AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.11 /5 (sur 136 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 04/03/1928
Mort(e) à : Levallois-Perret , le 12/04/2018
Biographie :

Fred Kassak, de son vrai nom Pierre Humblot, est un scénariste et romancier français.

À la Libération, il quitte le lycée et entre, comme secrétaire du Service outre-mer, au Touring club de France.

Il débute en écrivant quelques contes et nouvelles qui paraissent dans le magazine Pour Vous, Madame. Il prend des cours d’art dramatique et écrit également quelques poèmes qui lui valent de recevoir, en 1948, le 2e prix du Club des Poètes français (dont il est le secrétaire général, le 1er prix étant revenu au Président).

En 1957, Pierre Humblot publie aux Éditions de l’Arabesque son premier roman d'espionnage "Tonnerre à Tana" (abréviation de la capitale de l’ancien royaume des Hovas) dont l’action se situe à Madagascar, Antsirabe. Il prend le nom de plume de Kassak.

L’Arabesque lui offre, aussitôt après, une nouvelle chance dans le roman policier en lui proposant d’écrire un suspense pour sa nouvelle collection "Crime Parfait ?" et c’est la naissance de "Plus amer que la mort" (1957). Fred Kassak remporte le Grand prix de littérature policière avec "On n’enterre pas le dimanche" en 1958.

Il enchaîne avec un roman humoristique inspiré de son expérience dans l’association de tourisme : "Carambolages" (1959), qui sera sélectionné pour le Grand Prix de l'humour noir.

Fred Kassak est avec Claude Loursais l’auteur du scénario de la série télévisée "Les Cinq Dernières Minutes", créée par Claude Loursais, dont le premier épisode a été diffusé le 1er janvier 1958.

Fred Kassak a vécu de sa plume, ayant abordé tous les genres : théâtre, romans, nouvelles, feuilletons, journalisme, télévisions, cinéma…

Michel Audiard a adapté librement deux de ses romans: "Bonne vie et meurtres" et" Voulez-vous tuer avec moi ?" pour le cinéma sous les titres suivants : "Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause !" en 1969 et "Comment réussir quand on est con et pleurnichard" en 1973.

Récompenses :
* 1960 : Grand prix de littérature policière pour son roman "On n'enterre pas le dimanche".
* 1960 : prix Louis-Delluc pour le film "On n'enterre pas le dimanche" de Michel Drach, adapté du roman.
* 1973 : Prix Mystère de la critique pour son roman "Nocturne pour assassin".
+ Voir plus
Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fred_Kassak
Ajouter des informations
Bibliographie de Fred Kassak   (18)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Mystère Mystère - La Puce - Pièce radiophonique policière proposée et réalisée par Pierre BILLARD, "La puce" de Fred Kassak. Interprètes Marie Jeanne Gardien Rosy Varte Jean Marie Fertey Claude Richard Claude Dasset Henry Djanik Evelyn Séléna


Citations et extraits (122) Voir plus Ajouter une citation
Fred Kassak

Je me méfie de l’imagination: elle ne peut fournir que des lieux communs. C’est dans la réalité qu’on trouve cette originalité qui donne de la vie aux idées. - Entretien avec Fred Kassak, le Hussard du roman noir (par Emmanuel Legeard)

Commenter  J’apprécie          565
Fred Kassak

L’Education nationale m’a couché sur son programme… je ne suis pas sûr que ce soit un grand motif de satisfaction artistique !

Commenter  J’apprécie          370
Fred Kassak

"Ce qui prouve la solidité de la peine de mort, ce sont les erreurs auxquelles elle a survécu!*" (Carambolages)

*Ironie kassakienne. Hélas! "en France, le second degré a toujours eu du mal à passer..." (Entretien avec Fred Kassak, 2017)

Commenter  J’apprécie          300

- Papa est un peu comme vous, dit Agnès. Il retient tout ce qu'il lit.

- Vraiment?

- Il a lu une seule fois l'Almanach Vermot, et il se souvient de TOUTES les histoires. Mot à mot. Il les racontait à chaque anniversaire de leur mariage, à maman et à lui. Dans les mêmes termes exactement. Et gare si on ne riait pas. A chaque anniversaire de mariage, il chantait aussi: Le trente et un du mois d'août, et gare si on ne reprenait pas en choeur.

- Et Madame votre Mère est décédée, je suppose.

- Depuis trois ans.

C'est évidemment ce que cette malheureuse épouse avait de mieux à faire: on ne peut pas vivre dans la terreur continuelle des anniversaires de mariage.

Commenter  J’apprécie          272

- Les mariages entre cousins ne sont pas conseillés par les médecins, dit Simone.

- Depuis le temps, que vous me le répétez ! s'exclama la vieille dame en haussant les épaules. Mais c'est de la blague ! J'ai lu un jour que les pharaons passaient leur temps à se marier entre frères et sœurs, et que ça ne les empêchait pas d'être la plus belle race d’Égypte.

Commenter  J’apprécie          264
Fred Kassak

Un homme qui ose avouer que Proust l’embête ne peut pas être un méchant homme.

Commenter  J’apprécie          270

S'il n'avait pas eu de chance avec les femmes jusqu'alors, c'était uniquement parce qu'il n'avait pas eu l'occasion d'en tenir une assez longtemps pour lui faire apprécier la forme subtile de son esprit et l'ingéniosité de sa conversation. Car il n'était évidemment pas de ces athlètes de foire, de ces gravures de mode sur qui les bourgeoises désoeuvrées se retournaient dans la rue. Lui, il fallait l'apprécier en profondeur.

Commenter  J’apprécie          240

Margareta était individualiste. Moi aussi. Mais autant je détestais l'individualisme solitaire, autant l'individualisme à deux me semblait plein de charme.

Commenter  J’apprécie          250

"LES TROUPES SOVIETIQUES

FRANCHISSENT

LA FRONTIERE TURQUE !... "

Coup au cœur, arrêt de ma circulation : "Cette fois, ca y est ! La troisième guerre mondiale a commencé!" Négligeant les détonations incessantes de ciseau à froid des ouvriers municipaux, je me précipitai vers le kiosque à journaux et pus lire au-dessous du titre, en caractères minuscules :

" Si des bases nucléaires américaines y sont installées!..." aurait déclaré à Moscou le maréchal Malinowski.

Coup au cœur pour rien. Il est à noter en passant que le même journal annonçait en seconde page, le début d'une grande enquête sur : Comment lutter contre les maladies cardiaques et nerveuses, malédiction de l'homme moderne.

Je m'enfuis, les extrémités glacées et transpirantes, frémissant d'angoisse et de colère, l'odorat souillé d'odeurs abominables, l'ouïe retentissant du fracas des machines..

Commenter  J’apprécie          226

Monique possédait de précieuses qualités. Sa chute de reins en particulier, était au-dessus de tout éloge. Lorsqu'elle marchait dans la rue, sa croupe se balançait avec une somptueuse harmonie qui desséchait la bouche des adolescents et faisait monter aux lèvres des vieillards des cantiques à la gloire du Créateur. Mais cette perfection des formes recouvrait une totale inconsistance de fond. Elle n'était pas idiote à proprement parler, elle était médiocre. Vulgaire et médiocre. De la fesse et pas de tête.

Commenter  J’apprécie          221

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura


Quiz Voir plus

Iceberg de Kassak

Où le narrateur amène-t-il Irène après l'avoir rencontrée ?

au cinéma
voir un match de foot
manger au restaurant
nulle part

7 questions
93 lecteurs ont répondu
Thème : Fred KassakCréer un quiz sur cet auteur