AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.82/5 (sur 37 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Misserghin , le 20/15/1927
Mort(e) à : Aix-en-provence , le 7/09/2002
Biographie :

Gabriel Camps est un préhistorien né le 20 mai 1927 en Algérie à Misserghin et mort le 7 septembre 2002 à Aix-en-Provence. Il laisse une œuvre considérable consacrée essentiellement à la Préhistoire et à la Protohistoire de la Méditerranée occidentale, plus particulièrement du Maghreb. Il était considéré comme un grand spécialiste de l'histoire des Berbères par l'Association de Culture Berbère de Paris.
Ancien directeur du Musée national d’ethnographie et de préhistoire du Bardo à Alger Ancien directeur de l’Institut de recherches sahariennes Professeur émérite de l’université de Provence

L'essentiel de ses recherches a été mené en Algérie, mais aussi en Corse.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Gabriel Camps   (12)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
les berbères sont peut être les descendants des Atlantes le peuple de l'Atlantide!!
Commenter  J’apprécie          50
Le christianisme africain fut riche en martyrs et en écrivains : Tertullien, Arnobe, Cyprien. Le plus grand de tous fût Augustin, qui devint l'un des maîtres de la pensée occidentale pour de nombreux siècles. Issu d'une famille de Thagaste (Souk-Ahras), évêque d'Hippone, Père de l'Église, saint Augustin atteint une stature universelle qui transcende et sa province et l'Empire et son temps. Il n'est pas indifférent que le plus grand penseur de l'Occident latin, l'auteur de la Cité de Dieu et des Confessions, fût un Berbère chrétien.
Commenter  J’apprécie          30
Le jugement péjoratif porté sur les cultures post-würmiennes repose principalement sur la disparition de l'art qui marque d'une façon spectaculaire le passage du Magdalénien à l'Azilien. (p. 234)
Commenter  J’apprécie          20
Le dessin représente les contours d'un objet, il élimine son épaisseur, sa réalité tangible. En fait, toute représentation graphique est une abstraction, une reconstitution par le filtre de nos neurones et non la reproduction de la réalité. (p. 199)
Commenter  J’apprécie          10
Ce sont les magnifiques fresques des grottes ornées qui ont fait comprendre aux foules émerveillées combien l'homme préhistorique était, spirituellement proche de nous et, comme nous, sensible à la beauté. (p. 196)
Commenter  J’apprécie          10
Qui a subi l'étrange fascination des feux de camp dans la solitude saharienne, alors que le froid tombe d'un seul coup et que commence l'interminable veillée qui fait chaud au cœur, comprendra sans peine ce que le feu a pu apporter à l'humanité. Assis en tailleur ou accroupi au coude à coude avec son voisin, chacun, fasciné par le jeu des flammes et le crépitement des braises, sent fondre son individualité dans une bienheureuse torpeur collective, tandis que circulent les verres d'un thé brûlant mêlé aux feuilles amères de l'armoise. (p. 160-161)
Commenter  J’apprécie          00
Il en est de la parole comme de l'intelligence : il faut chercher ailleurs que dans la dépouille corporelle ses traces ou la preuve de son existence. Ces preuves indirectes, la plupart des préhistoriens veulent aujourd'hui les trouver dans l'existence même de l'outillage. Il semble impossible en effet que les traditions techniques, les styles d'outils, les savoir faire qui sont patents, ne se soient transmis que par la seule imitation, après une observation muette. Technologie et discours doivent aller de pair. (p. 65)
Commenter  J’apprécie          00
Comme tous les Primates, l'homme a un système digestif de végétarien ; la cuisson de la viande, rendant celle-ci plus digeste, en facilitait la consommation. Il en résulte l'absorption d'une plus grande quantité de calories. La cuisson des aliments, en les attendrissant, provoquait une réduction du temps de mastication qui se traduisit par une diminution des muscles de la face. (p. 159)
Commenter  J’apprécie          00
Les chimpanzés savent mastiquer des feuilles pour les transformer en tampons absorbants avec lesquels ils puisent de l'eau dans les anfractuosités trop étroites ou profondes que leurs lèvres ne peuvent atteindre. Avec ces mêmes tampons, ils "saucent" les crânes des jeunes babouins qu'ils ont tués afin de recueillir la moindre parcelle de cervelle. (p. 72)
Commenter  J’apprécie          00
Faut-il imaginer... une brusque et puissante migration des premiers Magdaléniens, chassant les Solutréens du Périgord et mettant fin du même coup à leur culture ? [...] en fait, il nous semble bien assister à l'arrivée des barbares. Ce sont cependant ces barbares qui vont accéder à l'apogée artistique de l'humanité préhistorique. (p. 191)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Gabriel Camps (83)Voir plus

Quiz Voir plus

Complétez les titres des romans (1ère partie)

Marieke Aucante : En écartant les....

stores
bras
branches
problèmes

10 questions
230 lecteurs ont répondu
Thèmes : littératureCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..