AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.34 /5 (sur 47 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1951
Biographie :

Frédéric Ferney est un écrivain, essayiste et journaliste littéraire français.

Agrégé d'anglais, il a d'abord enseigné à Rome, avant de diriger les pages culturelles du Nouvel Observateur. Il a été ensuite éditeur et critique de théâtre au Figaro. Par la suite, il a créé et animé une émission littéraire le dimanche sur France 5, intitulée d'abord Droits d'auteurs, puis rebaptisée Le Bateau livre, à bord de la péniche L'Escale. La suppression de l'émission a été annoncée le 7 juin 2008.

Il est actuellement critique au Point et s'occupe de son blog, le Bateau libre. Il est aussi chroniqueur de l'émission Dans le texte, diffusée sur le site d'Arrêt sur images.

Ajouter des informations
Bibliographie de Frédéric Ferney   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez la présentation de nos titres "Idées & Savoirs" à paraître à l'automne. Frédéric Lenoir, "Un chemin vers soi avec Jung" Roger-Pol Droit, "Un voyage dans les philosophies du monde" Ysé Tardan-Masquelier, "Yoga, l'encyclopédie" Abdennour Bidar, "Génie de la France" Brian Fagan et Nadia Durrani, "Une histoire horizontale de l'humanité" Frédéric Ferney et Jean-Jacques Vincensini, "Eros, l'encre du désir" Irvin D. Yalom et Marilyne Yalom, "Une question de mort et de vie" Elsa Godart, "En finir avec la culpabilisation sociale" Frédéric Gros, "La honte est un sentiment révolutionnaire"

+ Lire la suite

Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
Levant   11 octobre 2017
Mémoire espionne du coeur de Frédéric Ferney
La poésie est un miroir intérieur, vous n'y trouverez qu'un reflet de vous-même.
Commenter  J’apprécie          80
Nath2440   16 février 2016
Tu seras un raté, mon fils ! : Churchill et son père de Frédéric Ferney
Si la patte de lapin est un porte-bonheur, expliquez moi donc ce qui est arrivé au lapin!...P216
Commenter  J’apprécie          50
TristanPichard   01 décembre 2013
Oscar Wilde : Ou les cendres de la gloire de Frédéric Ferney
Dans sa chambre parisienne, devant l'affreuse pendule en zinc et le papier à grosses fleurs magenta – et dieu sait, s'il aime le rose et le rouge, qu'il a toujours détesté le magenta, how revolting ! – il agonise et il murmure : "Décidément, l'un de nous deux devra partir."

Sans fleurs ni couronne.

Une ultime dérobade, une ultime délicatesse.

C'est peut-être cela qui, malgré ses poses et ses prestiges surannés, le rend si proche, si moderne : avec lui, on frise toujours le pastiche et la parodie. Il nous met le nez dedans.
Commenter  J’apprécie          30
Nath2440   13 février 2016
Tu seras un raté, mon fils ! : Churchill et son père de Frédéric Ferney
Même dans une situation tragique, vivre appelle la légèreté, l'insouciance, un consentement obscur qui n'exclut pas le combat, la révolte, la joie. P 45
Commenter  J’apprécie          40
Zippo   11 août 2020
Tu seras un raté, mon fils ! : Churchill et son père de Frédéric Ferney
Il y aura bientôt une opération d'envergure, qui peut être très sévère. Il est possible que je sois tué. Mais, si c'est le cas, tu devras t'en remettre aux consolations de la philosophie et songer à la totale insignifiance de tous les êtres humains. Je t'assure pourtant que je ne tremble pas, même si je n'accepte pas la foi chrétienne ou toute autre croyance religieuse. Rien, pas même la certitude de ma perte prochaine, ne me ferait reculer maintenant
Commenter  J’apprécie          20
Zippo   11 août 2020
Tu seras un raté, mon fils ! : Churchill et son père de Frédéric Ferney
Nous irons jusqu'au bout. Nous combattrons en France, nous combattrons sur les mers et sur les océans, nous combattrons dans le ciel avec une confiance qui grandira et avec une force qui grandira, nous défendrons notre île quel qu'en soit le coût. Nous combattrons sur les plages, nous combattrons sur les terrains d'atterrissage, nous combattrons dans les champs et dans les rues, nous combattrons dans les montagnes. Jamais nous ne capitulerons.
Commenter  J’apprécie          20
ivredelivres   21 octobre 2019
Tu seras un raté, mon fils ! : Churchill et son père de Frédéric Ferney
Un bon politicien doit pouvoir prédire ce qui arrivera demain, la semaine prochaine, le mois prochain et l’année suivante ; après quoi, il doit encore être capable d’expliquer pourquoi rien de tout cela ne s’est produit
Commenter  J’apprécie          20
MonCharivariLitteraire   19 août 2017
Rodin amoureux de Frédéric Ferney
Peut être est il encore plus voluptueux d'imagination que de tempérament, et par amour de la forme plus que par les sens. Au delà des histoires d'alcôve, c'est un dévoreur, un ogre épris de chair, amoureux de la matière vivante comme d'un feu sacré ravi aux dieux, et qui la saisit par les cheveux, et qui veut lui faire rendre gorge; et tant pis pour toutes celles qu'il a conquises et qui ont le malheur de le servir et de l'aimer. Des égéries? des muses? Des idoles? Non, dans ses mains se sont des proies. N'est ce pas mesdames, qu'elles sont belles, ces mains!
Commenter  J’apprécie          10
Wyoming   27 juillet 2019
Tu seras un raté, mon fils ! : Churchill et son père de Frédéric Ferney
Parce qu'il est pressé, il se montre rugueux, cassant, même avec les plus dévoués. Churchill est sans pitié, sans égard pour les partisans de la lenteur, c'est-à-dire tous ceux qui se mettent en travers de son chemin. Un défaut qui attendrit sa grand-mère -- c'est tout le portrait de lord Randolph! On le juge téméraire, irréfléchi, présomptueux. Ses adversaires le prennent pour un fou. il n'en a cure. Il ne doute pas d'avoir raison.
Commenter  J’apprécie          10
Wyoming   27 juillet 2019
Tu seras un raté, mon fils ! : Churchill et son père de Frédéric Ferney
Que serait-il devenu s'il n'avait pas rencontré Clémentine? Grâce à elle, il a survécu à son rêve et poussé son bail jusque dans la vieillesse; son appétit, sa curiosité ne l'ont pas quitté; il n'a cessé de renaître de ses échecs et de vaincre ses défaillances. Elle a été sa plus belle idée de l'avenir. Winston a toujours cru en son étoile mais, sans elle, c'eût été un astre éteint, il serait mort de froid.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

L'Odyssée

Comment s'appelle l'île sur laquelle vit Ulysse?

Calypso
Ithaque
Ilion
Péloponnèse

10 questions
1891 lecteurs ont répondu
Thème : L'Odyssée de HomèreCréer un quiz sur cet auteur