AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.42 /5 (sur 265 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Sedan , le 11/06/1931
Biographie :

Frédérick Tristan, de son vrai nom Jean-Paul Frédéric Tristan Baron, est un écrivain français. Il est également connu sous le pseudonyme de Danielle Sarréra et de Mary London.

En 1952, il a participé à Recherches graphiques dirigé par Joël Picton. Ses œuvres graphiques entre abstraction et onirisme ont été particulièrement exposées dans le cadre de l'UNESCO et de l'IMEC.

Grand voyageur dans le monde et l’imaginaire, Frédérick Tristan fut envoyé en mission au Laos, au Viêt Nam, en Chine (1964-1986).

De 1983 à 2001, il fut professeur d’iconologie paléochrétienne et renaissante à l’ICART (Paris).

Frédérick Tristan a reçu le prix Goncourt en 1983 pour Les Égarés et le grand prix de littérature de la Société des Gens de Lettres pour l’ensemble de son œuvre en 2000.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Né en 1931 dans les Ardennes, sous le nom de Jean-Paul Baron, Frédérick Tristan, auteur de plus de trente livres en soixante ans d'écriture, aime brouiller les pistes. Comme Fernando Pessoa, il a créé des hétéronymes qui écrivent à sa place, dont celui de Danielle Serréra, jeune poétesse suicidée à 17 ans. En 1983 il obtient le prix Goncourt avec « Les Égarés ». Membre éminent du courant littéraire de la Nouvelle Fiction identifié par Jean-Luc Moreau, il a notamment publié « le Dernier des hommes » (1993), « L'Énigme du Vatican » (1995), « Stéphanie Phanistée » (1997), ainsi que des romans policiers sous le nom de Mary London. En 2000, il reçoit le Grand Prix de littérature de la Société des Gens de Lettres pour l'ensemble de son oeuvre, rééditée par Fayard depuis 1997. Il a publié ses mémoires en 2010 : « Réfugié de nulle part » (Fayard, 470 p.).
+ Lire la suite
Citations et extraits (215) Voir plus Ajouter une citation
dancingbrave   19 janvier 2018
Les tribulations héroïques de Balthasar Kober de Frédérick Tristan
Je me tus, car du fond de la ténèbre la plus obscure j’entendis une rumeur extrêmement lointaine mais qui approchait comme une formidable vague, et maintenant déjà c’était le bruit immense d’un raz de marée qui se déversait dans la noirceur de la nuit avec ce même innombrable cri que pousse une armée se jetant à corps perdu dans la bataille, mais là, dans cette obscurité plus obscure que la plus nocturne des nuits, c’était comme si des milliards de milliards d’armées se jetaient les unes contre les autres en un déferlement de glaives, de javelots, de pierres, de plomb fondu, mais c’était les étoiles, les comètes, les terres et tous les soleils de tous les univers qui, noyés, emportés dans ce tumulte prodigieux comme des quilles dans un torrent, tournoyaient en hurlant, se précipitaient vers moi avec la puissance de l’océan lorsqu’il brise les digues et s’engouffre dans la vallée qu’il engloutit en un instant. Mais là dans cette obscurité plus obscure que la plus nocturne des nuits, c’était en moi-même que se déversait ce torrent que nul espace n’aurait pu recevoir sans en être anéanti, c’était en moi-même que toutes ces armées et tous ces univers se déversaient, arrachant tout sur leur passage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
dancingbrave   15 janvier 2018
Les tribulations héroïques de Balthasar Kober de Frédérick Tristan
Une sorte de greffier tout de noir vêtu les accompagna, le nez baissé, à travers les couloirs obscurs que quelques torches éclairaient ici et là, abandonnant à l’ombre d’innombrables recoins où l’imagination de l’enfant plaçait des bêtes.
Commenter  J’apprécie          170
emi13   08 avril 2014
Le Crime étrange de Greenwich de Frédérick Tristan
Permettez-moi de douter qu'une femme élégante comme vous l'êtes prendrait le risque d'une telle mésaventure............ Vous préféreriez changer de coiffure ! .
Commenter  J’apprécie          140
Bazart   10 août 2013
Les impostures du réel de Frédérick Tristan
Mais, tout de même, dès que l'heure approchait, je me faufilais hors de la maison, je me rendais jusqu'à la salle obscure où le spectacle était donné, avec le même désir de pénétrer dans l'obscurité de ce mystère et la même crainte de devoir constater que jamais, jamais aucun des personnages ne parviendrait à sortir du film, à venir me rejoindre et s'asseoir à mon côté dans la salle.
Commenter  J’apprécie          120
emi13   03 octobre 2015
Le meurtre du chat de Frédérick Tristan
Le plaisir de la recherche ! descendre de plus en profondément dans l'infiniment petit. Rien n'est plus enivrant que cette plongée dans l'océan des origines ! Te rends-tu-compte ? Nous en sommes à palper l'énergie qui aimante les corpuscules entre eux. La zone des atomes est dépassée depuis longtemps.
Commenter  J’apprécie          90
emi13   07 avril 2014
Le Crime étrange de Greenwich de Frédérick Tristan
Je fume depuis l'âge de seize ans et je n'ai jamais eu la moindre difficulté à respirer .
Commenter  J’apprécie          101
Bazart   10 septembre 2013
Les impostures du réel de Frédérick Tristan
Si je savais où je vais, je n'irais pas.
Commenter  J’apprécie          100
emi13   05 avril 2014
Le Crime étrange de Greenwich de Frédérick Tristan
Pourquoi ce Scrymgeour s'intéressait-il ainsi à cette mort ? Pourquoi souhaitait-il qu'il s'en occupât ?
Commenter  J’apprécie          90
emi13   06 octobre 2015
Le meurtre du chat de Frédérick Tristan
Je me doutais qu'il n'était guère heureux en ménage , mais de là à penser que ,dès le l'époque de leur mariage , lady victoria et lui vivaient sur deux planètes séparées........
Commenter  J’apprécie          80
SZRAMOWO   19 avril 2016
Le parfum d'un crime de Frédérick Tristan
Lord Cavendish, petit-fils du célèbre collectionneur d'orchidées William Georges Cavendish, duc de Devonshire; considéra avec attendrissement le plant d'Amherstia nobilis dont le premier spécimen connu avait été ramené des Indes en 1853. C'était Gibson, le collecteur du duc, qui l'avait découvert et l'avait amoureusement transporté dans une petite serre portative jusqu'au domaine de Chatsworth. Tous les ouvrages d'orchidophilie rendaient hommage à la sagacité du découvreur, à la fortune avisée de son commanditaire et, naturellement, à l'espèce rarissime dont la serre tiède du lord pouvait désormais s'enorgueillir.

L'aristocrate tirait plus d'orgueil de la serre de 5 200 M2 élevée par son ancêtre que de ses titres de noblesse. Il trouvait d'ailleurs fort légitime d'avoir été choisi comme président de la section de la Royal Horticultural Society, l'Orchid Club, qui avait pour but la préservation des espèces exotiques et l'étude scientifique des hybridations. Que de changements depuis l'époque où John Dominy avait réalisé le premier accouplement entre une Cattleya et une Laelia, créant ainsi une Laeliocattleya qui fit fulminer la prude conscience des ligues de vertu...Alors qu'aujourd'hui, la liste Sander des orchidées hybrides comprenait près de cent mille sous-espèces enregistrées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

En boucle ... avec la Castafiore

La Castafiore est le rossignol milanais qui enchante les albums de

Lucky Luke
Tintin
Asterix
Gaston

17 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , littérature française , bande dessinée , écrivain , opéraCréer un quiz sur cet auteur
.. ..