AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.52 /5 (sur 56 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Algérie
Biographie :

Georges Daniel Rebillard était réalisateur et concepteur de films pour le cinéma, la télévision et la publicité.

Après ses études à l’École Supérieure de Cinéma Louis Lumière à Paris, il a travaillé pour le Service de la Recherche de l'ORTF. Il a tourné de nombreux films courts en tant que réalisateur, scénariste, chef opérateur pour le cinéma et la télévision.

Il a ensuite travaillé dans une multinationale américaine, comme producteur et superviseur des films publicitaires pour la télévision.

Plus tard, il a fondé une mini-entreprise de chambres d'hôtes de luxe dans un château qu'il avait restauré.

A la retraite, il a été saisi par le virus de l'écriture. La création littéraire a donné toute liberté à son imagination dans son premier livre, un recueils de nouvelles : "Nouvelles d'ailleurs: La terre promise" (2017), "Le Château, mystères et sortilèges", histoires basées sur son expérience avec les chambres d'hôtes et un roman brossant toute une période de l'histoire de Pétain à Macron : "Les Falaises d'Étretat" (2018).

son site : https://www.livre-auteur.fr/

+ Voir plus
Source : https://www.livre-auteur.fr/biographie
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Les Falaises d'Étretat de Georges Daniel Rebillard
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
JulietteL   25 août 2018
Le château : Mystères et sortilèges de Georges Daniel Rebillard
Forêt de Savignon, près de Poitiers.



Deux cavaliers chevauchent à vive allure, suivant une meute de chiens qui course un grand cerf. Les branches basses des arbres fouettent leurs visages et leur corps.

Ils ont semé les autres chasseurs. Rien ne semble pouvoir les arrêter... Ces cavaliers sont un homme, encore jeune, Jean de Poitiers, seigneur de Saint-Vallier, vicomte d'Estoile. chasseur émérite et passionné et sa fille unique encore enfant, Diane… Elle avait été ainsi dénommée en hommage à Diane Chasseresse, déesse de la chasse dans la mythologie romaine, fille de Jupiter et soeur jumelle d'Apollon.



Diane de Poitiers est née le 3 septembre 1499 ou le 9 janvier 1500, date et lieu de naissance incertains selon les historiens. La devise de sa famille :« celui qui m’enflamme a le pouvoir de m’éteindre » est le symbole de l'amour qui apporte plaisir et souffrance.

Le jour de sa naissance, une voyante prophétise une destinée plus brillante que celle d'une Reine...
Commenter  J’apprécie          40
georgesdaniel   23 mars 2020
Les seins de Fatima, tome 3 de Georges Daniel Rebillard
Dans l'ascenseur, elles s'embrassent langoureusement, chacune passe la main sous la jupe de sa partenaire à la recherche du joyau tant désiré. En prévision de la brûlante soirée, ni l'une ni l'autre, ne porte de culotte. Elle ne se rendent pas compte que l'ascenseur est arrivé, tout à leur rêve érotique, découvrant peu à peu leur intimité.

– Chérie, nous sommes arrivées.

Emma pousse la porte de l'ascenseur. Sort une clef de son sac.

Ouvre l'appartement. Elles sont déjà sur le lit. S’enlèvent mutuellement leurs robes légères...

– Tu es sublime chérie, laisse-moi te regarder.

– Tu es divine, une vraie déesse, je devrais m'agenouiller devant toi.

Elles échangent ces compliments délirants en explorant leurs corps.

Emma a des seins originaux, bien ronds avec l'aréole gonflée, comme un petit sein sur le sein !

– C'est mignon, doux à sucer. J'adore ! Les anglais disent "puffy nipples", c'est plus joli qu'en français… mais, à propos, comment dit-on en français ? Il n’y a pas d’expression particulière ! "Puffy nipples", c'est bien mignon en anglais !

Chacune prend des initiatives. Avec toutes les femmes qu'elle a connues, Angéla était active, c’était toujours elle qui pénétrait sa partenaire avec ses doigts qui initiait la cadence de l'accouplement.

Emma ne se laisse pas dominer, soumettre. Elles sont égales et inventent alternativement des positions différentes pour se donner du plaisir. Angéla en est bouleversée. Cela renverse sa conception de l'amour.

Elle en pleure de joie.

Emma prend dans le tiroir de la table de nuit un gode-ceinture hyperréaliste. L'attache à sa taille.

La voir, nue avec ses seins ronds, ses mamelons gonflés et durcis pointant en avant et sa bite, est étonnamment excitant.

