AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.99 /5 (sur 52 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Maillane (Bouches-du-Rhône) , le 08/09/1830
Mort(e) à : Maillane (Bouches-du-Rhône) , le 25/03/1914
Biographie :

Frédéric Mistral (Frederi) est un écrivain et un lexicographe français de langue provençale (occitane).

Mistral fut membre fondateur du Félibrige, membre de l'Académie de Marseille.

Après avoir passé son baccalauréat à Nîmes, il étudie le droit à Aix-en-Provence de 1848 à 1851, et se fait alors le chantre de l'indépendance de la Provence et surtout du provençal « première langue littéraire de l'Europe civilisée ».

Son œuvre capitale est "Mireille", publiée en 1859 après huit ans d'effort créateur.

Mistral reçoit le Prix Nobel de littérature en 1904 conjointement avec José Echegaray. Il consacrera le montant de ce prix à la création du Museon Arlaten à Arles.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Frédéric Mistral   (24)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Frédéric MISTRAL – Le trésor d'Occitanie (France Culture, 1972) Une réunion des trois émissions « Tels qu’en eux-mêmes », par Jacques Fayet et Guy Delaunay, diffusées les 12, 19 et 26 février 1972 sur France Culture.


Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Frédéric Mistral
genou   13 décembre 2016
Frédéric Mistral
" Ah! Qu'il fait bon naviguer sans répit vers son désir, encore que ce ne soit qu'un songe !"
Commenter  J’apprécie          490
Nemorino   31 mars 2021
Mireille de Frédéric Mistral
Frédéric Mistral (1830-1914)



Dieu beau, Dieu ami, sur les ailes

de notre langue provençale,

fais que je puisse atteindre

la branche des oiseaux !



(Une plaque dans l'herbe

Au Square de Poètes,

Paris 16ème)
Commenter  J’apprécie          180
Aunryz   03 décembre 2015
Proses de l'almanach provençal : Gerbes de contes, légendes, récits, fabliaux, sornettes de ma mère l'oie, facéties, devis divers de Frédéric Mistral
Et il jette violemment le cruchon à travers l'église devant le curé stupéfait.

E embardasso lou flasco pèr la glèiso, davans lou capelan estabousi.



(De l'historiette "le pichet" qui joue sur la proximité de deux mots en provençal et français http://wp.me/p5DYAB-21N )
Commenter  J’apprécie          170
cicou45   23 avril 2016
La reine Jeanne, tragédie provençale en cinq actes et en vers avec la traduction française de Frédéric Mistral
Pétrarque : Jamais l'onde pure qui rit à la brise de Mai ne couva dans son sein le germe du dragon, jamais soleil levant n'ensanglante dans le rouge cinabre ; et la scélératesse jamais dans un beau corps ne cache ses replis.
Commenter  J’apprécie          121
Frédéric Mistral
RosenDero   14 décembre 2016
Frédéric Mistral
qu’un pople toumbe esclau,

Se tèn sa lengo, tèn la clau

Que di cadeno lou deliéuro



qu’un peuple tombe esclave,

S’il tient sa langue, il tient la clef

Qui le délivre des chaînes.
Commenter  J’apprécie          100
5Arabella   03 juillet 2021
Mireille de Frédéric Mistral
La Crau était tranquille et muette. - Au loin son étendue - se perdait dans la mer, et la mer dans l'air bleu ; - les cygnes, les luisantes macreuses, - les flamands aux ailes de feu, - venaient, de la clarté mourante, - saluer, le long des étangs, les dernières lueurs.
Commenter  J’apprécie          90
Meps   03 septembre 2016
Mireille de Frédéric Mistral
Les mûriers sont pleins de jeunes filles que le beau temps rend alertes et gaies, telles qu'un essaim de blondes abeilles qui dérobent leur miel aux romarins des champs pierreux.
Commenter  J’apprécie          90
claudialucia   06 septembre 2010
Mireille de Frédéric Mistral
Dans une terre labourable quand la culture se fait en temps propice, j'ai vu parfois attelées à la charrue six bêtes grasses et nerveuses; c'était un merveilleux spectacle! La terre friable, lentement devant le soc au soleil s'entrouvrait. Le fin laboureur, l'oeil sur la raie, la chanson sur les lèvres, y allait à pas tranquilles, en tenant le droit. Ainsi allait le ténement qu'ensemençait Maître Ramon, magnifique, tel qu'un roi dans son royaume.
Commenter  J’apprécie          60
genou   25 juillet 2015
Les Olivades / Lis Óulivado de Frédéric Mistral
Lis Óulivado - Les Olivades



Lou tèms que se refrejo e la mar que salivo,

Tout me dis que l’ivèr es arriba pèr iéu

E que fau, lèu e lèu, acampa mis óulivo

E n’óufri l’òli vierge à l’autar dóu bon Dieu.

Maiano, 1912.



Le temps qui devient froid et la mer qui déferle,

Tout me dit que l’hiver est arrivé pour moi

Et qu’il faut, sans retard, amassant mes olives,

En offrir l’huile vierge à l’autel du bon Dieu.

Maillane, 1912.



(p6)
Commenter  J’apprécie          60
charlottelit   20 août 2011
Les Olivades / Lis Óulivado de Frédéric Mistral
Gai lézard, bois ton soleil

l'heure ne passe que trop vite

et demain

il pleuvra peut-être
Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le mal-aimé

Quelle est la fin du film d'animation "Le Bossu de Notre-Dame", librement adapté du roman de Victor Hugo par les studios Disney ?

Quasimodo se laisse mourir, après la pendaison d'Esmeralda
Quasimodo est acclamé par la foule et est accepté dans la société

8 questions
6 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..