AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.09 /5 (sur 54 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Genève , le 14/08/1917
Mort(e) à : Mont sur Lausanne , le 24/10/2010
Biographie :

Georges Haldas né le 14 août 1917 à Genève (de père grec et de mère suisse) est un écrivain, poète et traducteur suisse francophone.
Georges Haldas a vécu jusqu'à l'âge de 9 ans en Grèce en Céphalonie, île baignée par la Mer ionienne.
Georges Haldas a fait ses études de lettres à Genève, puis a travaillé pour les éditions Rencontre. Très tôt engagé politiquement, il s’est d’abord fait connaître comme poète et c’est à ce titre qu’il tentera de cerner l’essence même de la création poétique dans plusieurs volumes réunis sous le titre général La Confession d’une graine (6 volumes de 1983 à 2003) et sous celui de l’Etat de poésie (14 vol.) Mais Georges Haldas est également essayiste et traducteur (Prix Schiller 1971 et 1977, Grand Prix de la ville de Genève 1971, Prix Taormina 1970). Ses chroniques Boulevard des philosophes (1966) et Chronique de la rue Saint-Ours (1973) ressuscitent le temps de l’enfance. D’autres comme La Légende des cafés (1976) évoquent les problèmes de la vie quotidienne dans les quartiers populaires de Genève.
Son œuvre, notamment consacrée par le Grand Prix C.F. Ramuz et le Prix de la ville de Genève, compte plus de 80 titres.
Il est décédé le 24 octobre 2010 au Mont-sur-Lausanne.
+ Voir plus
Source : Wikipedia et http://carnetsdejlk.hautetfort.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Georges Haldas   (39)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo

Fou football
Bernard PIVOT, à l'occasion du mundial, accueille des amateurs, des professionnels et des spécialistes du football : Georges HALDAS pour "La légende du football", Jacques de RYSWICK co-auteur de "100 ans de football en France", François THEBAUD pour "Le temps du miroir" consacré à sa revue le Miroir du football, Florence RIMBAULT (joueuse professionnelle), Michel DENISOT pour "Olé France",...
Podcasts (5) Voir tous


Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
Georges Haldas
sabine59   24 juin 2020
Georges Haldas
Donnez -moi sur la branche

Un oiseau à aimer

Et l'arbre grandira
Commenter  J’apprécie          484
sabine59   28 avril 2018
Poèmes du veilleur de Georges Haldas
Un petit peu encore

Et la lumière encore

heureuse d'un matin

revêtue de rosée

avec un coq au loin

un oiseau sur la main

à l'heure du café

avant de travailler

Avant de devenir

chaque jour plus humain
Commenter  J’apprécie          333
Georges Haldas
Lupesther   11 septembre 2015
Georges Haldas
Donnez-moi sur la branche un oiseau à aimer

Et l'arbre grandira .

Commenter  J’apprécie          260
Georges Haldas
nadejda   30 novembre 2010
Georges Haldas
Encore une pensée de cet écrivain que j'aime, qui est décédé le 24 octobre de cette année.



C'est dans le silence que l'invisible fait son chemin.



La vue des grands malades, des mourants --- l'ai déjà dit --- étrangement me réconforte. C'est comme si, par leur état, ils ouvraient ce chemin qui sera tôt ou tard le nôtre
Commenter  J’apprécie          170
GeraldineB   11 décembre 2020
L'échec fertile de Georges Haldas
Ainsi chaque engagement que je prends - et qui engage toute ma vie - est en même temps un risque. On mesure le caractère de quelqu'un à sa capacité de risquer. Ceux qui ne risquent jamais rien sont des avortons! Ils ont toujours besoin d'être rassurés, sécurisés. Nous sommes aujourd'hui dans un monde où on tend à se sécuriser, à tout prévoir, en pensant que l'homme est maître de son destin. Erreur, sinistre erreur. C'est un anti-amour. Tout élan d'amour - qu'il soit humain, religieux, artistique ou poétique - implique un don total de soi à ce que vous aimez et par là-même un risque total. Si j'ai la passion d'écrire, je consacre ma vie à l'écriture, en prenant tous les risques dans l'existence, y compris et d'abord le risque économique.
Commenter  J’apprécie          160
GeraldineB   07 janvier 2021
Un grain de blé dans l'eau profonde de Georges Haldas
FEMME