A ce spectacle, Angéla mouille comme jamais, la cyprine ruisselle de son vagin. Emma l'aide à se mettre en position de la levrette et la pénètre facilement.

Angéla n'avait jamais voulu qu'un sexe d'homme la pénètre. Cette nuit, elle en reçoit un, factice, par soumission à son amante. Elle hurle de plaisir. Emma la retourne et la prend à la missionnaire.

Toutes deux essoufflées, épuisée jouissent encore et s’écroulent sur le lit.

Emma a gardé le gode. Elle le désigne du doigt.

– Tu as aimé, mon amour ?

– J'ai toujours été lesbienne et je n'ai jamais couché avec un homme. Mais aucune de mes partenaires n'en a usé avec moi. Et moi, je n'ai jamais eu l'idée, l'envie de m'en servir......

.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DelordF   20 mars 2020
Les seins de Fatima, tome 3 de Georges Daniel Rebillard
Étrangement, elles sont fascinées l'une par l'autre. Angéla a toujours été attirée par les filles. Pendant ses études, elle n'avait jamais de petits amis, toujours des petites amies !

Fatima, plantureuse, belle plante au corps voluptueux, aux seins sublimes qui avaient fasciné durant toute sa vie son partenaire Alain, aux rondeurs sensuelles et douces, éveille le désir d'Angela, désir concupiscent qu'elle a du mal à maîtriser.

Et qu'elle ne maîtrise pas.

Fatima de naturel placide, se dit que cela ne tire pas à conséquence. Un petit câlin au féminin,

il y a bien longtemps qu'elle n'en a pas fait et après tout cela ne peut que lui faire du bien !

Les programmes télé que Fatima suivait, chantaient les louanges des communautés gay et lesbiennes. Ils faisaient des reportages sur des homosexuels célèbres. Fatima naïve et crédule se laissait convaincre que cette vie était un must.

Elle était séduisante et aurait pu facilement trouver un amant. Elle en avait la flemme et était fidèle dans le fond. Elle trouve marrant d’être courtisée par une femme. Cela pimente sa vie bien terne en ce moment. Elle se laisse glisser doucement vers ce plaisir sexuel espéré.

Angéla est au courant des endroits où il faut être ! Elle conduit Fatima, très néophyte, dans le quartier gay de Montpellier, place du Marché-aux-Fleurs non loin de la place royale de Pêyrou. C'est très sympa, très vivant : bars gays et lesbiens, ou gay friendly. Quartier LGBT, au cœur de la ville. Une découverte pour Fatima, qui, il y a quelques mois se serait sentie gênée et déplacée dans cette ambiance. Ce soir, elle se sent bien avec Angéla, elles se tiennent par la main, par la taille, par le cou. C'est tendre et doux.

Plus tard, elle réalise, ingénument, que dans le restaurant, il n'y a que des femmes. Un restaurant fréquenté surtout par des lesbiennes. Angéla n'a pas de scrupules ou de honte à caresser Fatima, à lui faire de petits baisers câlins. Elle prend toutes les initiatives. Fatima, à son habitude est passive mais très réceptive.

Angéla n'en peut plus :

– J'ai un studio en dehors de Saint Gély, très discret. Tu viens ? Tu en as envie ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AlbertD   12 mai 2018
Jean Tolbiac : Les Falaises d'Étretat de Georges Daniel Rebillard
Le site est grandiose, les arches se découpent sur le bleu de la mer. Une légère brume adoucit le paysage.

Une promenade sur les hauteurs des falaises leur permet de contempler des perspectives inoubliables : la Grande Arche, l'Aiguille Creuse...

Jean, à son habitude, devrait évoquer Arsène Lupin, Maurice Leblanc, voir, en superposition, les tableaux de Gustave Courbet, Eugène Boudin ou Claude Monet.

Il est silencieux, concentré.

Ils marchent côte à côte sans dire un mot, essoufflés par leur escalade.

Tôt le matin, pas un chat. Jean regarde bien à droite, à gauche, en bas. Pas âme qui vive.

Madison et lui ne se sont pas parlé.

― Viens voir Madison, là il y a une vue superbe... approche, n'aie pas peur !

Ils avancent sur le bord de la falaise. Il y a un à-pic impressionnant de 80 mètres !

Madison s'approche du bord.

Il n'y avait pas alors de protection de balustrade.

Le fameux principe de précaution est venu bien plus tard. À cette époque, on se suicide toujours du haut de la Tour Eiffel ou du haut des Falaises d'Etretat.

Jean, soudain, la pousse avec ses deux bras de toutes ses forces.

Elle tombe.

