AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.87 /5 (sur 666 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Etterbeek , le 09/12/1941
Mort(e) à : Paris , le 27/05/2019
Biographie :

François Weyergans est un écrivain et réalisateur belge francophone.

Fils de l'écrivain belge Franz Weyergans (1912-1974) et d’une mère avignonnaise, il a mené sa scolarité à l'Institut Saint-Boniface-Parnasse. Il suit ensuite les cours de l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) et se passionne pour Bresson et Godard.

Il écrit des critiques dans "Les Cahiers du cinéma" de décembre 1960 à juillet 1966. Il tourne son premier court-métrage "Béjart" (1961), primé au Festival de Bergame.

Il a écrit et réalise plusieurs sujets pour l’émission "Dim Dam Dom" (1968-1970), dont "La Photographe" avec Delphine Seyrig. Il met en scène l’opéra de Wagner "Tristan und Isolde", en 1970, au Théâtre de la Monnaie (Opéra national), à Bruxelles.

À la suite d'une analyse, il publie en 1973 un compte rendu sarcastique de sa cure. C'est la substance de son roman "Le Pitre", remarqué par la critique, qui obtient le prix Roger-Nimier.

En 1981, "Macaire le Copte" (Gallimard) est consacré par le prix Rossel en Belgique et obtient aussi le prix des Deux Magots en France. Dès lors, Weyergans se voue entièrement à la littérature, travaillant la nuit, de onze heures du soir au lendemain midi.

Il préside la commission "Roman" au Centre national du livre (C.N.L.) pendant quatre ans dans les années 1980.

"Le Radeau de la méduse" (Gallimard, Paris, 1983) reçoit le prix Méridien des quatre jurys et "La Démence du boxeur" obtient le prix Renaudot en 1992. Il écrit aussi "La vie d'un bébé" (1986) ainsi que "Franz et François" (1997), allusions à son père et à lui-même.

Son roman "Trois jours chez ma mère" obtient le prix Goncourt le 3 novembre 2005.

Il est le seul auteur à avoir reçu à la fois le prix Renaudot et le prix Goncourt.

Il a été élu à l’Académie française, le 26 mars 2009, au fauteuil d’Alain Robbe-Grillet (32e fauteuil).
+ Voir plus
Source : Le Monde
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le romancier et cinéaste franco-belge François Weyergans est décédé lundi 27 mai 2019, à 77 ans. Il faisait partie de ces rares écrivains à avoir reçu le Prix Goncourt ...
Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (121) Voir plus Ajouter une citation
araucaria   30 août 2015
Trois jours chez ma mère de François Weyergans
"Tu fais peur à tout le monde", m'a dit Delphine hier soir, en guise de point final à un dialogue qui risquait de s'envenimer. Ma conduite la pousse parfois à des déclarations de ce genre, de vraies sentences condamnatoires.
Commenter  J’apprécie          280
araucaria   22 janvier 2016
Trois jours chez ma mère de François Weyergans
J'imaginais mon crâne rempli d'une eau boueuse et tiède dans laquelle grouillaient des dizaines d'insectes. Je croyais voir leurs abdomens velus, leurs têtes luisantes, leurs petits yeux rouge sang. Je ne savais plus où je me trouvais. Je finis par oser ouvrir les yeux. Je compris que j'étais chez moi. Je m'étais endormi tout habillé sur ma chaise. Il faut être au bout du rouleau pour s'endormir sur une chaise.

Je n'arrivais pas à me défaire de ces images d'insectes bruyants pataugeant dans ma tête. Leur vision m'avait rappelé l'enfer musical peint par Jérôme Bosch, où un homme essaie d'enlever une flûte enfoncée dans son anus et un autre se trouve embroché sur les cordes métalliques d'une harpe géante. J'ai écrit un livre sur Jérôme Bosch. Heureux temps où j'allais voir les tableaux de Bosch à Vienne, à Madrid, à Lisbonne, à Rotterdam et où les enfers et les jugements derniers restaient dans les musées au lieu d'envahir mon cerveau!
Commenter  J’apprécie          250
araucaria   22 janvier 2016
Trois jours chez ma mère de François Weyergans
(Depuis), j'ai découvert que je suis quelqu'un que les femmes ne détestent pas peloter dans des lieux publics, sous les tables des restaurants, dans des cabines téléphoniques, des salles d'attente, des voitures garées la nuit dans des rues peu passantes. Je suppose que ça arrive à tout le monde, bien que je n'aie jamais abordé ce sujet avec mes amis, par pudibonderie plutôt que par pudeur.
Commenter  J’apprécie          220
pyrouette   17 mai 2015
Trois jours chez ma mère de François Weyergans
Les remords, ce n'est pas pour moi. J'ai des regrets, ce qui n'a rien à voir. Il y a dans tout remords un côté douleur cuisante que je ne ressens pas. Les regrets sont moins malveillants. On désavoue son passé sans le juger. Les remords empêchent d'aller de l'avant.
Commenter  J’apprécie          210
Ambages   23 décembre 2019
Trois jours chez ma mère de François Weyergans
(...) le temps ne passe pas c'est nous qui passons (...)
Commenter  J’apprécie          222
quiliravivra   02 août 2012
Trois jours chez ma mère de François Weyergans
La mort des autres nous conforte dans l'idée que notre vie est précieuse, importante, essentielle, unique. Nos morts valorisent nos vie.
Commenter  J’apprécie          190
cicou45   09 août 2012
Trois jours chez ma mère de François Weyergans
"Personne ne mesure la chance d'être qui il est."
Commenter  J’apprécie          200
lecassin   11 mars 2013
Trois jours chez ma mère de François Weyergans
Il y a des moments où je crois que le réel, c'est ce que j'invente au fur et à mesure que j'écris.
Commenter  J’apprécie          190
cicou45   08 août 2012
Trois jours chez ma mère de François Weyergans
"[...] mais le temps ne passe pas c'est nous qui passons [...]."
Commenter  J’apprécie          190
cicou45   01 septembre 2012
Franz et François de François Weyergans
_"Qu'est ce que tenter l'aventure ? [...] C'est accepter ce qui arrive, et en faire son profit pour aller au-devant d'une aventure nouvelle."
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

François Weyergans (1941-2019)

Au-revoir, j'ai commencé ma vie littéraire en 1973, et je ne le regrette pas, en faisant le .......?.........

Clown
Pitre

10 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : François WeyergansCréer un quiz sur cet auteur