AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 2.7 /5 (sur 5 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Denis , le 20/10/1895
Mort(e) à : Saint-Cloud , le 08/04/1978
Biographie :

Gaston Leval, de son vrai nom Pierre Robert Piller, est un théoricien socialiste libertaire et militant anarcho-syndicaliste, également historien de la révolution sociale espagnole de 1936.

Fils de communard, il travailla jeune comme maçon et chaudronnier et commence à fréquenter très tôt les milieux libertaires. Le 11 octobre 1914, après avoir participé aux ultimes manifestations contre la guerre et avoir reçu une convocation au conseil de révision pour le 20 octobre, il quitte Paris, muni d’un sauf conduit pour la Ferté Bernard (Sarthe) pour soi-disant aller y travailler aux carrières, mais en fait part pour l’Espagne afin de se soustraire à ses obligations militaires.
Réfugie en Espagne, il participe activement au mouvement libertaire et anarcho-syndicaliste, notamment avec la Confédération Nationale du Travail (CNT) et, en particulier, le revue Estudios. Il collabore à de nombreux titres de la presse libertaire espagnole tout en exerçant divers métiers (charretier, photographe, etc). Au printemps 1920 il est arrêté et emprisonné à Valence. À sa sortie de prison, il retourne à Barcelone.
En 1921 il est nommé lors d’un plenum clandestin de la Fédération des groupes anarchistes de Barcelone délégué-adjoint de la CNT pour assister et prendre part, à Moscou, au Congrès constitutif de la IIIe Internationale des syndicats rouges. Arrivé en juin à Moscou, il y reste jusqu’en 1922.
En 1924, il s’embarque pour l’Uruguay et l’Argentine où il participe activement au mouvement libertaire local et survit en donnant des cours de français et en écrivant dans la presse. Il revint en Espagne en 1934 où il reprend une collaboration active dans le mouvement libertaire et la Confédération Nationale du Travail.
En 1938, il rentre en France et reprend sa collaboration au Libertaire. Le 21 juin, il est arrêté pour insoumission, le tribunal militaire le condamne, le 22 novembre, à quatre ans et demi de prison et il est incarcéré à la prison de Clairvaux. Il s’en évade le 14 août 1940.
Au cours d’un congrès tenu à Paris les 25-27 décembre 1953, il fut de ceux qui reconstituèrent l’ancienne Fédération anarchiste qui avait disparu pour faire place sous l’impulsion de Georges Fontenis à une nouvelle organisation, la Fédération communiste libertaire. En 1955, il fonde Groupe socialiste libertaire.
Pendant les événements de mai-juin 1968, Gaston Leval participe à plusieurs débats dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne occupée.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Hardiviller   31 mars 2020
L'Etat dans l'Histoire de Gaston Leval
Avant que n'éclate la guerre , je me demandais ce que j’allais faire face au service militaire . Je n'étais pas disposé à le faire et de ce fait me plaçait hors la loi et réduisais ma marge d'action ... la guerre éclata et c'est là que je fus prêt à tout pour ne pas y participer .
Commenter  J’apprécie          70
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur