AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.6 /5 (sur 5 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : La Calamine , le 03/11/1937
Mort(e) le : 08/2020
Biographie :

Gaspard Hons , poète et chroniqueur de poésie, vit en Condroz belge, où il écoute le silence les mots des autres le chant du bois sec (...) la blancheur du lointain quelques signes sur la page la sciure d'un corps fissuré et le temps à brûler un jardin obscur à traverser avant l'absence.

Quand on lui parle de sa biographie, il répond qu'elle est avant tout les livres qui ponctuent les chemins de sa vie et qui sont le meilleur témoignage de ce qu'il est.


Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
coco4649   10 octobre 2018
La maison de personne de Gaspard Hons
La Maison de Personne





le berger aveugle



En quel jardin peser l'ombre d'une rose ? La

bonté de Là. Ici, presque absente.

J'existe, parfois. Nulle dans le parfum d'une rose

(dit la rose)



p.15

Commenter  J’apprécie          110
coco4649   23 février 2015
Un papillon posé sur un livre de Georges Perec de Gaspard Hons
le halo des êtres et des choses, la compassion des anges, le silence humide du petit matin, le bruit d'un moteur et que sais-je, le tissu grossier de la robe d'une passante, l'irrémédiable désir de durer, la honte du pain mal coupé,… La mélodie du bonheur envahit les maisons, fouille les bagages des absents, pleure sur les absents, pèse l'ombre des absents, caresse le souvenir des absents, voudrait toucher les absents, les embrasser, les aimer,… La mélodie du bonheur accepte la solitude, la violence des hommes, les nuits d'insomnie, les sentiments désuets,… La mélodie du bonheur n'affecte en rien l'ordonnancement du monde



p.13

Commenter  J’apprécie          30
coco4649   26 février 2015
Un papillon posé sur un livre de Georges Perec de Gaspard Hons
rentrer en soi, rentrer dans la source, rentrer dans le galop du cheval, rentrer dans la preuve, dans l'épreuve, rentrer dans la parade amoureuse du cygne, rentrer dans le poème du bonheur, rentrer en soi, rentrer dans la lumière de Vermeer. Il vient à nous, à notre rencontre, il vient intact, il vient à nous, il rentre en nous, il nous atteint, il nous prend par la main, nous montre la voie, il est la lumière, il est Vermeer, il est le chant des adieux, le refuge des âmes mortes qui ne meurent jamais, il est celui qui rentre, il est le désespoir, le désespéré, le désespérant, le mourant, il est le temps mort, le destin, le désir de ceux qui attendent, il est l'illusion d'un monde parfait, il est celui qui rentre, il est celui qui a pitié du monde, il est celui qui se tait, celui qui danse avec le monde, il est la rumeur des choses sans importance, il est l'inséparable compagnon de la mélodie du bonheur, il est la sonnerie du téléphone



p.29

Commenter  J’apprécie          20
coco4649   21 février 2015
Un papillon posé sur un livre de Georges Perec de Gaspard Hons
quel est ce bruit ? C'est le froissement d'une robe,

c'est le silence du fond des choses, c'est le chant

du frigidaire, c'est le grincement d'une plume

Ballon, c'est le remuement des lèvres de Bérénice,

c'est la présence d'Anselm Kiefer. Quel est ce

bruit, quel est ce mot dévalant la montagne, quelle

est cette nuit sans provenance, quel est ce bruit

dans l'arbre voisin, quel est ce bruit aux contours

incertains ? C'est un baiser, c'est l'offrande du

visiteur, c'est le chant du monde, c'est l'éter-

nuement d'un ange égaré



p.17

Commenter  J’apprécie          20
coco4649   21 février 2015
Un papillon posé sur un livre de Georges Perec de Gaspard Hons
une tache dans l'aube, dans le jour, dans le fond

