AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.77 /5 (sur 11 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1921
Mort(e) : 1990
Biographie :

Georges Charbonnier fut longtemps producteur délégué à la Radiodiffusion-télévision française.

Universitaire (docteur ès lettres et sciences humaines, enseignant à l’Université de Paris-I Sorbonne), critique, traducteur, préfacier, écrivain, il a été l'auteur d'un grand nombre d'entretiens1 restés célèbres par la qualité des propos des auteurs concernés et par la rigueur des questions de l'interviewer.

Il a notamment publié "Entretiens avec Claude Lévi-Strauss" (10/18, 1969), "Entretiens avec André Masson" (André Dimanche, 1989), "Entretiens avec Jorge Luis Borges" (Gallimard, 1992).


Source : http://zorglub.paris-lavillette.archi.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Georges Charbonnier   (13)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
michfred   01 octobre 2015
Essai sur Antonin Artaud. de Georges Charbonnier


Mais je ne suis pas dans les conditions ordinaires

je ne suis pas entré dans ce monde par les portes de la matrice

ma naissance a été une lutte horrible

une guerre affreuse

un péché sans nom

J'ai nagé dans un fleuve de pus

qui n'existait pas

et fut créé sur place et jeté vers moi

pour m'empêcher de passer

et le corps

obscène

de cette humanité voulut refermer sur moi sa couture,

quand mon corps était déjà fait

et n'avait besoin de rien ni de personne

que d'un peu de temps

pour existe.r

Commenter  J’apprécie          50
michfred   01 octobre 2015
Essai sur Antonin Artaud. de Georges Charbonnier
L'ombilic des Limbes



Une fatigue renversante et centrale, une espèce de fatigue aspirante. Les mouvements à recomposer, une espèce de fatigue de mort, de la fatigue d'esprit pour une application de la tension musculaire la plus simple, le geste de prendre, de s'accrocher inconsciemment à quelque chose

à soutenir par une volonté appliquée.



Une fatigue de commencement du monde.
Commenter  J’apprécie          50
michfred   01 octobre 2015
Essai sur Antonin Artaud. de Georges Charbonnier
Ci-Gît.



Moi, Antonin Artaud, je suis mon fils,

mon père, ma mère

et moi

Commenter  J’apprécie          50
michfred   01 octobre 2015
Essai sur Antonin Artaud. de Georges Charbonnier
Des corps

qui mangèrent,

digérèrent,

dormirent,

ronflèrent une fois par nuit,

chièrent

entre 25 et 30.000 fois,

et en face de 30 ou 40.000 repas,

40 mille sommeils,

40 mille ronflements,

40 mille bouches sures et aigries au réveil

ont à présenter chacun 50 poèmes,

vraiment ce n'est pas assez,

et l'équilibre entre la production magique et la production automatique est très loin d'être maintenu,

il est absolument rompu,

mais la réalité humaine, Pierre Loëb, n'est pas cela.

Nous sommes 50 poèmes,

le reste ce n'est pas nous mais le néant qui nous habille,

se rit de nous d'abord,

vit de nous ensuite.
Commenter  J’apprécie          10
Malone   23 janvier 2015
Entretiens avec Claude Lévi-Strauss de Georges Charbonnier
Le progrès ne nous est paru possible qu'à partir du moment où l'écriture existe, et l'écriture elle-même ne nous paraît associée de façon permanente, dans ses origines, qu'à des sociétés qui sont fondées sur l'exploitation de l'homme par l'homme. Dès lors, le problème du progrès se complique, il ne comporte pas une mais deux dimensions: Car, s'il a fallu, pour établir son empire sur la nature, que l'homme asservisse l'homme et traite une partie de l'humanité comme un objet, il n'est plus possible de répondre de façon simple et non équivoque aux questions que suscite la notion de progrès.
Commenter  J’apprécie          10
Malone   23 janvier 2015
Entretiens avec Claude Lévi-Strauss de Georges Charbonnier
Disons, en effet : il a fallu attendre un certain nombre de centaines de millénaires pour que l'humanité réalisât cette combinaison très complexe qu'est la civilisation occidentale. Elle aurait très bien pu le faire dès ses débuts, elle aurait pu le faire beaucoup plus tard, elle l'a fait à ce moment, il n'y a pas de raison, c'est ainsi.
Commenter  J’apprécie          11
Malone   23 janvier 2015
Entretiens avec Claude Lévi-Strauss de Georges Charbonnier
(Georges Charbonnier) : Je pense, par exemple, à toutes les positions que l'on considère habituellement comme des positions de générosité. Elles sont toujours vaines, toujours complètement inutiles. C'est toujours un progrès économique ou un progrès technique qui permet de conquérir une position que la générosité humaine revendiquait auparavant, mais qu'elle n'aurait jamais pu conquérir par elle-même. En fait, c'est l'établissement d'un marché à tel endroit qui va permettre aux gens de disposer de tels biens dont ils avaient besoin, mais tant que les conditions d'établissement du marché ne sont pas réalisées, ils peuvent revendiquer ce bien au nom des droits de l'homme; jamais, au grand jamais on ne les en fera bénéficier, et dans tous les domaines, on peut transposer ce raisonnement.
Commenter  J’apprécie          00
Malone   23 janvier 2015
Entretiens avec Claude Lévi-Strauss de Georges Charbonnier
En somme, les sociétés ressemblent un petit peu à des machines, et nous savons qu'il en existe deux grands types : les machines mécaniques et les machines thermodynamiques. Les premières sont celles qui utilisent l'énergie qu'on leur a fournie au départ, et qui, si elles étaient très biens construites, s'il n'y avait pas du tout de frottement et d'échauffement, pourraient fonctionner de façon théoriquement indéfinie avec l'énergie initiale qui leur a été fournie au départ. Tandis que les machines thermodynamiques, comme la machine à vapeur, fonctionnent sur une différence de température entre leurs parties, entre la chaudière et le condenseur; elles produisent énormément de travail, beaucoup plus que les autres, mais en consommant leur énergie et en la détruisant progressivement.
Commenter  J’apprécie          00
Malone   25 janvier 2015
Entretiens avec Claude Lévi-Strauss de Georges Charbonnier
Il me semble qu'il y a quelque chose d'assez inquiétant pour l'avenir de l'art, dans l'évolution de nos sociétés contemporaines : grâce à la connaissance scientifique, nous sommes parvenus à "réduire" les objets à un point très considérable. Tout ce que nous pouvons appréhender des objets, par connaissance scientifique, c'est autant qui est déjà retiré, enlevé à l'appréhension esthétique [contrairement aux] primitifs.
Commenter  J’apprécie          00
Malone   25 janvier 2015
Entretiens avec Claude Lévi-Strauss de Georges Charbonnier
(art européen par rapport à l'art primitif )

"On délimite ainsi trois zones concentriques auxquelles correspondent trois types de mouvements centripètes tendant à replier, à refermer l'art sur lui même, à en faire un monde à part : individualisme, représentationnisme, et ce qu'on peut appeler académisme. "[Avant art moderne]
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

la curée de Zola

Dans quel lieu débute et se termine le récit?

l'hôtel Saccard
Le café Riche
La serre
Le bois de Boulogne

8 questions
127 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur