on travaille à libérer ses frères. On devient plus homme en travaillant à ce que le monde soit plus humain.



Ces décisions humanisantes, il est rare qu'elles ne soient pas des sacrifices, des morts à l'égoïsme, on ne peut pas à la fois donner et se garder pour soi. Tout le monde sait par expérience qu'il n'y a pas de vie humaine humanisante sans sacrifice. Mais ce que nous devons savoir, c'est que chacune de ces décisions humaines humanisantes qui font mourir en quelque sorte notre égoïsme est un passage à la vie divine, chacune de ces morts partielle est une nouvelle naissance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Bjornoya   10 janvier 2015
Joie de croire, joie de vivre de François Varillon
Évangile signifie Bonne Nouvelle: c'est que Dieu n'est qu'Amour et que la grandeur de l'homme est immense, parce que sa vocation est infiniment au-delà de ce qu'il pourrait lui-même imaginer ou concevoir: il est capable d'aimer comme Dieu aime.
Commenter  J’apprécie          90
behebbek   10 juin 2018
Beauté du monde et souffrance des hommes : Entretiens avec Charles Ehlinger de François Varillon
Au fond, la vie de l’esprit, c’est la réflexion sur l’expérience.



… je me demande si le sublime de la vocation chrétienne n’implique pas un tragique […] Si vous supprimez le tragique, est-ce que le sublime restera sublime ? C’est bien pour cela qu’en dehors de notre vocation à partager la vie divine, l’enfer est inconcevable.



Ni l’enfer, ni le purgatoire, ni le péché originel ne sont intelligibles en dehors de la vocation de l’homme à être divinisé.



Plus de citations sur mon blog : http://notesdelecturedepatrickbittar.blogspot.com/2017/07/beaute-du-monde-et-souffrance-des.html
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'évangile oublié de Jacobovici & Wilson : culture générale

Le temple d’Artémis

Se trouve à Éphèse
Est l’une des Sept Merveilles du monde
Réponse 1 et 2
Aucune de ces réponses

25 questions
4 lecteurs ont répondu
Thèmes : jésus christ , religion , histoireCréer un quiz sur cet auteur