des choses, sur l'autre rive, dans la paume de ma

main, dans l'angle mort du paysage, une tache

peinte, une tache presque nue, une tache de

lumière, une pensée étonnée d'être là, sordide,

apaisante, une tache… le visage de l'aimée, le

silence des dieux, une sonate improvisée, l'odeur

des confitures, un jour de pluie, le camionneur

rêvant avec ses maisons, une erreur de jugement,

la bêche du jardinier, une tache… un papillon posé

sur un livre de Georges Perec



p.12

Commenter  J’apprécie          20
Gaspard Hons
cathcor   14 août 2018
Gaspard Hons
celui qui aime



volets clos pierre du pays ce langage



que ceux-là ne parlent pas – ne parlent jamais



ils disent volets pierres pays, en murmurant



mais



se comprennent – comprennent



abeille cendre gel vol d’oiseaux



cloche du soir du labeur cloche brisée



le petit garçon est mort, le vieux s’en va



la vie : continue le champ attend







celui qui aime



parle à voix basse : ciel gris nuit de veille fuite



grive lièvre et fougère cachent



celui et forêt et rivière.



Ils se comprennent



celui est roi en terre royaume étrange



étranger ne cherche pas : derrière chaque crête



une vie de broussailles un rythme de vie pour



celui qui aime



(celui qui aime)
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   22 février 2015
Un papillon posé sur un livre de Georges Perec de Gaspard Hons
l'incertitude de la route, l'incroyable incertitude

de la route, l'effacement de la route, les errements

de la route, l'incertitude, l'inexistence, les illusions

des hommes, les banalités des hommes, le souvenir

de quelques jouets cassés, le souvenir d'une bou-

cherie noircie par les vents, le souvenir d'un

oiseau blessé, le souvenir d'une machine à vapeur,

l'absence de projet, le souvenir des prés de l'ombre,

d'une neige sale, le souvenir de la princesse des

amandiers, la tristesse des vivants, la sérénité

des âmes mortes,…

la descente, la descente au paradis, le verdict,

l'ensoleillement, les accordailles, le verger de

Sion,… la vallée heureuse de nul Jourdain



(descente de Sion)



p.24

Commenter  J’apprécie          10
coco4649   26 février 2015
Un papillon posé sur un livre de Georges Perec de Gaspard Hons
sur le bord de la fenêtre le géranium veille, le géranium attend, le géranium se consume. Sur le bord de la fenêtre le géranium occupe l'espace du géranium, sans plus. Le géranium ignore tout du mal de dents, de la turpitude des hommes, de la pureté des anges. Le géranium traverse le jour et la nuit, les rumeurs du lointain et les pensées qui lui viennent sans raison. Le géranium évite le jour, la nuit, les rumeurs, les pensées, le géranium se suffit, le géranium rentre en lui-même, le géranium quitte le géranium, le géranium rejoint une mélodie anonyme, le géranium connaît de la plénitude



p.10

Commenter  J’apprécie          10
coco4649   22 février 2015
Un papillon posé sur un livre de Georges Perec de Gaspard Hons
la prière du poète, le doute du poète, la fuite du

poète, la mort du poète. En ces jours blancs, à

l'écoute, toujours à l'écoute, à l'écoute du chant

des os, du chant des villages austères, du chant

des engins mécaniques, en ces jours obscurs, à

l'écoute des défunts, des disparus, à l'écoute de

la Borgne enroulée dans les chairs de l'eau, en

ces jours d'acier, en ces jours de charogne, en ces

jours séchant sur le fil du brouillard, le poète prie,

le poète aiguise les mots, le poète empaille une

mélodie de mots



p.25

Commenter  J’apprécie          10
coco4649   04 mars 2015
Un papillon posé sur un livre de Georges Perec de Gaspard Hons
l'hospitalité envahit le monde, le jardin, les livres qui me servent de contre-poids. L'hospitalité approche les êtres et les choses, l'hospitalité ne fait plus peur, l'hospitalité est le silence intérieur, est un tournoiement d'abeilles, est la chaise inoccupée, est le visage des disparus, est la beauté d'une passante. L'hospitalité porte le nom de tous les dieux, elle annonce la venue du dieu oublié, elle dresse la table, elle attend la tombée du jour… l'utopie chante l'hospitalité sur l'air de la mélodie du bonheur



p.11

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




.. ..