La chute paraît durer une éternité. "Au cinéma, si je réalise le film, je traiterai cette séquence au ralenti, comme l'accident de voiture dans les Choses de la Vie."

Jean se dédouble toujours en cinéaste, cinéaste raté à cause d'elle.

Mais là ce n'est pas du cinéma.

Elle s'écrase sur la plage après une chute vertigineuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Stephanie13   12 mai 2018
Jean Tolbiac : Les Falaises d'Étretat de Georges Daniel Rebillard
Elle a fait dîner les enfants avant eux.

Ils sont bien élevés. Ils viennent faire la bise et dire bonsoir.

― Maman tu laisses la porte ouverte ! dit le garçon.

― et la petite lumière, ajoute la fille.

L'instant fatidique approche. Jean est un peu gêné de savoir les enfants dans la chambre d'à côté avec la porte entrouverte ! Quand il faisait l'amour à Madison, la petite Élodie était à l'autre bout de la maison ou de l'appartement !

Jean et Julie se déshabillent. Jolie surprise. Julie est bien roulée, alléchante, un peu trop pulpeuse au goût de Jean qui aime les femmes très minces avec peu de seins, mais telle qu'elle est, elle lui plaît. Il est très excité ! Ils réinventent toute une chorégraphie amoureuse.



Jean l'a pénétrée. Un délicieux plaisir les envahit... 

― Maman, je veux faire pipi ! pleurniche le petit garçon depuis sa chambre... 

― Tu sais faire tout seul !

― Je veux que tu viennes !  J'ai peur d'aller au cabinet... c'est noir!

Il se met à pleurer.

Julie lève les yeux au ciel, se retire du sexe de Jean, soupire.

― Excuse-moi ! 

La magie du moment est rompue. Ils reprennent où ils en étaient. Ce n'est plus pareil !

― Maman, je ne peux pas me rendormir... je peux venir dans ton lit ?

La nuit d'Amour est finie, gâchée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Danieljean   28 mai 2018
Nouvelles d'ailleurs : La terre promise de Georges Daniel Rebillard
“Tristan et Bérénice arrivent à Vérone !



La chambre d’hôtel ne sera prête qu’à 15 heures.



Ils ont le temps de déambuler sur la Piazza delle Erbe, de déjeuner dehors sur cette place, de se diriger, en flânant vers le 23 Via Cappello.



Un flot de touristes, souvent entraînés par un guide brandissant une ombrelle ou un drapeau, va dans le même sens. Devant le porche du 23, une queue interminable.



Cette légende à diffusion mondiale a fait transformer la maison en musée d’une importante attractivité touristique.



Roméo et Juliette, à Vérone, sont devenus l’emblème de la ville, l’emblème touristique de la cité.



Tristan commence à s’inquiéter de ne pas pouvoir pénétrer dans l’hôtel dont l’entrée est dans la cour.



« Chérie, je commence à être déçu : cette "Casa di Giulietta"



n’est faite que pour attirer des touristes. L’endroit a été



savamment choisi, situé en plein coeur des rues commerçantes. Pas fous les Italiens ! »



« Ne fais pas ta mauvaise tête ! C’est super drôle ! Tu te rends compte ! Des dizaines de milliers de touristes venant du monde entier. Regarde : des Japonais, des Chinois, des



Russes, des Américains...



Ils viennent du bout du Monde pour voir un faux balcon, la fausse maison de gens qui n’ont jamais existé... C’est fabuleux la puissance du mythe !



D’ailleurs nous, qui ne sommes pas trop "cons", nous y sommes aussi ! »

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SZRAMOWO   23 avril 2018
Nouvelles d'ailleurs : La terre promise de Georges Daniel Rebillard
Extrait de "L'enfant de l'amour"

Une chambre mansardée, exiguë. Le plus banal des papiers à fleurs.

Une petite table. Une chaise d'enfant. Un lit. Une armoire. Quelques jouets en désordre sur le sol.

Une voix :

« Je m'appelle Pierre. Maman m'a dit que je m'appelle Pierre. Maman m'apprend tout. Je suis heureux avec Maman. Le Monde c'est bien.

Je le connais tout entier, tous les endroits. Il y a ce que Maman appelle "le lit". Sur le lit des draps et des couvertures. Il y a la table et puis la chaise.

Et les joujoux ! C'est formidable les joujoux. De toutes les choses de mon Monde, c'est ce que j'aime le plus ! ... à part ma Maman, bien sûr. »

La porte est close. La fenêtre condamnée laisse à peine filtrer le jour. Un rideau la masque en partie.

À cet instant la porte s'ouvre. Une femme encore jeune, assez jolie, entre.

