AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.23 /5 (sur 176 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Saint-Étienne , le 13/06/1953
Biographie :

Georges Didi-Huberman est un philosophe et un historien de l'art français.

Après des études à l'Université de Lyon en philosophie et histoire de l'art, et un doctorat en sociologie et sémiologie des arts et des littératures obtenu en 1981 à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) sous la direction de Louis Marin, il enseigne à l'Université de Paris-VII (1988-1989) avant d'être élu à l'EHESS maître de conférences en 1990 et directeur d'études en 2016.

Il a été également dramaturge à la Comédie Française, chercheur invité à l'École française de Rome en 1982 et 1984, pensionnaire à l'Académie de France à Rome (Villa Médicis, 1986–1987), au Getty Research Institute de Los Angeles (2000, 2002 et 2005), commissaire d'exposition ("Soulèvement" au Jeu de Paume à Paris entre 2016 et 2017).

II a publié une trentaine d’ouvrages sur l’histoire et la théorie des images, dans un large champ d’étude qui va de la Renaissance jusqu’à l’art contemporain, et qui comprend notamment les problèmes d’iconographie scientifique au XIXe siècle et leurs usages par les courants artistiques du XXe siècle.

+ Voir plus
Source : www.uzeste.org/a/index.php/Main/LeVillage.
Ajouter des informations
Bibliographie de Georges Didi-Huberman   (63)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

13 août 2021, dans le cadre du banquet du livre d'été « toute lecture est un parcours » qui s'est déroulé du 6 au 13 août 2021, Georges Didi-Huberman tenait la conférence : Faire le pas Écrire aussi, c'est parcourir. Peut-être parce qu'écrire ne va pas sans lecture ou parcours du monde. Cela commence souvent parfaire le pas,c'est-à-dire par se décider à traverser le cadre d'une porte, à changer d'espace. On s'interrogera sur ce geste chez Franz Kafka, et sur la façon dont Walter Benjamin en a lui-même parcouru le motif.Georges Didi-Huberman est philosophe et historien de l'art. Il enseigne à l'École des hautes études en sciences sociales(Paris). Il a publié une soixantaine d'ouvrages sur l'histoire et la théorie des images.

+ Lire la suite
Podcasts (15) Voir tous


Citations et extraits (83) Voir plus Ajouter une citation
michfred   08 décembre 2016
Sortir du noir de Georges Didi-Huberman
Cher Lászlo Nemes, me voici donc, pour finir, avec l'impression étrange qu'avec votre travail documentaire considérable, vous avez réussi à faire de votre film, non pas une reconstitution historique du Sonderkommando de Birkenau, mais un véritable conte cinématographique tirant sa logique de traditions littéraires à la fois très anciennes et très modernes.
Commenter  J’apprécie          190
Georges Didi-Huberman
ATOS   29 décembre 2017
Georges Didi-Huberman
"les paléontologues estiment que l'homo sapiens doit sa survie puis son succès à sa capacité à migrer, qui lui a permis de répondre aux glaciations et aux canicules des derniers cent mille ans" Hervé Le Bras ( l'Age des migrations, extrait)

Commenter  J’apprécie          172
steka   16 octobre 2014
Quelle émotion ! Quelle émotion ? de Georges Didi-Huberman
Celui qui est ému devant les autres ne mérite pas le mépris. Il expose sa faiblesse, il expose son impouvoir, ou son impuissance, ou son impossibilité à "faire face", à "faire bonne figure", comme on dit. Éventuellement, on dira de lui : "Il ne lui reste plus que les yeux pour pleurer", façon de dire qu'il est devenu quelqu'un de pauvre devant les choses de la vie. Mais cette pauvreté, en fait, n'a rien de ridicule ni de lamentable. Bien au contraire. En prenant le risque de "perdre la face", l'être exposé à l'émotion s'engage aussi dans un acte d'honnêteté : il refuse de mentir sur ce qui le traverse, il refuse de faire semblant. Cela peut même, en certaines circonstances, apparaître comme un acte de courage que d'oser montrer son émotion.
Commenter  J’apprécie          150
ATOS   29 décembre 2017
Passer, quoi qu'il en coûte de Georges Didi-Huberman
Sur les 185 espèces de primates subsistantes, seul l'homme a un comportement migrateur. Homo sapiens n'est autre, pour finir, qu'un remarquable homo migrans. Vouloir l'oublier - le refouler, le haïr - c'est simplement s'enfermer dans les remparts de la crétinisation. Mieux vaut entendre la leçon de " ceux qui savent encore être en mouvement".

