AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 97 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Richemont , le 07/10/1855
Mort(e) à : Paris , le 07/02/1935
Biographie :

G. Lenotre, de son vrai nom Louis Léon Théodore Gosselin, est un historien et auteur dramatique français.

Le G. devant Lenotre signifie Gosselin. Il est l'arrière petit-neveu du jardinier du roi Louis XIV André Le Nôtre (1613-1700).

Après des études chez les Jésuites à Metz, il s'installe à Paris et entra d’abord au ministère des Finances, comme employé au bureau des statistiques, mais il devait bientôt se consacrer à sa véritable passion, l’Histoire.

Collaborateur au Figaro, à la Revue des deux mondes, au Monde illustré et au Temps où il livrait ses chroniques de "petite histoire", G. Lenotre publia également de nombreux ouvrages, pour l’essentiel consacrés à la Révolution et bâtis à partir de documents d’époques (journaux, rapports de police, registres d’état-civil...)

Il s’essaya aussi au théâtre avec "Les Trois Glorieuses", "Varennes", "Les Grognards".

Après avoir tenté une première fois d’entrer à l’Académie française en 1909, au fauteuil de Victorien Sardou, il est élu en 1932 au fauteuil de René Bazin, mais meurt le 7 février 1935, avant d'avoir prononcé son discours.

Après avoir tant écrit sur les guillotinés de la terreur, c'est auprès d'une partie de ces suppliciés qu'il repose désormais. Il est enterré au cimetière historique de Picpus, dont il a rédigé l'histoire : "Le jardin de Picpus" (1928).
On peut y lire l'épitaphe suivante, extraite de l’Évangile de Saint-Jean : "Qui credit in me, etiam si mortuus fuerit, vivet" (Celui qui croit en moi ne mourra point).
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (84) Voir plus Ajouter une citation
gill   29 juin 2014
Secrets du vieux Paris de G. Lenotre
Combien peu d'étrangers, combien peu de parisiens même, connaissent le splendide escalier du Palais-Royal, l'un des spécimens les plus parfaits de notre art décoratif ?

Combien savent que la Banque de France possède une galerie de fêtes qui rivalise de splendeurs avec la galerie des Glaces de Versailles ou la galerie d'Apollon du Louvre ?

Sont-ils nombreux ceux qui ont vu certain salon de Psyché qui se trouve aux Archives Nationales et qui n'a peut-être point d'égal en France ?

Et l'on peut-être assuré que, dans la foule des plaideurs, d'avocats et de magistrats qui chaque jour emplit les galeries du Palais de Justice, beaucoup ne se doutent point que le sous-sol de ce même palais compose le plus important et le plus noble ensemble d'architecture gothique qui soit au monde.

Ces choses ne sont pas interdites au public.

On les visite à certaines époques, moyennant certaines autorisations et les fonctionnaires qui en ont la garde apportent à en faire les honneurs le plus affable empressement....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
LydiaB   03 mars 2016
Vieilles maisons, vieux papiers, tome 1 de G. Lenotre
Un fouillis de toits d'ardoises, de cheminées fumantes, de jardinets, et, tout en haut, la robuste tour du vieux château, coiffée d'un comble pointu... voilà Guise.
Commenter  J’apprécie          250
gill   02 décembre 2019
En France jadis de G. Lenotre
Quant à La Popelinère, l'historien-géographe cause première de cette héroïque et piteuse escapade, il mourut à Paris en 1608, "d'un mal, dit judicieusement l'Estoile, assez ordinaire aux hommes de lettres vertueux, à savoir de misère et de nécessité" ...
Commenter  J’apprécie          231
gill   03 mai 2019
Versailles au temps des rois de G. Lenotre
Taine regrettait que l'Histoire fréquentât trop les salons et ne pénétrât jamais dans les cuisines ...
Commenter  J’apprécie          231
gill   10 décembre 2018
Légendes de Noël de G. Lenotre
En ce temps-là, les galeries du Palais-Royal concentraient toute la vie joyeuse de Paris.

Sous les péristyles, le long des interminables portiques de pierre, dans les taudis de planches boueuses encombrés de brocanteurs et qu'on appelait le Camp des Tartares, c'est, dès l'après-midi, quotidiennement, une déambulation permanente : les femmes parées, les nouvellistes, les étrangers, les oisifs, les auteurs en vogue, et aussi ces milliers de gens qui, à toute époque, vivent des miettes de Paris, tous, formant foule compacte et flâneuse, circulent, à petits pas, pour voir et pour être vus ...
Commenter  J’apprécie          210
gill   29 août 2017
Paris qui disparaît (Littérature) de G. Lenotre
Mais j'en tiens pour ce que j'ai dit déjà : l'étude de l'Histoire est réconfortante.

D'abord elle nous distrait des catastrophes variées dont trop de gens s'évertuent à nous démontrer l'imminence ; et puis elle nous enseigne que, chez nous, souci d'argent n'est jamais mortel ...
Commenter  J’apprécie          210
gill   05 décembre 2018
Légendes de Noël de G. Lenotre
Pour vous, mes chères petites, ont été écrits ces contes - qui ne sont que des contes.

Si parfois les éclaire quelque reflet de l'épopée française, je l'ai voulu ainsi dans l'espoir que la lecture de ces anecdotes vous donnerait, à l'âge où l'on ne s'amuse encore que des fables, la curiosité et le goût de notre Histoire, plus belle que toutes les légendes et plus miraculeuse que toutes les fictions ...





Commenter  J’apprécie          200
gill   13 août 2019
Histoires étranges qui sont arrivées de G. Lenotre
Comme le vent sifflait sous les portes mal jointes et que l'un de nous, ayant soulevé le rideau de la fenêtre, avait constaté que la neige tombait, on se rapprocha du feu et l'on poursuivit la causerie ...
Commenter  J’apprécie          201
gill   31 août 2017
Paris qui disparaît (Littérature) de G. Lenotre
Je m'attarde à ces vieilleries.

Mais dès qu'on aborde l'admirable histoire de l'ingéniosité et de l'activité parisiennes, on est pris du désir de tout connaître ...
Commenter  J’apprécie          190
gill   17 octobre 2019
Vieilles maisons, vieux papiers - Première Série de G. Lenotre
Pourra-t-on jamais dire la part de responsabilité qui, dans la psychologie des hommes de la Révolution, revient à cette admiration inconsidérée de l'antiquité ? ...
Commenter  J’apprécie          190
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
24 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..