AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.87 /5 (sur 78 notes)

Nationalité : Porto Rico
Biographie :

Originaire de Porto Rico, Gabino Iglesias vit à Austin. Il est culturiste et dort quatre heures par nuit. Santa Muerte est son premier roman publié en France.

Gabino Iglesias est un écrivain, professeur, journaliste et critique littéraire d'origine portoricaine. Après la publication de son premier roman, Gutmouth, en 2012, il s'essaye à son genre de prédilection : le roman noir. Mais il ne souhaite pas se laisser enfermer dans des normes génériques, et Santa Muerte ( Zero Saints) naît de cette volonté de s'affranchir des codes de la littérature de genre. Parmi les thèmes chers à l'auteur, on relève l'altérité, la frontière, ainsi que le mal du pays.

En plus de son activité d'écrivain, Gabino Iglesias est rédacteur en chef des critiques littéraires pour le magazine Pank et journaliste pour LitReactor. Il est également professeur au lycée et enseigne la littérature en ligne dans le cadre du Master de création littéraire proposé par l'université Southern New Hampshire.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Chroniques confinées 4 : Gabino Iglesias, tarantinesque


Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Pecosa   09 juillet 2020
Santa muerte de Gabino Iglesias
Par exemple, pour ce qui est de mon arrivée aux Etats-Désunis, tout a commencé dans le club de Mexico, El Colmillo. Une boite assez mal fréquentée, surtout l'arrière-salle. Un peu comme une jolie fille avec un cul crade.
Commenter  J’apprécie          283
Antyryia   22 février 2020
Santa muerte de Gabino Iglesias
Quand on t'enlève un être cher, non seulement l'illusion s'effondre, mais c'est comme si tu te retrouvais soudain jeté dans un cachot, entouré de murs oppressants. La haine devient un cancer qui te ronge de l'intérieur et le seul remède est la vengeance. Le sang. L'action. Les gens disent tout un tas de conneries sur la vengeance, mais comment quelque chose qui paraît si bon, si libérateur, et si légitime pourrait-il être mauvais ?
Commenter  J’apprécie          150
Stelphique   20 février 2020
Santa muerte de Gabino Iglesias
Le Mexique est un monstre insatiable.
Commenter  J’apprécie          90
Matilda2b   26 juin 2020
Santa muerte de Gabino Iglesias
La frontière est un endroit où les ossements ne sont jamais enterrés assez profond et où les larmes des familles brisées et le sang des innocents se mêlent aux plantes, à l'air et à la terre. C'est cette noirceur qui donne au fleuve sa couleur verte et son odeur si particulière. Certaines choses ont un fond tout en demeurant insondables. Et l'obscurité infinie tapie dans cette artère de jade pousse certains Blancs à appuyer sur la détente, même si c'est une femme ou un enfant dans le viseur.

Quand tu traverses la frontière, tu voles en éclats, tu cesses d'être toi et tu deviens une nouvelle personne qui n'a sa place nulle part, qui n'a ni foyer ni racines. Revenir en arrière est impossible et avancer équivaut à sauter dans un ravin en croisant les doigts pour qu'il ne soit pas trop profond, pour que les pierres ne t'ecorchent pas trop dans ta chute et pour que le monstre qui t'attend au fond ne soit pas trop affamé.
Commenter  J’apprécie          53
Gabino Iglesias
Amnezik666   08 mars 2020
Gabino Iglesias
Quand le château de cartes de ta vie se retrouve par terre, un désir de fuite enfle en toi. Il affecte tout ce que tu fais, contamine tout ce que tu ressens, absorbe la couleur de tout ce que tu vois.
Commenter  J’apprécie          60
Lilou08   04 mai 2020
Santa muerte de Gabino Iglesias
Quand tu te retrouves nez à nez avec le canon d’un flingue, ça remet en cause tout ce que tu pensais savoir. Ça brise des trucs en toi, ça chamboule des convictions que tu pensais inébranlables.

Le solide devient liquide et tout se met à couler comme de l’eau. Les choses prennent la consistance mouvante des ombres qu’on voit dans les rêves.

Quand quelqu’un te présente cette pupille parfaitement ronde synonyme de chaos, tu te mets à réfléchir, à fouiller ta mémoire à la recherche des erreurs qui t’ont amené là.
Commenter  J’apprécie          40
Bazart   06 mars 2020
Santa muerte de Gabino Iglesias
Le rêve américain. Mais c' est des conneries, tout ça. Le rêve américain est aussi factice que le steak dans ton burger à un dollar et que les rires préenregistrés des sitcoms. Et pour toi, c' est encore pire. Tu n' as pas de diplôme, Tu n' as pas de qualifications, Tu n'as rien. Tu es un problème. Un sans-papiers de plus. Un bouffeur de haricots. Un clando. Un sujet de blagues. Tu es une question sur laquelle débattent les hommes politiques blancs dans le confort de leurs bureaux. Et quand tu en prends conscience, n'importe quelle offre devient alors synonyme de salut, la décision la plus désespérée se transforme en solution idéale, l'idée la plus pourrie te redonne un peu d' espoir.
Commenter  J’apprécie          30
galyalain   15 juillet 2020
Santa muerte de Gabino Iglesias
Un des chiens a poussé un aboiement, comme pour ponctuer les propos de la vieille femme. Quand j’ai baissé la tête, j’ai vu qu’il me regardait avec dans les yeux une intelligence dont étaient cruellement dépourvus la plupart des gens à qui je devais parler chaque soir.
Commenter  J’apprécie          30
Sollyra   14 mars 2020
Santa muerte de Gabino Iglesias
Mais le véritable cœur du pays, c’est Mexico. Un cœur noir, pollué, où des corps sont repêchés dans les égouts, où des femmes sont violées dans des bus sous des yeux qui prétendent ne rien voir, et où des gens disparaissent régulièrement sans laisser la moindre trace.

page 49
Commenter  J’apprécie          20
Sollyra   14 mars 2020
Santa muerte de Gabino Iglesias
La frontière est un endroit où les ossements ne sont jamais plantés assez profond et où les larmes des familles brisées et le sang des innocents se mêlent aux plantes, à l’air et à la terre.

page 74
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Gabino Iglesias(1)Voir plus
Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Gabino Iglesias (95)Voir plus


Quiz Voir plus

Oh, Antigone !

Comment se prénomme la sœur d'Antigone ?

Sophie
Hermine
Ismène

10 questions
1855 lecteurs ont répondu
Thème : Antigone de Jean AnouilhCréer un quiz sur cet auteur