AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.21 /5 (sur 37 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : près de Bordeaux , 1912
Mort(e) le : 17/10/2000
Biographie :

Georges Gusdorf est un philosophe et épistémologue français, issu d'une famille juive originaire d'Allemagne et né près de Bordeaux en 1912. Il est mort le 17 octobre 2000, à l'âge de quatre-vingt-huit ans.

Georges Gusdorf a été marqué par Søren Kierkegaard et par le théologien protestant suisse Karl Barth. Élève de Gaston Bachelard à l'École normale supérieure (ENS) de Paris, où il est préfet des études, il fait aussi des études à la Sorbonne sous la direction de Léon Brunschvicg, dans les années 1930 - l'époque d'André Lalande et d'Émile Bréhier. Il est fait prisonnier pendant la guerre entre 1940 et 1945. Il est ensuite nommé professeur à l'université de Strasbourg, occupant la chaire de philosophie générale et de logique. Il n'avait alors publié qu'une thèse, La Découverte de soi, matrice de ses futurs travaux sur la mémoire et rédigée au cours de sa longue captivité à Lübeck, pendant la Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1950, il prend la charge de répétiteur à l'ENS, préparant à l'agrégation de philosophie. Il y succède à Merleau-Ponty, et est maître d'Althusser et de Foucault.

Gusdorf raconte que dans son camp de prisonniers, le milieu des officiers de carrière était favorable à Vichy. Avec quelques-uns de ses camarades, il réussit à retourner les esprits. « C'est grâce à vous que nous avons pu rentrer la tête haute », lui a dit après la guerre un officier prisonnier avec lui. La captivité a surtout été l'occasion pour Georges Gusdorf de s'intéresser à un genre qui d'ordinaire ne tente pas les philosophes, l'autobiographie.

