AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.87 /5 (sur 19 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1950
Biographie :

François de Cornière est né en Normandie en 1950 . Il associe pratique de la poésie et écriture. Il fait partie de cette nouvelle génération qui s’oppose au formalisme des années 60/70 et qui milite pour une poésie ouverte sur le quotidien, la vie réelle.

Il vit à Caen où il est l’homme-orchestre, depuis 15 ans, des « Rencontres pour Lire ». Il a publié une quinzaine d’ouvrages, tant en prose qu’en poésie, parmi lesquels Tout doit disparaître (1984, Prix R.T.L.-Poésie 1) et Tout cela (1992, Prix Georges Limbour et Prix Apollinaire) aux Éditions le dé bleu.

Source : http://www.printempsdespoetes.com et http://atelierdugue.com
Ajouter des informations
Bibliographie de François de Cornière   (10)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec Arthur H, Rim Battal, Seyhmus Dagtekin, Maud Joiret, Sophie Loizeau, Guillaume Marie, Emmanuel Moses, Anne Mulpas, Suzanne Rault-Balet, Milène Tournier, Pierre Vinclair & les musiciens Mathias Bourre (piano) et Gaël Ascal (contrebasse) Soirée présentée par Jean-Yves Reuzeau & Alexandre Bord Cette anthologie reflète la vitalité impressionnante de la poésie francophone contemporaine. Quatre générations partagent des textes pour la plupart inédits. La plus jeune a 17 ans, les plus âgés sont nonagénaires. Ils sont ainsi 94 à croiser leurs poèmes sur la thématique du désir, un mot aussi simple que subversif. ADONIS – ARTHURH – Olivier Barbarant – Linda MARIA BAROS Joël BASTARD – Rim BATTALClaude BEAUSOLEILTahar BEN JELLOUN – Zoé BESMOND DESENNEVILLE – Zéno BIANUCarole BIJOUAlexandre BONNET-TERRILE – Alain BORER – Katia BOUCHOUEVAJulien BOUTREUXNicole BROSSARDTom BURONTristan Cabral – CALI – Rémi ChecchettoWilliam CLIFFFrançois de CORNIÈRECécile COULONCharlélie COUTURELaetitia CUVELIERSeyhmus DAGTEKINJacques DARRASMichel DEGUY – Chloé DELAUME – René Depestre – Thomas DESLOGIS – Ariane DREYFUSRenaud EGOMichèle FINCKBrigitte FONTAINEAlbane GELLÉGuy GOFFETTECécile GUIVARCHCécile A. HOLDBANPhilippe JAFFEUXMaud JOIRETCharles JULIETVénus KHOURY-GHATAAnise KOLTZPetr KrÁLAbdellatif LAÂBIHélène LANSCOTTE – Jean LEBOËL – Yvon LE MEN – Perrine LEQUERREC – Jérôme LEROY – Hervé LETELLIER – Sophie LOIZEAULisette LOMBé – Mathias MALZIEU – Guillaume MARIESophie MARTINJean-Yves MASSON – Edouard J.MAUNICK –

+ Lire la suite
Podcast (2) Voir tous


Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
François de Cornière
sabine59   25 février 2018
François de Cornière
Et rester tard le soir

ensemble sous la tonnelle

à écouter la nuit

quand les étoiles tremblent
Commenter  J’apprécie          392
Piatka   28 septembre 2016
Ces moments-là : Poèmes 1980-2010 de François de Cornière
MES PAS DERRIÈRE MON COEUR



Même si vous n’êtes plus

que des mots dans mes poèmes

- des pronoms personnels

qui pour moi ont des corps

des gestes des paroles -

c’était pour toi pour vous pour nous

ces phrases où j’ai laissé

mes pas derrière mon coeur.



Et si l’eau est venue tout recouvrir

ou de la terre la terre

et des ciels d’autres ciels

je n’oublie pas

- vous qui n’êtes plus que des mots

dans mes poèmes -

que sous l’eau la terre le ciel

je suis relié à vous

qui me reliez à moi.



