AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 07/10/1948
Biographie :

Geneviève Fraisse est une philosophe de la pensée féministe, directrice de recherche émérite au CNRS.

Elle travaille sur l’épistémologie politique de la controverse des sexes, suivant trois axes : généalogie de la démocratie, concepts de l’émancipation citoyenne et artistique et problématisation philosophique de l’objet sexe/genre.

Elle a publié notamment :
Muse de la raison, démocratie exclusive et différence des sexes (1989,2017), A côté du genre, sexe et philosophie de l’égalité (2010), Du Consentement (2007,2017), Le Privilège de Simone de Beauvoir (2008, 2018), Les excès du genre, une enquête philosophique (2014,2019), La sexuation du monde, réflexions sur l’émancipation (2016), La Suite de l’Histoire, actrices, créatrices (2019), Féminisme et philosophie (2020).

En 1975, elle est co-fondatrice de la revue Les Révoltes logiques autour de Jacques Rancière puis participe à la création du Collège international de philosophie (CIPH) en 1984. Elle a codirigé l'Histoire des femmes en Occident (volume 4-XIXème siècle, 1991) au moment où elle est chercheuse invitée à l’Institute for Advanced Study (Princeton, USA) en1990. En 2011 elle initie le cours « Pensée des sexes et démocratie », à Sciences Po paris.
Impliquée dans le mouvement féministe, elle fait une parenthèse politique, joignant la pratique à la théorie. Elle a été déléguée interministérielle aux droits des femmes auprès du Premier ministre en 1997-98 puis députée européenne (1999-2004). Elle prend l’initiative de deux rapports parlementaires, l’un sur le spectacle vivant, l’autre sur les femmes et le sport. De 2004 à 2008 elle a été productrice, à France Culture, de « L’Europe des idées ».
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Table ronde du jeudi 16 janvier 2020 Genre et sexualité Présentée par Bertrand Guillarme, philosophe Avec Geneviève Fraisse (CNRS) Camille Froidevaux-Metterie (Reims) Anne Emanuelle Berger (Paris 8 Vincennes Saint Denis) Dans le cadre du colloque Où va la philosophie française ? Organisé en association avec la Bibliothèque Nationale de France, l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, le Collège International de Philosophie, le Columbia Global Center Paris, l'École Doctorale de Sciences Po – Paris et la School of Philosophy – University College Dublin.
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (86) Voir plus Ajouter une citation
de   09 avril 2012
La fabrique du féminisme. Textes et entretiens de Geneviève Fraisse
L’égalité, cela s’impose par des rapports de forces, par des voies, par des issues à des conflits, etc. mais de toute façon cela s’impose
Commenter  J’apprécie          70
Gribouille_idf   14 septembre 2016
La sexuation du monde : Réflexions sur l'émancipation de Geneviève Fraisse
En France, aujourd'hui, on compte plus de 90% de femmes dans le service à la personne. Il faut dès lors réfléchir sérieusement à ce que signifie l'escamotage, c'est au sens fort du terme, à savoir que pour universaliser le care, toute démonstration, à un moment ou un autre, procède de l'effacement de la dimension sexuée du service.
Commenter  J’apprécie          60
de   03 janvier 2014
Du consentement de Geneviève Fraisse
… j’ai une dernière idée : le refus, le désaccord, la contradiction, l’opposition, toutes ces formes pour dire « non », ne sont-elles pas des pistes à découvrir ? Quel est ce temps où dire « non » semble de peu d’intérêt, et où dire « oui » à la hiérarchie sexuelle devrait nous enthousiasmer ?
Commenter  J’apprécie          50
de   12 septembre 2014
Les excès du genre de Geneviève Fraisse
Car l’excès est inhérent à la pensée de la sexuation du monde et à la pratique de l’égalité des sexes. Le féminisme est par lui-même excessif, pour deux raisons simples : il parle de sexualités, il combat les inégalités. Il fait donc face à deux tabous ; rien ne sert de le nier
Commenter  J’apprécie          50
Geneviève Fraisse
Harmonide   20 janvier 2018
Geneviève Fraisse
L'important, dans la domination, c'est l'illisibilité de la domination.
Commenter  J’apprécie          60
Tinuviel33   10 avril 2018
Les femmes et leur histoire de Geneviève Fraisse
Ce titre, Les femmes et leur histoire, se veut une figure singulière de l'histoire des femmes. Cette histoire fut oubliée, mal écrite par les siècles écoulés, dépréciée par ceux qui, depuis si long-temps, fabriquent le récit du passé : les hommes.
Commenter  J’apprécie          40
de   09 avril 2012
La fabrique du féminisme. Textes et entretiens de Geneviève Fraisse
Entre ce vide conceptuel de la philosophie (qui n’est pas, bien entendu, une absence de pensée), l’anhistoricité des représentations traditionnelles du sexe et de la sexualité, et la promesse de l’histoire contemporaine, j’imaginais, puis j’affirmais que l’hypothèse de l’historicité ouvrait une perspective nouvelle ; et ce doublement : en rendant possible une lecture des philosophes et de leur traitement de la question des sexes ; en déjouant la facticité, l’empiricité infrathéorique qui fait qu’aujourd’hui encore toutes les recherches sur les femmes n’ont pas modifié l’a priori (le préjugé) contre la conceptualisation de la différence sexuell
Commenter  J’apprécie          30
Malise   31 mai 2017
Le privilège de Simone de Beauvoir : Suivi de Une mort douce de Geneviève Fraisse
Drame personnel, précise-t-elle (Simone de Beauvoir), que la guerre d'Algérie. Car les Français de métropole, sans vivre sur le sol algérien, étaient impliqués, de fait, dans l'histoire de la colonie française et de la guerre d'indépendance. Le privilège est toujours celui du dominant, ou du possédant. Dominer et posséder : désigner le privilège est nécessaire, mais c'est, en l'occurrence, insuffisant. S'il y a drame personnel, c'est parce qu'il y a une conscience déchirée, une contradiction vécue, ici, entre le soutien à la guerre d'indépendance et l'appartenance à une nation française soucieuse de maintenir sa domination.
Commenter  J’apprécie          30
de   25 juin 2018
Le Privilège de Simone de Beauvoir de Geneviève Fraisse
Il n’y a aucune hésitation, nous sommes d’emblée installés dans l’histoire, l’histoire longues des femmes à la conquête collective du savoir et de toutes les jouissances singulières qui s’y attachent. Tel est le premier Privilège de Simone de Beauvoir, celui de s’imaginer dans l’histoire, de plain-pied.
Commenter  J’apprécie          30
de   09 avril 2012
La fabrique du féminisme. Textes et entretiens de Geneviève Fraisse
Mieux vaux dire ”famille monoparentale” que ”mère célibataire”, mais avec la conséquence, inéluctable, qu’on perd de vue la proportion, massive, de femmes concernées. C’est comme un tour de passe-passe où le catégoriel stigmatise et où le général masque le problème
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Un mot ... un philosophe

philosopher, c'est apprendre à mourir

Montaigne
Rousseau

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : philosophie , philosophe , philosophie antique , philosophie allemandeCréer un quiz sur cet auteur
.. ..