AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.82 /5 (sur 11 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 10/02/1958
Biographie :

Françoise Sironi, née le 18 février 1958, est une psychologue et universitaire française.

Françoise Sironi est psychologue, psychothérapeute, maître de conférences en Psychologie clinique et pathologique (université Paris 8 Vincennes Saint Denis), expert près la Cour d'Appel de Paris, et expert près la Cour pénale internationale à La Haye.

Elle est une des fondatrices du centre Primo Levi, à Paris (spécialisé dans le soin aux victimes de la torture) et d'un centre de réhabilitation pour vétérans russes traumatisés de guerre (Afghanistan et Tchétchénie) en Russie. Son expérience clinique concerne à la fois les auteurs et les victimes de violences collectives (génocides, massacres, tortures, conflits, viols de guerre, disparitions, déplacements de populations,…)

Elle a travaillé pendant dix ans au Centre Georges-Devereux, ainsi que dans un hôpital psychiatrique (Hôpital de Ville-Évrard) et dans un centre médico-psychologique d'une des banlieues parisiennes marquées par la violence urbaine, la précarité, et par les problématiques migrantes (Epinay sur Seine).

Elle a écrit plusieurs ouvrages, sur la thématique des victimes de tortures. Elle a aussi participé en tant qu'experte au procès de Kang Kek Ieu alias Duch qui était le chef du camp de concentration cambodgien S21.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

F. Sironi : A propos de l'expertise psychologique de Duch


Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MelleFifi   11 septembre 2017
Comment devient-on tortionnaire ? de Françoise Sironi
Nous sommes le matin du 5 février 2008, entre 11 et 12 heures. Il fait déjà plein soleil sur Phnom Penh quand nous arrivons dans la cour arrière du tribunal spécial Khmers rouges. Le prestigieux bâtiment, orné d'un toit flamboyant de tuiles vernissées, couleur vert et or, et décoré sur tout le pourtour de belles sculptures en bois, appartient au ministère de la Défense.

Nous cheminons vers le centre de détention qui se trouve donc derrière l'impressionnant bâtiment, et nous retrouvons nez à nez avec une petite maison basse, toute simple. C'est là que se trouvent enfermés Duch ainsi que les quatre plus hauts dignitaires du régime Khmer rouge encore en vie...
Commenter  J’apprécie          60
art-bsurde   10 juillet 2015
Bourreaux et victimes : Psychologie de la torture de Françoise Sironi
La déconstruction identitaire n'a rien à voir avec l'affect, mais avec le façonnage d'un être au travers de l'action sur les mécanismes de pensée. Les initiés en cours d'affiliation, tout comme les personnes torturées, sont soumis à un traumatisme intellectuel, à un traumatisme du non-sens. L'anticipation est impossible, toute recherche de sens est bloquée. Tout n'est qu'action, et tout est prévu pour faire barrage au travail de la pensée. Ces deux groupes d'individus (tortionnaires en formation et victimes de torture) sont soumis à des ordres absurdes, illogiques, grotesques, imprévus, qu'il leur faut exécuter sans rien comprendre. Leur comportement est dicté par une source externe, les obligeant à réprimer toute pensée personnelle.
Commenter  J’apprécie          50
MelleFifi   11 septembre 2017
Comment devient-on tortionnaire ? de Françoise Sironi
Comment devient-on un criminel contre l'humanité ? Cette question, je n'ai cessé de l'explorer depuis plus de vingt ans de ma place de psychologue, de psychothérapeute et de chercheuse. Je l'ai explorée à partir de mon expérience clinique avec les victimes de tortures et avec d'anciens tortionnaires, génocidaires combattants et auteurs de violences collectives.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur