AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.79 /5 (sur 39 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Pair-Clavier, Condroz (Wallonie) , le 16/04/1944
Biographie :

Gabriel Ringlet est un écrivain, poète et théologien belge.

Prêtre catholique depuis 1970, il est également professeur de journalisme et d'ethnologie de la presse à l'Université catholique de Louvain.

Il y a exercé la fonction de Vice-recteur aux affaires étudiantes de 1988 à 2001.

Depuis 2001, il est Pro-recteur aux affaires régionales et culturelles dans cette même université. Il accèdera à l'éméritat le 1er octobre 2008.

Gabriel Ringlet figure parmi les signataires du Manifeste pour la culture wallonne de 1983.

Gabriel Ringlet s’est fait connaître en Belgique par ses nombreuses interventions dans les journaux et, au-delà, par ses livres, notamment “L’Évangile d’un libre penseur. Dieu serait-il laïque ?” qui lui a donné une notoriété internationale.

Prix du Syndicat des libraires de littérature religieuse en 1999, cet ouvrage a suscité une vive controverse dans l’Église catholique, mais l’auteur a bénéficié de l’appui de l’épiscopat belge et de nombreux autres évêques.

Prêtre, poète et théologien, chroniqueur au quotidien français “La Croix”, Gabriel Ringlet peut être considéré comme un pionnier de la foi de demain. Un autre de ses livres, “Ma part de gravité”, a reçu le prix des Écrivains croyants en 2002.

+ Voir plus
Source : www.fondationdiagonale.org
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Lectomaton, Ceci est ton corps, de Gabriel Ringlet, Foire du livre de Bruxelles 2009, Stand de la Communauté française

Podcast (2) Voir tous


Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
joedi   02 avril 2016
Effacement de Dieu - la voie des moines-poètes de Gabriel Ringlet
Tantôt brûlant et tantôt froid,

maintenant timide et hardi tout à l'heure

nombreux sont les caprices de l'Amour.

Mais en tout temps il nous rappelle

notre dette immense

envers son haut pouvoir,

qui nous attire et nous veut à lui seul.



Tantôt gracieux, tantôt terrible,

proche maintenant et lointain tout à l'heure :

pour qui le connaît et se fie à lui,

ceci même est joie souveraine.

Comme Amour

dans un seul acte

frappe et embrasse !



Tantôt humilité, tantôt exalté,

caché maintenant, manifesté tout à l'heure,

pour être un jour comblé par la dilection

il faut risquer mainte aventure,

avant d'atteindre

ce point où l'on goûte

la pure essence de l'Amour.



Tantôt léger, tantôt pesant,

sombre maintenant et clair tout à l'heure,

dans la douce paix, dans l'étouffante angoisse,

donnant et recevant,

double vie,

sied à l'esprit

qui se perd dans l'Amour.



L'Amour, dira encore Hadewijch,



Poème

qui défie toute mélodie !

[...]

Mélodie

qui défie tout poème !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
joedi   02 avril 2016
Effacement de Dieu - la voie des moines-poètes de Gabriel Ringlet
Frère François écrit même la « percussion » en voyant dans la poésie la

« science la plus exacte qui soit au monde ». Comme il a raison. J'ai pu le vérifier en fréquentant de près plusieurs laboratoires de recherche. À la manière de la science, la poésie déteste le verbiage et, comme elle, elle a besoin de temps.
Commenter  J’apprécie          150
NotaBene   28 juin 2012
Et je serai pour vous un enfant laboureur : Retourner l'Evangile de Gabriel Ringlet
Accepter son déclin, ce n'est pas nécessairement se retirer en pleine forme comme Lance Armstrong et se cacher avec ses derniers lauriers. C'est parfois continuer "au risque de faire moins bien". Voilà qui amène à changer de regard sur l'usure et le vieillissement. Peut-être sur la mort.
Commenter  J’apprécie          130
pgremaud   27 octobre 2016
L'évangile d'un libre penseur : Dieu serait-il laïque ? de Gabriel Ringlet
Entendue en son sens le plus large, la spiritualité n'est pas un département de la théologie, de la religion en plus fin, mais une qualité de présence, et d'abord de présence à soi, une manière de vivre avec intensité. A travers la pesanteur et la grâce d'une existence, nous choisissons. Par delà les habitudes et les déterminismes, nous cherchons une cohérence. Quel est le fil rouge ? Qu'est-ce qui décide de la couleur d'une vie, de sa tonalité, de sa liberté ? (...)

La vie de l'homme est une vie respirée, et il lui appartient d'entretenir cette respiration. En développant son intelligence, sa sensibilité, son émotion, sa foi.
Commenter  J’apprécie          50
pgremaud   16 octobre 2018
La Grâce des jours uniques : Eloge de la célébration de Gabriel Ringlet
En espagnol, mettre un enfant au monde se dit "dar à luz", le donner à la lumière. Mais il n'y a pas de mots, je crois, pour le donner à la nuit. Il le faudrait pourtant, car donner à la nuit, c'est aussi donner? t Dieu sait qu'il coûte, ce don-là.

Jamais je n'oublierai cette chambre au bout du couloir, tout au fond de la maternité. Une chambre qui parlait sobrement. On eût dit qu'elle savait comment accueillir la détresse au lever d'un jour sombre. Aujourd'hui encore, je garde au coeur sa précieuse fraternité.
Commenter  J’apprécie          40
pgremaud   20 novembre 2018
La Grâce des jours uniques : Eloge de la célébration de Gabriel Ringlet
La liturgie est d'abord un récit. Célébrer, c'est raconter. Ce qui suppose un lieu, des objets, des mots, des gestes, des mouvements, des musiques, des personnages, une intrigue... Célébrer ne fait pas la morale. Célébrer n'enseigne pas une doctrine. Célébrer ne défend pas des valeurs. Mais célébrer retourne un sol pour qu'un sillon se creuse chez celles et ceux à qui l'histoire est racontée. En faisant mémoire, célébrer rend présente une parole.

Cette parole qui s'est incarnée dans un tout petit territoire, on la reconnaît à son accent particulier, à son vocabulaire concret, à sa phrase où le verbe est premier, à son odeur... Ce n'est pas une odeur forte. Elle ne sent pas la dévotion. Juste un léger parfum de transcendance. Une humble parole araméenne qui n'a rien de glorieux. Elle arrache à la mondanité et donne envie de marcher.
Commenter  J’apprécie          31
Francedewepion   29 juillet 2019
"Vous me coucherez nu sur la terre nue" : L'accompagnement spirituel jusqu'à l'euthanasie de Gabriel Ringlet
J'ai choisi d'évoquer ici, parmi d'autres, trois soins auxquels je suis particulièrement attentif : le soin poétique, le soin jardinier et le soin eucharistique. Ma manière à moi de parler du soin spirituel
Commenter  J’apprécie          40
legraindeble   02 mars 2014
Effacement de Dieu - la voie des moines-poètes de Gabriel Ringlet
Dans l'agitation de nos villes, qui sont-ils ces naufragés qu'on ne regarde plus, qu'on n'entend plus, qu'on ne sent plus et qui ne comptent plus pour personne ?

-12-
Commenter  J’apprécie          30
pgremaud   23 mai 2019
Et je serai pour vous un enfant laboureur : Retourner l'Evangile de Gabriel Ringlet
Avant d'être un territoire, l'Évangile est un terroir. Avec son jardin, avec sa « grange au loup », comme chez Barbara, près d'Orly : « Précy, ô jardin de Précv— Ô ma merveille, ô mon pays suis-je déjà en paradis ? » Une terre porte en soi, même en ville, même au désert, et qu'un Enfant va -jar nous offrir ses fleurs. Car Jésus était bien plus laboureur que chapentier. Avec la charrue d'une parole vive, il n'a cessé de faire saigner la terre, pour qu'elle porte fruit.

Il retourne d'abord la naissance. Retournement des commencements quand Noël invite à labourer les étoiles. Même en plein massacre des innocents.

(...)

Il retourne le désert. Pas seulement le désert de la tentation. Le grand désert jusqu'à la mer, quand le sol est sec et si caillouteux et quand il faut « tout laisser » pour entrer en scène.

(...)

Il retourne la question. La question piège d'un sol défoncé, pour tenter d'y tracer un nouveau sillon.

(...)

Il retourne la prière. Quand le pardon est en jeu, il, avance sans se retourner. Et il pèse plus fort encore sur la charrue car il sait que la paix vient des grandes profondeurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pgremaud   20 novembre 2018
La Grâce des jours uniques : Eloge de la célébration de Gabriel Ringlet
Cette parole spirituelle, je peux l'accueillir dans le secret. Ça ne regarde que moi. Mais si je la célèbre, je ne suis pas seul à la recevoir, ce qui suppose des conditions, dont la toute première est de mettre les cinq sens en éveil. Car célébrer doit saisir par les pieds plus que par la tête. Célébrer cherche le contact et passe par le sensible, parce que célébrer est une sensualité.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

La Bible: le Nouveau Testament

Combien y a-t-il d'évangiles dans le Nouveau Testament?

1
2
3
4

10 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : religion , christianisme , bibleCréer un quiz sur cet auteur

.. ..