Son visage, pourtant, est marqué par la vie. À son attitude et à ses vêtements, on devine sa condition modeste. C'est une femme qui travaille. Un métier dur.

Elle porte un gros ballon sous son bras. Elle le tend à l'enfant qu'elle regarde avec affection.

« C'est amusant les joujoux. Ma Maman, elle m'en apporte toujours d'autres.

Heureusement ! Car le Monde, il ne change pas beaucoup, et je m'ennuie. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BrigitteO   25 août 2018
Le château : Mystères et sortilèges de Georges Daniel Rebillard
Max, le labrador, gavé de petits fours par les invités, commençait à s'ennuyer. Il saisit le téléphone dans sa gueule et part batifoler dans la prairie. Laurent affolé abandonne son appareil photo et court derrière le chien qui ne demande que ça, et recommence une cavalcade effrénée.

― Laurent, revenez ! On vous attend pour les photos. Le chien reviendra. Il rapporte toujours ce qu'il a volé.

Le photographe semble inquiet et à, regret, reprend son job.



Max, essoufflé, s'est couché sous de grands arbres, à l'ombre de la Table de Diane, loin du château.

Cette table a toute une histoire ou toute une légende...

La table serait miraculeuse, mais évidemment le chien n'en a cure !

Il se trouve bien là.



Il mâchonne délicatement le portable, le tourne et le retourne dans sa gueule. Involontairement, il appuie avec ses crocs sur une touche d'appel d'urgence : la gendarmerie.

― Allo ! Gendarmerie de La Villeudieu. Parlez ! Identifiez-vous !

Le chien surpris d'entendre une voix, se met à gronder.

― Parlez ! Parlez ! Vous êtes blessé ? En danger ? Nous allons localiser votre portable. Nous arrivons.

Le chien apeuré par cet objet qui parle, se met à hurler à la mort, à émettre un grondement rauque et des gémissements.

― Chef ! Chef ! Il faut y aller, il y urgence, il y a un mec qui agonise, il ne peut plus parler, il râle. Je préviens aussi l'ambulance des pompiers
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
christelleboudy   25 août 2018
Le château : Mystères et sortilèges de Georges Daniel Rebillard
..... Le mage n'a pu, avec ses préparations magiques, conjurer l'action du vieillissement et de la mort sur lui-même. Il est parti vers les merveilleuses étoiles, emportant le secret de sa décoction.

Il n'en reste qu'une petite fiole à Diane. Elle en absorbe une forte dose, pose le reste dans la cachette discrète et repart à Anet.

Elle n'est plus jamais retournée au manoir de Savignon.

D'après Brantôme, écrivain contemporain, elle est, à plus de 60 ans, «aussi belle de face, aussi fraîche et aussi aimable comme en l'âge de trente ans... »
Commenter  J’apprécie          20
georgesdaniel   25 août 2018
Le château : Mystères et sortilèges de Georges Daniel Rebillard
Le jour de leur arrivée, tout est prêt pour les accueillir. Ce sont des gens « normaux » d'âge moyen, en survêtements, jeans, polos, vestes de sport, baskets,

Il y a 10 femmes et 11 hommes, vêtus banalement.

La 22éme personne est une femme... Elle est en noir, elle a le visage caché... pas par un niqab, ni une burqa... Ces clients n'ont pas l'air de musulmans intégristes, mais de braves bourgeois en goguette.

Elle a le visage caché par un foulard des plus banals, noir aussi.

Le responsable du groupe croit bon de s'expliquer :

—Nous lui faisons une surprise !

Jean se dit :

—ce doit être son anniversaire ou une occasion spéciale.

—Vous ne voyez pas d'inconvénient à ce que nous utilisions la Table de Diane pour une petite cérémonie, je suppose ?

Notre association s'appelle « Les amis de Diane » ! Nous nous sommes déjà réunis, il y a 5 ans au Château d'Anet, 5 ans avant à Chenonceau.

Dans les statuts de l'association, l'objet social est assez utopique « Recherche du plaisir absolu, de la plénitude de soi, par la jeunesse et l'amour ».

— Nous vouons un culte à Diane de Poitiers, la plus belle femme de l'histoire du Monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Triangles amoureux: on recherche le troisième point.

Carmen, Don José, ...

Almaviva
Catherine
Christian
Escamillo
Forcheville
Lancelot
Mathilde de La Mole
Santos Iturria

16 questions
62 lecteurs ont répondu
Thèmes : triangle amoureux , littérature , théâtre , opéra , cinemaCréer un quiz sur cet auteur
.. ..