AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.65 /5 (sur 149 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Épinal , le 16/01/1960
Biographie :

Frédéric Boilet entre à l'École nationale des Beaux-Arts de Nancy en 1978, dont il suivra l'enseignement jusqu'en 1983, date de la sortie de son premier album de BD, "La Nuit des Archées", réalisé avec la collaboration de Guy Deffeyes.

En 1989 et 1990, il enseigne le scénario à l'atelier BD de l'École des Beaux-Arts d'Angoulême. En 1990, grâce à une bourse du Centre national des lettres et un parrainage des entreprises Shoei, il part une première fois au Japon et réalise l'album "Love Hotel", édité chez Casterman en 1993.

En 1993, il est le premier auteur occidental à recevoir la bourse internationale de création de l'éditeur japonais Kôdansha (Morning Manga Fellowship) et séjourne une année à Tôkyô. En 1994, premier auteur de bande dessinée lauréat de la Villa Kujôyama, il séjourne 6 mois à Kyôto et commence le dessin des 135 pages de "Tôkyô est mon jardin", en collaboration avec Benoît Peeters et l'auteur japonais Jirô Taniguchi.

En 1995, il s'installe à l'Atelier des Vosges, place des Vosges à Paris, qu'il fonde avec ses amis David B., Christophe Blain, Émile Bravo, Emmanuel Guibert, Joann Sfar et Tronchet.

En 1996, à Paris, il épouse Kaoru Sekizumi, la jeune Japonaise qui inspira le personnage de Kimié dans "Tôkyô est mon jardin".

En 1997, il retourne au Japon dans l'intention de s'y établir. Là-bas, il publie une adaptation japonaise de "Tōkyō est mon jardin", ainsi que des œuvres destinées au seul public japonais comme le récit Une belle manga d'amour ou la série de textes illustrés Prisonnier des Japonaises (sorte de Lettres persanes modernes). Les tirages de ces œuvres sont souvent extraordinaires et Boilet en obtient une grande notoriété. À distance, il participe à l'aventure de la revue de critique et théorie de la bande dessinée L'Indispensable.

En 2002, il réalise la traduction et l'adaptation graphique du premier volume de "Quartier lointain" de Jirô Taniguchi.

En 2009, il se réinstalle en France avec la dessinatrice à succès Aurélia Aurita, dans les Vosges.
+ Voir plus
Source : www.boilet.net
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
286 Days - Frédéric Boilet and Laia Canada .
Presentation of Frédéric Boilet about his photographic novel "286 Days" published in Impressions Nouvelles in collaboration with Laia Canada in January 2014 http://www.lesimpressionsnouvelles.com/catalogue/286-jours-2/

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
marina53   21 juin 2016
L'épinard de Yukiko de Frédéric Boilet
On comprend les choses moins facilement quand il s'agit de soi...
Commenter  J’apprécie          240
Liliz   05 août 2013
Mariko Parade de Frédéric Boilet
Qu'est-ce que j'aurais bien pu dessiner, si je ne t'avais pas rencontrée ?

Quand tu es dans le paysage, c'est comme si mon dessin, mes histoires, se mettaient en marche tout seuls...
Commenter  J’apprécie          110
Musardise   11 mars 2015
La Nuit des archées (Une Aventure d'Anaelle et Myrios) de Frédéric Boilet
Il y a très longtemps sur la Terre, le soleil se levait à l’ouest. Les Atlantes vivaient en harmonie avec la création, et Dieu protégeait leur continent...



Un jour Ptah annonça au Roi-prêtre, dépositaire de la sagesse des Atlantes, qu'un grand cataclysme allait faire disparaître le continent dans un lointain futur...
Commenter  J’apprécie          90
Bouvy   06 mars 2016
Mariko Parade de Frédéric Boilet
-..., Pour les Japonais, il y a un sentiment encore plus fort que l’amour ...

-..., Plus fort que l’amour, C’est le déclin de l’amour

Une fleur n'est jamais plus belle qu'à instant précis où elle commence faner ...
Commenter  J’apprécie          60
Noctenbule   26 juin 2013
Mariko Parade de Frédéric Boilet
Une fleur n'est jamais plus belle qu'à l'instant précis ou elle commence à faner...
Commenter  J’apprécie          60
Gregor   21 août 2011
Mariko Parade de Frédéric Boilet
- Mais tu sais, pour les japonais, il y a un sentiment encore plus fort que l'amour...

- Tu crois que je ne suis pas parfaitement au courant ? Cela fait quelques années que je vous fréquente ! Plus fort que l'amour c'est... le déclin de l'amour.
Commenter  J’apprécie          40
racooninan   26 mai 2014
L'Apprenti Japonais de Frédéric Boilet
Le Japon que j'essaie de connaître est un Japon du détail, du jour le jour, il est donc difficilement racontable, sinon au moyen d'une narration ou d'un reportage.

Je passe mes journées à sillonner Tôkyô - car c'est finalement Tôkyô l'objet de mes recherches, plus que le Japon - à pied, en métro, en scooter, et je remplis mon carnet de notes de ces événements, souvent des riens, qui émaillent chacune de mes journées.

M'attachant au quotidien, question grande théorie sur le Japon, je suis assez sec. Et méfiant en plus, car j'entends et lis trop de propos péremptoires en provenance des Français de France, et surtout des Français du Japon, ces derniers, justement parce qu'ils sont au Japon, s'autorisant un discours autorisé.

(...)

Au diable la différence - de fond - qui existerait entre le peuple japonais et le reste du monde. La particularité de l'essence japonaise est une escroquerie, un mensonge qui alimente les chroniques spectaculaires des médias occidentaux ou sert d'alibi aux zozos de l'extrême droite nippone. Les Japonais sont en tout point pareils à nous, c'est leur façon d'être identiques qui change !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jovidalens   03 octobre 2012
L'épinard de Yukiko de Frédéric Boilet
Les Japonais ont une drôle de vision de la femme de rêve !...

Regarde : elle est lisse, brillante, parfaite, sans défauts, je suppose sans odeur...

C'est pas une femme, c'est une voiture neuve !

Les garçons japonais, ils ne savent plus où ils en sont.!
Commenter  J’apprécie          30
Gregor   21 août 2011
36 15 Alexia de Frédéric Boilet
- Je t'ai attendue Alexia... durant quarante pages... pendant un an... tu n'es pas venue... maintenant j'ai posé mon dernier coup de pinceau... je peux commencer à oublier ton visage... j'ai une surprise pour toi... ton image, Alexia, je te la rends.
Commenter  J’apprécie          30
Tandarica   03 avril 2020
36 15 alexia de Frédéric Boilet
Une photo de dos !! Ah, la vache, elle se fout de moi !

(p. 14)
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Les BD de notre enfance ...

Tintin de Hergé, le premier tome ...

Vol 714 pour Sydney
Le Secret de la Licorne
Le Lotus bleu
Tintin au pays des Soviets

20 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , humour , bande dessinée françaiseCréer un quiz sur cet auteur

.. ..