Alors je continue

de vous parler

de t’embrasser

de nous croire mortels

et d’écrire quelquefois des poèmes

où mon corps mes gestes mes paroles

sont ces cendres encore chaudes

sous mes phrases où vos pas

c’est mon coeur.
Commenter  J’apprécie          305
Piatka   27 septembre 2016
Ces moments-là : Poèmes 1980-2010 de François de Cornière
LES MOTS DU BORD DES LÈVRES



Pour tous les mots du bord des lèvres


que j’ai gardés – sans vous les dire –


dans le silence d’une seule fois


je rentre en moi je disparais


un peu confus tout de même


d’avoir tant hésité pour me taire.



Mes simples mots du bord des lèvres


je les ai suivis je les ai perdus


comme on roule parfois tard


dans les rues vides la nuit :


une ville inconnue


un port de nulle part.



Jeté comme un caillou


qui n’a fait aucun bruit


en touchant la surface


mon poème me noie


dans ce grand trou du temps


où nous nous sommes penchés.


Et où mes mots vous cherchent.
Commenter  J’apprécie          220
François de Cornière
sabine59   11 février 2018
François de Cornière
Par la vitre d'une brasserie.

Silhouettes ombres chinoises.

Le soleil dans la tasse

et se taire

tout au fond.



" Des cailloux qui flottent"

Commenter  J’apprécie          210
Piatka   04 octobre 2016
Ces moments-là : Poèmes 1980-2010 de François de Cornière
LIQUIDATION



parfois on recherche un poème

pour une phrase

qu’on a lue on ne sait plus quand

mais qui revient - pourquoi -

à la mémoire

à cause peut-être d’une impression

pareille à celles qui font croire

qu’on a déjà vécu ce moment-là

alors on feuillette des livres

on s’arrête sur des mots des images

et on s’aperçoit qu’au fond

on n’a jamais rien lu

ou plutôt que c’est jamais fini la poésie

quand bien même on passe des nuits

à courir le long des rails

pour rattraper ce qui s’en va

comme un jour on s’arrête

devant une boutique de souvenirs

avant la saison sur la côte

pour une pancarte en lettres bâtons

qui dit que TOUT DOIT DISPARAÎTRE
Commenter  J’apprécie          160
François de Cornière
sabine59   27 août 2018
François de Cornière
Douceur des lundis

Le soleil derrière la vitre

Qui tombe sur le tapis

Et les vêtements qu'on quitte

Doucement

Nous rapprochent l'un de l'autre

Dans la province des gestes

Qui glissent sur le temps

Où remue seule

L'aiguille d'un réveil

Dressée droite

A quinze heures

Par-dessus ton épaule

Au coeur même de nos corps
Commenter  J’apprécie          160
François de Cornière
sabine59   05 mars 2018
François de Cornière
J'ai nagé

avec toi dans la mer

avec toi dans le ciel

avec toi partout

au coeur de ce grand vide

où maintenant j'habite.



(" Nageur du petit matin") recueil évoquant sa femme décédée.
Commenter  J’apprécie          161
Piatka   30 septembre 2016
Ces moments-là : Poèmes 1980-2010 de François de Cornière
ÉCART



sentir déjà l’automne

malgré le ciel

malgré le bleu

malgré la date du journal

et essayer de noter ça

sur un carnet pour un poème

comme une adresse un jour

échangée avec un inconnu

sur un paquet de cigarettes

on sait qu’on n’écrira pas

on fait seulement semblant

et l’on regarde partir

un enfant à la pêche

avec une ombre trop grande

qui pédale pour lui

et qui creuse l’écart

irrémédiablement
Commenter  J’apprécie          70
François de Cornière
Zephirine   01 janvier 2020
François de Cornière
En revenant c'était un jeu

de retrouver nos pas laissés

sur le sable mouillé
Commenter  J’apprécie          80
Piatka   11 octobre 2016
Ces moments-là : Poèmes 1980-2010 de François de Cornière
POUR UN PIANO



Une villa fenêtre ouverte.

Pins parasols chemin côtier

le ciel l’été le calme plat.



Le même morceau le même passage

sans cesse repris sans cesse

interrompu.

Sur le clavier je me disais :

« Qui peut bien jouer ? »



La mer aussi semblait attendre

et partager dans l’immobile

cette impression qui s’en allait

en plein midi vers ce poème



pour le piano d’un inconnu

- un homme une femme ? -

qui transformait un air de jazz

en vagues touches d’éternité.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de François de Cornière (24)Voir plus



.. ..