AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 28 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Shimonoseki , le 31:12:1903
Mort(e) le : 28/06/1951
Biographie :

Issue d'une famille défavorisée de marchands ambulants, Hayashi Fumiko (林芙美子) grandit dans le dénuement. Agée de 18 ans, elle monta à Tôkyô où elle fréquenta les milieux avant-gardistes littéraires et artistiques. Toujours mue par sa pauvreté, elle enchaîna les petits métiers. Elle fut également connue pour ses tumultueuses amours, jusqu'à son mariage en 1926.
En 1928, elle publie son premier roman, largement autobiographique "Journal d'une vagabonde". Ce fut un succès qui la sortit enfin de sa situation précaire. Elle enchaîne ensuite la rédaction de romans, romans, nouvelles et poèmes jusqu'à sa mort prématurée en 1951.
Parmi ses oeuvres majeures figurent "Les yeux bruns" (1948), "Nuages flottants" (1950). Plusieurs de ses romans furent portés à l'écran par Naruse Mikio.

Hayashi Fumiko s'attache, dans ses ouvrages, à la vie des petites gens, aux bas-fonds, ... Après la défaite de 1945, elle se concentre sur le destin bouleversé par la guerre de ses personnages, plus particulièrement ses héroïnes.
Elle reste un auteur très populaire au Japon.

+ Voir plus
Source : Wikipedia, Editions Picquier
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
art-bsurde   06 octobre 2015
Nuages flottants de Fumiko Hayashi
Dans les vapeurs de l'ivresse, il oublia tout ce qui avait précédé son arrivée sur cette île, et l'illusion d'y avoir toujours vécu s'empara de lui. La pluie tombait de plus en plus drue, une véritable tempête. L'eau coulait à torrent dans les gouttières avec un bruit de percussion. Tomioka avait l'impression qu'ici, toute pensée devenait inutile, seule comptait la vie, dans ce qu'elle avait de plus brut. Il continua donc à boire sans penser à rien.
Commenter  J’apprécie          50
art-bsurde   04 octobre 2015
Nuages flottants de Fumiko Hayashi
Il continuait à boire, en grignotant les bouts d'oignons frais et les pousses de bambou qui parsemaient les nouilles refroidies. « Comme ma vie est pitoyable », songea-t-il, tout en commençant à se trouver comique. Tout le monde, se disait-il, croyait avec le plus grand sérieux vivre des tragédies répétées, mais il doutait que quiconque, depuis des milliers d'années, eût vécu une seule véritable tragédie, propre à enrichir l'humanité. La vie des hommes n'était qu'une succession de farces. Les hommes vivaient, le cœur tremblant, des comédies pleines de désordre et de confusion. Brandir le spectre de la justice était également une farce. Le bien et le mal ne pouvaient être que des bouffonneries. Les êtres humains vivaient en poussant chacun à l'extrême la logique qui lui convenait le mieux, dans une ambiance d'une drôlerie à pleurer de rire. C'est peut-être seulement devant la mort que, soulagé, on poussait enfin pour la première fois un soupir authentique.
Commenter  J’apprécie          20
kuroineko   17 novembre 2012
Nuages flottants de Fumiko Hayashi
L'esprit humain était une chose si volatile et changeante, qui se transformait à chaque instant en fonction des miasmes de son environnement.
Commenter  J’apprécie          30
kuroineko   08 février 2017
Nuages flottants de Fumiko Hayashi
Dès qu'on se quitte et qu'on ne se voit pas pendant deux ou trois jours, on a envie de se revoir. Je suis toujours en train de penser à toi. Je te déteste ou je t'adore... C'est insupportable, d'être humain. Il faut laisser passer encore un peu de temps, et la sérénité finira sans doute par venir, mais...
Commenter  J’apprécie          20
art-bsurde   04 juin 2015
Nuages flottants de Fumiko Hayashi
Il y a une beauté des choses déchues.
Commenter  J’apprécie          40
kuroineko   08 février 2017
Nuages flottants de Fumiko Hayashi
Il oublia ensuite Dieu pour passer aux techniques permettant d'utiliser les êtres humains et leur aspiration au divin. Chez tous les êtres, expliqua-t-il, le désespoir durait plus longtemps que les brefs moments de bonheur. Tous les humains trébuchaient, tous connaissaient les tourments du désespoir. Les brefs moments de joie de la vie correspondaient à l'une ou l'autre des extases procurées par les désirs des sens, et la tâche urgente des nouvelles religions était d'utiliser ce besoin d'extase pour séduire les fidèles. Les hommes et les femmes se servaient de leur argent dans le but de satisfaire leur concupiscence. Donc, si l'extase religieuse parvenait à entrer aussi dans ce cadre, rien ne rapporterait autant d'argent que la religion, poursuivit-il comme s'il parlait d'un commerce.
Commenter  J’apprécie          10
kuroineko   08 février 2017
Nuages flottants de Fumiko Hayashi
Il imagina sa propre silhouette sous la forme d'un nuage flottant. Un nuage errant au gré du vent qui, un jour, quelque part, insensiblement, disparaîtrait.
Commenter  J’apprécie          20
kuroineko   08 février 2017
Nuages flottants de Fumiko Hayashi
Non, croyez-moi, tout est décidé d'avance en ce monde. Si c'était le Japon qui avait gagné cette guerre, les choses auraient été bien pires pour nous... On a pris conscience de l'absurdité de la guerre, c'est déjà beaucoup...
Commenter  J’apprécie          10
Natsamuz   05 avril 2015
Les Yeux bruns de Fumiko Hayashi
C'est justement parce que l'on ne peut pas se fier au coeur humain qu'il existe autant de formalités destinées à nous rappeler comment nous comporter.
Commenter  J’apprécie          10
aliceb   31 mars 2019
Nuages flottants de Fumiko Hayashi
Je me dis que je veux en finir avec cette histoire et puis quelque chose me pousse quand-même à te rendre visite. J' en ai moi même assez d être comme ça. Rien ne bouge je reste fixée sur mes idées je suis incapable de sortir de cette situation .. je ne sais pas comment dire je me sens très .en colère contre toi et en même temps triste de t aimer encore malgré tout...
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..