AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.96 /5 (sur 319 notes)

Nationalité : Australie
Né(e) le : 14/09/1955
Biographie :

Née en Australie, Geraldine Brooks vit aujourd'hui aux États-Unis sur l'île de Vineyard (Massachusetts).

Correspondante de guerre pour « The Wall Street Journal » pendant quatorze ans, elle a couvert des combats en Bosnie, en Somalie et au Moyen-Orient. Une incarcération dans les geôles nigériennes la pousse à abandonner le journalisme.(Elle est l'épouse du journaliste Tony Horwitz, qui a remporté le prix Pulitzer en 1995 pour un reportage du Wall Street Journal)



Elle se consacre alors à la rédaction de son premier roman, 1666 parut chez Calmann-Lévy en 2003. Lauréate du prix Pulitzer avec « March », en 2006, elle est également l'auteure d'un essai intitulé Les Femmes dans l'Islam : Un monde caché (Belfond, 1995).

Le Livre d'Hanna est son troisième roman. Il a reçu un accueil exceptionnel tant de la critique que du public et figure toujours sur les listes de meilleures ventes depuis sa parution aux États-Unis début 2008.
+ Voir plus
Source : amazon.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Geraldine Brooks   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Non sous-titré.


Citations et extraits (48) Voir plus Ajouter une citation
Pancrace   18 février 2021
1666 de Geraldine Brooks
C'est une chose que de connaître le sens des mots, c'en est une autre que de comprendre l'effet qu'il doivent produire.
Commenter  J’apprécie          242
marlene50   19 avril 2021
Le Livre d'Hanna de Geraldine Brooks
Elle était ici pour nous éprouver, pour voir s'il y avait des gens capables de comprendre que ce qui nous unissait était plus fort que ce qui nous divisait.

Que le fait d'être un homme compte plus que d'être juif, musulman, catholique ou orthodoxe.
Commenter  J’apprécie          132
Roggy   01 octobre 2014
Le Livre d'Hanna de Geraldine Brooks
Prendre soin de cet enfant en difficulté lui a fait du bien. Il a ainsi trouvé le but que son travail avec moi, pour lequel il n'a guère d'aptitude, ne lui avait pas procuré. Je pense qu'il s'est pris d'affection pour le petit, et que ça l'aide à supporter l'absence de sa soeur. J'essaie de la remplacer de mon mieux, mais comme nous le savons tous, rien ne peut compenser les pertes subies.
Commenter  J’apprécie          120
Nicolas9   22 novembre 2016
Le Livre d'Hanna de Geraldine Brooks
Tu est restée dans ton joli appartement pendant toute notre guerre et tu nous as regardés crever sur ton écran télé. Et tu t'es dit "Quelle horreur" et ensuite tu es allée te préparer une autre tasse de café hors de prix.
Commenter  J’apprécie          120
luocine   23 novembre 2009
Le Livre d'Hanna de Geraldine Brooks
En Angleterre, le monde de l’art est un aimant absolu pour les fils cadets de lords appauvris, ou pour les femmes du nom d’Annabelle Quelque-Chose-tiret-Quelque-Chose qui s’habillent en caleçons noirs et cachemires orange foncé et sentent vaguement le labrador mouillé.



Commenter  J’apprécie          80
Nadael   06 mai 2012
L'autre rive du monde de Geraldine Brooks
Dans ce monde déchu, voilà notre condition. Chaque bonheur représente un rayon de lumière entre les ombres, toute gaieté est associé au chagrin. Il n'est pas de naissance qui ne rappelle une mort, pas de victoire qui n'évoque une défaite. 
Commenter  J’apprécie          80
luocine   23 novembre 2009
Le Livre d'Hanna de Geraldine Brooks
Tu es restée dans ton joli appartement pendant toute notre guerre et tu nous as regardés crever sur ton écran de télé. Et tu t’es dit « Quelle horreur ! » et ensuite tu es allée te préparer une autre tasse de café.
Commenter  J’apprécie          70
Nadael   06 mai 2012
L'autre rive du monde de Geraldine Brooks
Vous êtes comme ces grains de sable. Chacun est une infime particule. Une centaine, plusieurs centaines, qu'importe ? Jette-les en l'air. Tu ne les retrouveras même pas une fois qu'ils seront retombés sur le sol. Ils sont infinis. Vous vous déverserez sur cette terre, et nous serons étouffés. Vos murs de pierre, vos arbres morts, les sabots de vos bêtes étranges piétinant les bancs de palourdes. (…) Vos murs vont s'élever partout et ils finiront par nous exclure.
Commenter  J’apprécie          60
jostein   13 décembre 2010
La solitude du docteur March de Geraldine Brooks
Je vous demande simplement de voir qu'il y a une seule chose à faire quand nous tombons, c'est de nous relever et de continuer d'avancer dans la vie qui s'étend devant nous, et d'essayer de faire le bien dont nos bras sont capables pour les êtres que nous rencontrons en chemin.
Commenter  J’apprécie          60
MurielT   20 août 2015
1666 de Geraldine Brooks
La peste est d'une semblable cruauté. Elle frappe sans relâche et attise la douleur, si bien que lorsque vous pleurez encore une personne que vous aimiez, une autre succombe à la maladie dans vos bras.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Geraldine Brooks (426)Voir plus


Quiz Voir plus

... des châteaux en France

Quel immense château est devenu la résidence permanente de la Cour, pendant le règne de Louis XIV ?

Compiègne
Chantilly
Chambord
Versailles

10 questions
48 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..