AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.14/5 (sur 83 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Galway , le 14/02/1856
Mort(e) à : Nice , le 27/08/1931
Biographie :

Frank Harris, né James Thomas Harris, est un membre de la communauté irlandaise américaine qui fut auteur, journaliste, rédacteur en chef et directeur de publication, et fréquenta beaucoup des personnalités de son temps.

Il émigre aux Etats-Unis à la fin de l'année 1869 et devient citoyen américain en 1921. Ecrivain, journaliste, rédacteur en chef et directeur de publication, il est l'auteur de romans et de nouvelles, ainsi que de biographies de ses amis, Oscar Wilde et George Bernard Shaw. Il décède en France, d'une attaque cardiaque, le 27 août 1931.

Ajouter des informations
Bibliographie de Frank Harris   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
La bombe, un roman de Frank Harris Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Anne-Sylvie Homassel http://www.ladernieregoutte.fr/livres/la-bombe/ Image: Isabelle Nouzha Son: Louis Lingg and the Bombs (musique - http://www.reverbnation.com/louislinggandthebombs), James Green (extrait d'une conférence sur son livre Death in the Haymarket - https://www.youtube.com/watch?v=7iEGac3gpZs) Le livre Chicago, Haymarket Square, 4 mai 1886 : alors que s?achève un meeting politique réunissant des centaines d?ouvriers, la police lance un assaut brutal pour disperser la foule. Soudain, une bombe explose, tuant huit policiers et en blessant plusieurs dizaines d?autres. Cet événement à l?immense retentissement, Rudolph Schnaubelt en est le témoin privilégié. Fraîchement débarqué d?Allemagne, ce jeune homme cultivé, sans le sou mais décidé à conquérir l?Amérique, fait rapidement l?apprentissage d?une réalité qui lui glace le sang : de New York à Chicago, il découvre la tragique condition des ouvriers, surtout quand ils sont, comme lui, étrangers. Mais comment se dresser face aux injustices dans cette société conservatrice avide de profits où la presse est aux ordres et la répression policière, sanglante ? Tiraillé entre son engagement pour la cause ouvrière aux côtés de Louis Lingg, un militant anarchiste charismatique, et sa passion pour la belle Elsie, Rudolph va faire un choix qui changera à jamais le cours de sa vie et celui de l?Histoire. L?auteur Avec ce roman publié pour la première fois en 1908 et inédit en français, Frank Harris (1856-1931), journaliste et écrivain, revient sur un épisode majeur des luttes sociales et politiques, à l?origine du 1er Mai.
+ Lire la suite

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Ce fut à cette époque à peu près que je commençai à prendre conscience du fait que la lutte entre patrons et employés abordait une étape dangereuse. Elle était envenimée par le ralliement à la cause des maîtres d'une écrasante majorité d'Américains de souche, au motif que les ouvriers étaient des immigrés et des intrus. La revendication de la journée de huit heures était considérée comme une initiative étrangère: Tous la dénonçaient.
Commenter  J’apprécie          230
Puis j'allai au lycée. Je dus y être appliqué et docile: nous autres, Allemands avons ces vertus ovines dans le sang. Mais dans mes lectures grecques et latines, je rencontrai des pensées et des penseurs; puis Heine enfin, le poète, me secoua ; éveillé, je remis en question tous les contes de fées de l'enfance. Heine fut mon premier professeur: j'appris plus de lui que d'aucune de mes classes. Ce fut lui qui m'ouvrit la porte du monde moderne.
Commenter  J’apprécie          150
Je ne peux croire qu'en ce monde se perde le moindre acte désintéressé, que la moindre aspiration, le moindre espoir, s'éteigne sans laisser de trace. Au cours de ma brève existence, j'ai vu semer la graine et récolter le fruit et cela me suffit. Nous serons sans doute méprisés et traînés dans la boue par les hommes, du moins pendant un certain temps, parce que nous serons jugés par les riches et les puissants, et non par les pauvres et les humbles, pour lesquels nous avons fait don de nos vies.
Commenter  J’apprécie          120
Seuls les pauvres aident les pauvres. Je suis descendu dans les bas-fonds et je n'en ai pas vraiment rapporté certitude plus ferme que celle-là.
Commenter  J’apprécie          110
Le pire défaut de la civilisation américaine est qu'elle n'est pas assez complexe. Elle n'a pour les individus qu'une récompense: la richesse.
Commenter  J’apprécie          100
Chose merveilleuse que le livre ! Le plus grand plaisir de l'existence, c'est la lecture. Et c'est vraiment un plaisir moderne. Il y a trois ou quatre siècles, seuls les riches possédaient des livres - et encore, guère plus de six ou sept. Je me souviens de cette princesse de la famille Visconti, au XVIeme siècle, qui légua à ses héritiers une fortune - et ses trois livres. De nos jours, les plus pauvres peuvent posséder des dizaines de chefs-d'œuvre.
Commenter  J’apprécie          80
Il compris que tous ses efforts étaient vains, que rien ne pouvait plus faire échec aux flammes, que son œuvre était accomplie...entièrement.

p. 62
Commenter  J’apprécie          70
Un voyage, un combat - quelques doux baisers et la pression d'une main amie - voilà ce que la vie a signifié pour moi. L'on démarre dans l'existence avec une certaine réserve de vitalité ; qu'on la dépense en trois ans ou en soixante ans n'a aucune importance. Ce qui importe, c'est ce que l'on a fait, ce qu'on a accompli. A-t-on souffert, a-t-on eu du plaisir ? Cela ne compte pas, non plus que le temps qu'on a mis à mener son oeuvre œuvre à bien.
Commenter  J’apprécie          50
D'un côté les américains avides et intolérants,qui s'accomodaient tout à fait de leur société d'escroquerie concurrentielle, où la norme était : vole qui tu peux,de l'autre,des foules de travailleurs étrangers,la tête farcie d'idées de justice,de droit, d'équité et le ventre plus ou moins vide.
Commenter  J’apprécie          50
Parmi les nations, l'Angleterre reste l'avocate la plus acharnée de l'ordre établi. L'individualisme y est encore plus exagéré qu'aux États-Unis ; les vestiges de l'aristocratie féodale perpétuent d'extravagantes inégalités dans la distribution des richesses et des privilèges. La pauvreté y est traitée comme un crime ; les asiles de pauvres dégradent leurs pensionnaires en les contraignant à des travaux inutiles et en les nourrissant d'abjecte manière. Plus de cent mille personnes se retrouvent en prison tous les ans pour n'avoir pu payer de petites amendes ; des milliers d'autres sont encore emprisonnés pour dettes ; c'est, en Europe, la dernière pratique esclavagiste.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Frank Harris (133)Voir plus

Quiz Voir plus

Lire avec Micheline Presle

L'un de ses premiers rôles marquants est celui d'Élisabeth Rousset dans un film réalisé par Christian-Jaque sorti en 1945, adapté d'une célèbre nouvelle de Guy de Maupassant:

Clair de Lune
Boule de Suif
L'Inutile Beauté

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , cinéma français , Actrices , adaptation , adapté au cinéma , littérature , culture généraleCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..