De 1966 à 1988, il publie chez Payot les quatorze volumes d'une vaste recherche encyclopédiste, Les Sciences humaines et la Pensée occidentale. En 1968, indigné par la révolte étudiante, il s'exile à l'Université Laval, située à Québec, mais revient à Strasbourg, une fois le calme revenu. Georges Gusdorf affirme avoir en quelque sorte prévu l'explosion dans son ouvrage L'Université en question, paru en 1964.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (79) Voir plus Ajouter une citation
Pingouin   12 août 2012
Kierkegaard de Georges Gusdorf
Spinoza n'est qu'un tuberculeux, Nietzsche n'est qu'un paralytique général, Van Gogh n'est qu'un épileptique, celui-là a aimé sa mère d'un amour coupable, et cet autre présente tous les stigmates du parricide en puissance. Le plus détraqué de tous doit être en pareil cas le médecin des morts, qui s'imagine avoir déchiffré le secret du génie. Mais le secret ne se trouve pas dans telle ou telle malformation congénitale, - et chaque homme, sans exception, porte de telles malformations. Le génie s'affirme dans l'usage que tel homme entre tous fait de sa propre écharde dans la chair, dans le sursaut qui lui permet de surmonter sa misère, pour en tirer une exemplaire leçon d'humanité.
Commenter  J’apprécie          90
Pingouin   12 août 2012
Kierkegaard de Georges Gusdorf
Il y a, à Copenhague, une Avenue Kierkegaard. Je m'y promenais un jour avec un Danois cultivé, et comme je me réjouissais de ce qu'on ait donné le nom du penseur à une si grande artère : "Ne vous y trompez pas, me dit mon compagnon, ce n'est pas ici l'Avenue Kierkegaard, c'est l'Avenue du Cimetière"... Le nom propre est aussi un nom commun, et le mot Kierkegaard  évoque, pour le Danois moyen, le cimetière, et non pas Kierkegaard.
Commenter  J’apprécie          60
Jacopo   08 juin 2020
Lignes de vie, tome 2 : Auto-bio-graphie de Georges Gusdorf
Livres du Moi, Selfbooks, Selbstzeugnisse composent, au coeur de la littérature d'Occident, une région privilégiée, foyer d'animation et centre d'interprétation pour une recherche d'identité à la faveur de laquelle l'être humain se propose de s'annoncer à lui-même, et d'annoncer aux autres, dans certains cas, la vérité intrinsèque de ce qu'il est. Le livre sur les Écriture du Moi évoque les variétés de ces écritures dans l'espace européen, il retrace leur développement historique, puis s'efforce de dévoiler les intentions secrètes de ces investigations toujours recommencées en dépit des échecs, et qui doivent parvenir dans l'échec même à certaines formes de satisfaction, suffisantes pour maintenir l'exigence initiale et justifier le renouvellement de l'entreprise.
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   16 mai 2018
Origines des sciences humaines de Georges Gusdorf
Lorsque s'ouvre, dès les origines humaines, l'aventure de la connaissance, indissolublement liée pour notre espèce à l'aventure de l'existence, le savoir s'affirme comme la recherche d'une consolidation du réel. Il regroupe la diversité des êtres et des choses dans l'espace et dans le temps, de manière à faciliter l'établissement de l'homme sur la terre. Pour que le milieu naturel devienne un séjour, il faut qu'à la donnée brute du paysage immédiat se substitue une image du monde, c'est-à-dire une ordination en pensée.
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   04 avril 2020
Traite de l'existence morale de Georges Gusdorf
En réalité, le vivant aborde son entourage avec des partis pris qui orientent ses démarches, et inspirent sa manière de déchiffrer le paysage en chaque phase de son existence. Il obéit à celles de ses tendances… Et le même paysage changera de sens pour l'animal ou pour l'enfant, selon qu'il a faim, qu'il a soif, qu'il est fatigué ou qu'il dispose d'une énergie surabondante à dépenser. La conscience n'éclaire donc jamais d'une manière égale la totalité du champ matériel de l'action.
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   13 juin 2018
Signification humaine de la liberté de Georges Gusdorf
La liberté humaine, dans les temps qui viennent, devra tenir compte de la nature humaine. Elle suppose le monde des affections et des passions, les mouvements divers de l'âme et les pensées confuses qui composent le décor de chaque vie, le caractère, le tempérament.
Commenter  J’apprécie          30
Georges Gusdorf
dido600   04 octobre 2019
Georges Gusdorf
L'oubli , condition d'existence .
Commenter  J’apprécie          50
Jacopo   08 juin 2020
Lignes de vie, tome 1 : Les Écritures du moi de Georges Gusdorf
L’inscription latine, que l’on peut découvrir encore dans la tour-bibliothèque du château de Montaigne, commémore le point de départ de l’autobiographie exposée dans les Essais, nonchalante promenade autour de mes livres et de ma vie. On entend d’ici le réquisitoire du procureur marxiste, au tribunal du peuple, contre cet aristocrate qui, imbu de sa conscience de classe, déserte les tâches de la production pour s’adonner à des rêveries élitistes, au lieu de consacrer toutes ses énergies à l’accomplissement du Plan, et par exemple à construire au milieu des vignes un de ces hauts fourneaux de campagne si chers aux technocrates de Mao Tse-toung.
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   08 juin 2020
Lignes de vie, tome 1 : Les Écritures du moi de Georges Gusdorf
Goutte d’eau dans la mer des sondages, l’homo demographicus ressemble à tout le monde et ne se ressemble pas à lui-même. Il lui est interdit de prononcer la formule magique : « je suis un moi », qui consacre la rupture avec les conformismes établis, voie ouverte vers l’espace du dedans ; premier mouvement d’une interrogation qui va se démultiplier par un effet de miroir. L’une des traditions de l’humanisme d’Occident trouve son point origine avec le commandement gravé dans le marbre de Delphes : « Connais-toi toi-même. »
Commenter  J’apprécie          20
Jacopo   16 janvier 2018
Mythe et metaphysique de Georges Gusdorf
Le mythe est lié à la première connaissance que l'homme acquiert de lui-même et de son environnement ; davantage encore, il est la structure de cette connaissance. Il n'y a pas pour le primitif deux images du monde, l'une « objective », « réelle » et l'autre « mythique », mais une lecture unique du paysage. L'homme s'affirme en affirmant une dimension nouvelle du réel, un nouvel ordre manifesté par l'émer-gence de la conscience.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Sartre t'apprendra !

Quelle est la date de naissance de Jean-Paul Sartre ?

Le 21 juin 1895
Le 21 juin 1905
Le 21 juin 1915

10 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , écrivain homme , philosopheCréer un quiz sur cet auteur

.. ..