AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.95 /5 (sur 80 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Barmen (auj. Wuppertal), Allemagne , le 28/11/1820
Mort(e) à : Londres, Royaume-Uni , le 05/08/1895
Biographie :

Friedrich Engels est un philosophe et théoricien socialiste allemand, grand ami de Karl Marx.

Il est issu d'une famille d'industriels, son père ayant fait fortune dans l'industrie du textile. En 1842 il s'installe en Angleterre, à Manchester, et travaille dans une société industrielle où son père a des intérêts. C'est là qu'il écrit en 1845 La situation de la classe laborieuse en Angleterre.

La même année, Engels contribue au journal Annales franco-allemandes, édité et publié par Karl Marx à Paris. Après leur première rencontre en 1844, ils découvrent qu'ils partagent les mêmes vues et décident de collaborer plus étroitement.

Après l'expulsion de Marx hors France, ils s'installent en Belgique, où la liberté d'expression est plus grande que dans d'autres pays d'Europe.

En juillet 1845, Engels propose à Marx un voyage en Angleterre. Il y rencontre Marie Burns, une ouvrière irlandaise, avec laquelle il vivra jusqu’à sa mort.

Sur demande de la Ligue des communistes, Marx commence en 1847 à rédiger un pamphlet basé entre autres sur les Principes du communisme d'Engels. Il est intitulé Manifeste du Parti communiste, et publié anonymement en février 1848.

En raison de la révolution de 1848, Engels et Marx sont expulsés en mars de Belgique. Ils s'installent à Cologne. Ils fondent un nouveau journal, la Neue Rheinische Zeitung (Nouvelle Gazette rhénane).

Engels participe activement à la Révolution de 1848, prenant part au soulèvement de Elberfeld. En de juin et juillet de 1849, il combat dans la campagne de Baden contre les Prussiens comme aide de camp d'August Willich, le leader d'un Corps Libre dans la révolte du Baden-Palatinat.

En 1849, Engels et Marx sont contraints de quitter le pays et partent pour Londres.

Afin d'aider financièrement Marx, Engels retourne travailler avec son père à Manchester, avant de repartir pour Londres en 1870. Il publie en 1878 Monsieur E. Dühring bouleverse la science.

Après la mort de Marx en 1883, il réunit ses brouillons pour assurer la publication posthume des livres II et III de l'ouvrage Le Capital. Il assume aussi l'édition et la traduction d'autres écrits de Marx. Il travaille à l'unification des différents partis ouvriers marxistes au sein de la Deuxième Internationale.

Il meurt à Londres en 1895, sans enfant.
+ Voir plus
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Friedrich_Engels
Ajouter des informations
Bibliographie de Friedrich Engels   (68)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
colimasson   30 avril 2021
Le Rôle de la violence dans l'Histoire et autres textes de Friedrich Engels
Ordre opprimé, à l’origine tributaire de la noblesse féodale régnante, recruté parmi les corvéables et des serfs de toutes catégories, c’est dans une lutte sans répit avec la noblesse que la bourgeoisie a conquis un poste de pouvoir après l’autre et, finalement, a pris possession du pouvoir à sa place dans les pays les plus évolués ; en France, en renversant directement la noblesse ; en Angleterre, en l’embourgeoisant de plus en plus et en se l’incorporant pour en faire son couronnement décoratif. Et comment y est-elle parvenue ? Simplement par une transformation de l’ « état économique », que suivit tôt ou tard, de bon gré ou par la lutte, une transformation des situations politiques. La lutte de la bourgeoisie contre la noblesse féodale est la lutte de la ville contre la campagne, de l’industrie contre la propriété foncière, de l’économie monétaire contre l’économie naturelle, et les armes décisives des bourgeois dans cette lutte furent leurs moyens de puissance économiques accrus sans arrêt par le développement de l’industrie, d’abord artisanale, puis progressant jusqu’à la manufacture, et par l’extension du commerce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
colimasson   26 avril 2021
Le Rôle de la violence dans l'Histoire et autres textes de Friedrich Engels
En général, la propriété privée n’apparaît en aucune façon dans l’histoire comme résultat du vol et de la violence. Au contraire. Elle existe déjà, limitée toutefois à certains objets, dans l’antique communauté naturelle de tous les peuples civilisés. A l’intérieur même de cette communauté, elle évolue d’abord dans l’échange de marchandise. Plus les produits de la communauté prennent forme de marchandise, c’est-à-dire moins il est produit pour l’usage propre du producteur et plus ils sont produits dans un but d’échange, plus l’échange, même à l’intérieur de la communauté, supplante la division naturelle primitive du travail, plus l’état de fortune des divers membres de la communauté de la propriété foncière est profondément de la communauté devient inégal, plus la vieille communauté de la propriété foncière est profondément minée, plus la communauté s’achemine rapidement à sa dissolution en un village de paysans parcellaires. […] Partout où la propriété privée se constitue, c’est la conséquence de rapports de production et d’échanges modifiés, et cela sert l’accroissement de la production et le développement du commerce – cela a donc des causes économiques. La violence ne joue en cela aucun rôle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
colimasson   28 avril 2021
Le Rôle de la violence dans l'Histoire et autres textes de Friedrich Engels
[…] même en excluant toute possibilité de vol, de violence et de dol, en admettant que toute propriété privée repose à l’origine sur le travail personnel du possesseur et que, dans tout le cours ultérieur des choses, on n’échange que des valeurs égales contre des valeurs égales, nous obtenons tout de même nécessairement, dans la suite du développement de la production et de l’échange, le mode actuel de production capitaliste, la monopolisation des moyens de production et de subsistance entre les mains d’une seule classe peu nombreuse, l’abaissement de l’autre classe, qui forme l’immense majorité, au niveau de prolétaires non possédants, l’alternance périodique de production vertigineuse et de crise commerciale, et toute l’anarchie actuelle de la production. Tout le processus s’explique par des causes purement économiques sans qu’il ait été besoin d’avoir recours une seule fois au vol, à la violence.
Commenter  J’apprécie          10
Jcequejelis   18 avril 2013
Le Rôle de la violence dans l'histoire de Friedrich Engels
Le militarisme domine et dévore l'Europe. Mais ce militarisme porte aussi en lui le germe de sa propre ruine. La concurrence des divers États entre eux les oblige d'une part à dépenser chaque année plus d'argent pour l'armée, la flotte, les canons, etc., donc à accélérer de plus en plus l'effondrement financier, d'autre part, à prendre de plus en plus au sérieux le service militaire obligatoire et, en fin de compte, à familiariser le peuple tout entier avec le maniement des armes, donc à le rendre capable de faire à un moment donné triompher sa volonté en face de la majesté du commandement militaire. Et ce moment vient dès que la masse du peuple, - ouvriers de la ville et des champs et paysans, - a une volonté. A ce point, l'armée dynastique se convertit en armée populaire; la machine refuse le service, le militarisme périt de la dialectique de son propre développement. Ce que la démocratie bourgeoise de 1848 n'a pu réaliser précisément parce qu'elle était bourgeoise et non prolétarienne, -l'acte de donner aux masses laborieuses une volonté dont le contenu correspondît à leur situation de classe, - le socialisme y parviendra infailliblement. Et cela signifie l'éclatement par l'intérieur du militarisme et avec lui, de toutes les armées permanentes.