Georges Didi-Huberman - 5-14.03.2017
Commenter  J’apprécie          110
charlit21   02 novembre 2020
Survivance des lucioles de Georges Didi-Huberman
L'urgence politique et esthétique, en période de "catastrophe" - ce leitmotiv courant partout chez Benjamin -, ne consisterait donc pas à tirer les conséquences logiques du déclin jusqu'à son horizon de mort, mais à trouver les ressources inattendues de ce déclin au creux des images qui s'y meuvent encore, telles des lucioles ou des astres isolés.

(p. 106)
Commenter  J’apprécie          100
deuxquatredeux   27 mars 2018
Passer, quoi qu'il en coûte de Georges Didi-Huberman
Homo sapiens n'est autre, pour finir, qu'un remarquable Homo migrans. Vouloir l'oublier - le refouler, le haïr -, c'est simplement s'enfermer dans les remparts de la crétinisation. Mieux vaut entendre la leçon de « ceux qui savent encore être en mouvement ».
Commenter  J’apprécie          100
deuxquatredeux   01 novembre 2017
Passer, quoi qu'il en coûte de Georges Didi-Huberman
Tu avais raison.

Les hommes vont oublier ces trains-ci

comme ces trains-là.

Mais la cendre

se souvient. (p. 11)



Niki Giannari - Des spectres hantent l'Europe (Lettre de Idomeni).
Commenter  J’apprécie          90
deuxquatredeux   09 novembre 2017
Passer, quoi qu'il en coûte de Georges Didi-Huberman
Portbou, 26 septembre de l'an 1940.

Le jour où la frontière s'est fermée, Walter Benjamin s'est donné la mort.

S'il arrivait un jour avant ou un jour après ?

Car personne n'arrive à la frontière

un jour avant ou un jour après.

On arrive dans le Maintenant. (p. 16)



Niki Giannari - Des spectres hantent l'Europe (Lettre de Idomeni).
Commenter  J’apprécie          80
steka   17 décembre 2012
Survivance des lucioles de Georges Didi-Huberman
Les lucioles ont disparu, cela veut dire : la culture, où Pasolini jusque-là reconnaissait une pratique -populaire ou avant-gardiste - de résistance, est elle-même devenue un outil de la barbarie totalitaire, confinée qu'elle se trouve à présent dans le règne marchand, prostitutionnel, de la tolérance généralisée : " La prophétie -réalisée - de Pasolini tient, en fin de compte, en une phrase : la culture n'est pas ce qui nous défend de la barbarie et doit-être défendu contre elle, elle est ce milieu même dans lequel prospèrent les formes intelligentes de la nouvelle barbarie.
Commenter  J’apprécie          70
racooninan   25 janvier 2013
Écorces de Georges Didi-Huberman
Dans un magnifique petit texte intitulé "Fouille et souvenir", Walter Benjamin a rappelé - à la suite de Freud - que l'activité de l'archéologue pouvait éclairer, par-delà sa technique matérielle, quelque chose d'essentiel à l'activité de notre mémoire. "Qui tente de s'approcher de son propre passé enseveli doit faire comme un homme qui fouille. Il ne doit pas craindre de revenir sans cesse à un seul et même état des choses - à le disperser comme on disperse la terre, à le retourner comme on retourne le royaume de la terre." Or, ce qu'il trouve, dans ce ressassement dispersé, toujours remonté du temps perdu, ce sont "les images, qui arrachées à tout contexte antérieur, sont pour notre regard ultérieur des joyaux en habits sobres, comme les torsi dans la galerie du collectionneur."

Cela signifie deux choses au moins. D'une part, l'art de la mémoire ne se réduit pas à l'inventaire des objets mis au jour, des objets clairement visibles. D'autre part, que l'archéologie n'est pas seulement une technique pour explorer le passé, mais aussi et surtout une anamnèse pour comprendre le présent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Georges Didi-Huberman (244)Voir plus


Quiz Voir plus

Quel genre de livre êtes-vous ? 📚​📕​📗​📘​

Quel est ce type de roman populaire qui met particulièrement l'accent sur l'action en multipliant les péripéties plutôt violentes, dans lequel le héros est plutôt jeune, et où le souci de la forme littéraire est relativement peu important ?

Nouvelles
Roman d'aventures
Recueil
Science-fiction
Exofiction
Mémoires
Uchronie
Autofiction
Essai
Dystopie
Autobiographie
Thriller

13 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , livresCréer un quiz sur cet auteur

.. ..