AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4 /5 (sur 2 notes)

Nationalité : Haïti
Né(e) à : Port-au-Prince , le 27/12/1936
Biographie :

Georges Castera fils est né le 27 décembre 1936 à Port-au-Prince (Haïti).
Très jeune, il commence à écrire dans ce Port-au-Prince fasciné par les lettres et à partir des années 50, se fait connaître dans les journaux de Port-au-Prince et est accueilli chaleureusement par les aînés.

En 1956, il part pour l'Europe et entame des études de médecine en Espagne qu'il abandonne pour suivre une carrière poétique et théâtrales par la suite,notamment aux États-Unis dans les années 1970.

À la chute de Duvalier en 1986, Georges Castera rentre à Port-au-Prince, après 30 ans d'exil.

Il vit actuellement à Pétion-Ville où il partage son temps entre l'édition et l'écriture. Poète, dessinateur et directeur littéraire aux éditions Mémoire, il écrit en français, en créole et en espagnol. Il est membre fondateur de l'Association des écrivains haïtiens.
+ Voir plus
Source : Lehman
Ajouter des informations
Bibliographie de Georges Castera   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Un livre un auteur sur Georges Catera


Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Lali   04 juillet 2013
L'encre est ma demeure de Georges Castera
Certitude



Ce n’est pas avec de l’encre

que je t’écris

c’est avec ma voix de tambour

assiégé par des chutes de pierres



Je n’appartiens pas au temps des grammairiens

mais à celui de l’éloquence

étouffée

Aime-moi comme une maison qui brûle.
Commenter  J’apprécie          600
Piatka   26 octobre 2016
Le trou du souffleur de Georges Castera
REFAIS TA FORÊT…



Refais ta forêt

apprends-lui à pleuvoir

à pouvoir

à voir aussi loin que la queue

d’un arc-en-ciel

aussi loin que le soleil

qui pousse joyeux

dans ta main



la poésie reçoit sur rendez-vous
Commenter  J’apprécie          460
Piatka   20 octobre 2016
Le trou du souffleur de Georges Castera
SOLAIRE



Brusquement l’épaule d’une image

intrépide dérision du poète

devant l’herbe endormie au piège

des doigts

nos rêves ont pris l’habitude

de regarder par la fenêtre

les fleurs qui délugent

la foudre qui s’appuie contre ta joue

le sauve-qui-peut des arbres

et des robes

( tu sais

les robes s’ennuient dans les armoires

sans tes frissons de nuits cachées )

l’enfant que tu redeviens tremble

comme une feuille de papier

pourtant lourde de la ponte

des mots

je suis là comme une ville abandonnée

à la pointe du feuillage

je suis là comme une ville offerte

à ton sourire

le soleil est heureux d’habiter

tes yeux
Commenter  J’apprécie          382
Piatka   04 novembre 2016
Le trou du souffleur de Georges Castera
LA FEMME QUI PARFUME MON SILENCE



Elle

c’est sous la pluie duveteuse

de son intimité

une femme couleur de cruche de rêve

couleur de la distance

entre deux poteaux indicateurs

de fausses pistes

une femme aussi belle que l’éternité

une femme aux rires impénétrables

et chantants

comme la chute d’un empire

une femme que j’aime

par marées successives et

longuement lapée par mes désirs

l’embrasser n’est pas une fiction

de plus

sur les étagères vides du souffle

je n’ai pas cherché l’alignement

des chemins du réel qui perpétuent

l’imagerie abrupte de l’absence

elle

c’est la femme qui parfume mon

silence

point
Commenter  J’apprécie          340
Piatka   15 octobre 2016
Le trou du souffleur de Georges Castera
J’AI OUVERT AUX MOTS…



J’ai ouvert aux mots

l’espace de ton désir

pour tout prendre

pour tout voir

prendre la terre par ses racines

le soleil par ses branches

carnivores qui enjambent

la nuit

voir au travers du vertige

et boire au goulot

des syllabes bavardes de ta bouche



notre amour a la témérité

de franchir le vide à pied

en jetant au loin

la clef de l’épouvante

la belle clef qui piège

la raison
Commenter  J’apprécie          270
Piatka   27 octobre 2016
Le trou du souffleur de Georges Castera
ÉTHIQUE



À chaque question que tu poses à la vie

notre amour est la bonne réponse
Commenter  J’apprécie          280
Piatka   17 octobre 2016
Le trou du souffleur de Georges Castera
PETIT RÉCIT D’AFFIRMATION



J’avais une corde dans la main

et ne trouvais pas l’arbre

fort robuste

ni la branche assez haute

pour laisser flotter mes pieds

je suis parti vers la mer

elle n’avait plus assez d’eau

je me suis assis pour attendre

que l’arbre ait des branches

et que la mer se remplisse

d’eau



à force d’attendre

j’ai longtemps habité les mots

en solitaire



tu passais par là par hasard

intarissable de beauté

et de bonté curieusement

j’ai raté ma mort
Commenter  J’apprécie          220
Lali   05 juillet 2013
L'encre est ma demeure de Georges Castera
le peu de temps qui nous reste

à lécher les songes

penche

dans la nuit des mots

avec rafales d’yeux entre les branches



la mer insuffle la peur

de parler aux rames



parfois

tes yeux sont introuvables
Commenter  J’apprécie          150
Lali   07 juillet 2013
L'encre est ma demeure de Georges Castera
Accent circonflexe sur le A



je sortais quelquefois de la blessure

ouverte de la mer

telle la dernière minute de ton regard

vers les paroles invisibles

qu’on ne peut toucher du doigt

matière tambourinante des rêves

dont les notes sont de grandes cages

d’oiseaux

où toutes nos mémoires

sont sur la plus haute tige



dans le silence mal ponctué

la première porte qui s’ouvre

c’est ton corps

embué dans sa déclivité interminable.
Commenter  J’apprécie          140
Lali   08 juillet 2013
L'encre est ma demeure de Georges Castera
Dédicace de la page du milieu



femme démesurément femme

dans la cassure du présent

les jours de solitude inhabitable

s’il t’arrive de t’interroger

sur les choses informulées

souviens-toi

dans la plus pure errance de la parole

que je suis entré dans ton sourire

pour habiter ton doute.
Commenter  J’apprécie          140

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Georges Castera (15)Voir plus


Quiz Voir plus

Les personnages contemporains célèbres dans les chansons de Bob Dylan

Dans son premier album, Bob Dylan rend hommage à celui que l'on s'accorde à désigner comme l'inspirateur de la période folk de Robert Zimmermann.

Johnny Cash
Woody Guthrie
Sonny Boy Williamson
Pete Seeger

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Bob DylanCréer un quiz sur cet auteur

.. ..