810 - [p. 22]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Jcequejelis   11 novembre 2013
Le Rôle de la violence dans l'histoire de Friedrich Engels
Tels les hommes sortent primitivement du règne animal, - au sens étroit, - tels ils entrent dans l'histoire : encore à demi animaux, grossiers, impuissants encore en face des forces de la nature, ignorants encore de leurs propres forces ; par conséquent, pauvres comme les animaux et à peine productifs qu'eux. Il règne alors une certaine égalité des conditions d'existence et, pour les chefs de famille, aussi une sorte d'égalité dans la positon sociale, - tout au moins une absence de classes sociales, qui continue dans les communautés naturelles agraires des peuples civilisés ultérieurs. Dans chacune des ces communautés existent, dès le début, certains intérêts communs, dont la garde doit être commise à des individus, quoique sous le contrôle de l'ensemble : jugement de litiges ; répression des empiètements de certains individus au-delà de leurs droits ; surveillance des eaux, surtout dans les pays chauds ; enfin, étant donné le caractère primitif et sauvage des conditions, fonctions religieuses. De semblables attributions de fonctions se trouvent en tout temps dans les communautés primitives, ainsi dans les plus vieilles communautés la Mark germanique et aujourd'hui encore aux Indes.



1304 - [p. 32]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
steka   02 septembre 2014
La Situation des classes laborieuses en Angleterre : Dans les grandes villes de Friedrich Engels
Cet indifférence brutale, cet isolement insensible de chaque individu au sein de ses intérêts particuliers, sont d'autant plus répugnants et plus blessants que le nombre de ces individus confinés dans cet espace réduit est plus grand.
Commenter  J’apprécie          60
Jcequejelis   10 novembre 2013
Le Rôle de la violence dans l'histoire de Friedrich Engels
L'exploitation de la terre ou l'extension de la domination économique sur cette terre à une échelle qui dépasse les forces naturelle de l'individu n'est devenue jusqu'ici possible dans l'histoire que parce que, avant l'établissement de la domination sur le sol ou en même temps qu'elle, on a effectué l'asservissement correspondant de l'homme. Dans les périodes ultérieures de l'évolution, ce asservissement a été adouci.. Sa forme actuelle dans les Etats de haute civilisation est un salariat plus ou moins régenté par la domination policière.



1300 - [p. 27]
Commenter  J’apprécie          40
hema6   12 février 2011
La Situation des classes laborieuses en Angleterre : Dans les grandes villes de Friedrich Engels
La liberté, c'est savoir reconnaître ce qui est nécessaire.
Commenter  J’apprécie          60
steka   19 octobre 2013
L'idéologie allemande (1845-1846) : Première partie de Friedrich Engels
La question de savoir si la vérité objective revient à la pensée humaine n'est pas une question théorique, mais une question pratique. Dans la pratique, l'homme doit démontrer la vérité, c'est à dire la réalité et la puissance, la matérialité de sa pensée. La querelle sur la réalité ou la non-réalité de la pensée -isolée de la pratique- est une question purement scolastique.
Commenter  J’apprécie          40
steka   15 mars 2013
Anti-dühring de Friedrich Engels
L'état moderne, quelle qu'en soit la forme, est une machine essentiellement capitaliste. Plus il fait passer de forces productives dans sa propriété et plus il devient réellement capitaliste collectif, plus il exploite de citoyens. Les travailleurs restent des salariés, des prolétaires. Loin d'être supprimé, le système capitaliste est au contraire porté à son paroxysme.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Friedrich Engels (1661)Voir plus


Quiz Voir plus

Petit Pays

Comment s'appelle le père de Gabriel ?

Martin
Mathieu
Michel
Mohammed

50 questions
1676 lecteurs ont répondu
Thème : Petit pays de Gaël FayeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..