La nuit te logeait pure

entre ses hautes portes

On te cherchait toujours

et toujours tu riais

Tu te dissimulais

dans un corps de légende

Nous étions à la porte

interdits et muets
Commenter  J’apprécie          170
GeraldineB   10 décembre 2020
L'échec fertile de Georges Haldas
L'essence de la poésie, c'est de dire les choses d'une manière si juste, si pénétrante, si profonde qu'on perçoit mieux la force, la densité, la beauté aussi et l'importance de l'ineffable, de cela que l'on ne peut pas dire. Il faut un grand art de dire pour faire sentir ce que l'on ne peut pas dire.
Commenter  J’apprécie          151
cometoile   08 septembre 2010
Murmure de la source : Chroniques de Georges Haldas
Extrait : L'émotion du matin page 197



« (...) Je ne voudrais, pour rien au monde, changer quoi que ce soit à mon genre de vie. Au déroulement de mes journées. Et d'abord à cette heure de l'aube .

(...)Oui j'aime cette heure entre toutes. Un état de fraicheur et de concentration ou on dirait que notre être, en ses profondeurs, se rassemble. Et puis, si le jour, au dehors, peu à peu se lève, la conscience, elle aussi, émergeant du chaos en nous, s'éveille. L'homme n'est il pas, à cet égard, une aube permanente ? Mais là ou je veux en venir, c'est que la présence des gars, à leur table, silencieux ou bavardant, lisant le journal ou ressassant en eux mêmes on ne sait quoi de leur vie, leur présence m'est précieuse. (...) la régularité de leur passage, chaque matin, me fait penser à celles des astres. Dont un vieux proverbe espagnol dits qu'ils cheminent doucement certe mais sans jamais s'arrèter. Il y a quelque chose de cosmique en ce rythme journalier. Qui est le mien aussi. Et c'est ça, je le sens, la croissance organique, le travail, la fécondité. »

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
coco4649   12 février 2015
La Blessure essentielle de Georges Haldas
TESTAMENT





II

Je mourrai divisé

mécontent Sans espoir

Je lègue à mes enfants

un immense devoir :

Reprendre pied Revivre

Achever chaque soir

la tâche du matin

Donner enfin aux autres

une eau plus douce à boire

Je lègue à mes enfants

un sinistre miroir

qu’en souvenir de moi

ils voudront bien briser

Afin que les morceaux

reforment cette étoile

qu’en naissant j’ai trahie

Et que ma mort doit rendre

à son éclat premier

Je lègue à mes enfants

un impérieux devoir :

Ne pas désespérer

Commenter  J’apprécie          130
GeraldineB   11 décembre 2020
L'échec fertile de Georges Haldas
(...) le Christ est, avant tout, une personne. Non une théorie ou un système. On ne peut donc lui accoler un "-isme" quelconque sans l'envelopper dans une interprétation théologique, philosophique, culturelle dont il n'a que faire. Essentiellement personne, le Christ s'adresse à chacun de nous en tant que personne. Non, ni théorie, ni système chez lui, non plus que des préceptes, des pensées, mais des faits de vie, uniquement. L'amour a sa fin en lui-même. Quand le Christ ressuscite, pas une seconde il ne dit aux siens: voilà comment cela se passe dans la mort. Il n'explique rien. Il demande seulement aux siens d'aller annoncer - non imposer! - la "bonne nouvelle": que la mort est vaincue et que l'amour prime tout. Venant de la Source. Rien d'autre. Vous voulez croire? Alors adhérez, et vivez cela. Vous ne voulez pas croire? Libre à vous. Il n'impose rien. Car il est la liberté même. Hélas, l'Église, à un moment donné, a opté pour une non-liberté. La grande misère de toute Institution, c'est qu'elle veut imposer au lieu d'annoncer. Pour moi donc je dirais: oui au Christ. À la personne du Christ. Christianisme? Connais pas. Mais oui au Souffle, contre la pétrification.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

la bibliothécaire

1. Que fait Guillaume jusqu'à 2 heures du matin?

il regarde une veille dame
il dort
il lit un livre

10 questions
50 lecteurs ont répondu
Thème : La Bibliothécaire de GuduleCréer un quiz sur cet auteur