AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.32 /5 (sur 162 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Géraldine Dalban-Moreynas est une entrepreneuse, auteure et ancienne journaliste.

Elle a débuté sa carrière comme journaliste dans différentes rédactions, avant de prendre la tête de la communication du Ministère de la cohésion sociale et de la Parité en 2006.

En 2008, elle fonde son agence de communication et de relations presse, qu'elle ferme en 2018 pour se lancer dans une nouvelle aventure : la décoration.

Elle crée M.conceptstore, belle aventure entre Paris et Marrakech, et ouvre une boutique à Montmartre.

Elle publie sur son fil Instagram des chroniques de vie quotidienne aujourd'hui suivies par des dizaines de milliers de personnes.

"On ne meurt pas d'amour" (2019) est son premier roman.

son site : https://m-conceptstore.com/
Twitter : https://twitter.com/gdalbanmoreynas
Instagram : https://www.instagram.com/geraldinefromlabutte/?hl=fr
+ Voir plus
Source : amazon
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Remise du prix au restaurant La Coupole retrouver l'article https://www.actualitte.com/t/RTRrVvKN Géraldine Dalban-Moreynas, récompensée pour son livre On ne meurt pas d'amour

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
migdal   13 août 2019
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas
La vie continue. Les jours passent. Les élections aussi. Ils votent ensemble. Ils regardent les soirées électorales ensemble. Elle se demande comment il ose voter Bayrou. Il se moque d'elle qui ne comprend pas que l'on puisse voter Bayrou. Elle lui dit que la gauche va gagner, il lui répond qu'elle rêve.



Il écrit :



« Hier soir, la gauche a eu plus de 50 % des voix, c'est du jamais-vu dans l'histoire de la Ve République. Hier soir, tu m'as donné plus de 1000 baisers, c'est du jamais vu dans l’histoire de la Vs République. Tu recommences quand ? »



Il s'engueule de plus en plus avec sa femme. Elle est de moins en moins présente avec son homme. Tous sentent qu'il se passe quelque chose, sans vouloir vraiment savoir quoi. Elle a bien croisé quelques voisins tôt le matin, pieds nus dans la cage d'escalier. Quand on ne veut pas voir, on ne voit pas.
Commenter  J’apprécie          361
migdal   08 août 2019
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas
— C'est snob un manage à Marrakech. Je déteste les trucs snobs.

— Si t'aimes pas les trucs snobs, qu'est-ce que tu fous avec moi ?

— Tu es la seule chose snob que j'aime. En plus, c'est hors de prix. Tu ne vas pas demander aux gens de payer aussi cher pour venir à un mariage.

— J’ai négocié avec Nouvelles Frontières quatre jours trois nuits à moins de 350 euros.

— La tante Evelyne ne supporte pas l'avion, elle a peur, tu vas lui dire de venir à la nage ?

— Je me fous de la tante Evelyne, elle n'est pas invitée.

— Comment ça, elle n'est pas invitée ?

— On va pas faire un truc avec des membres de ta famille que je ne connais pas et que tu n'as pas vus depuis vingt ans. Franchement tu m'expliques l'intérêt de passer cette journée avec des gens dont tu te fous complètement ?

— Ça fait plaisir à ma mère.

— Ta mère n'a qu'à se remarier si elle veut faire plaisir à la tante Evelyne.

— OK, tu l'appelles et tu Iui annonces que les familles ne sont pas invitées. Elle a déjà prévenu tout le monde pour qu'ils bloquent la date. Elle va adorer.

— D'où elle prévient tout le monde avant qu'on ait décidé qui on invitait ?

— Je te rappelle qu'on est censés se marier le 26 juin. Il est peut-être temps de prévenir les gens, non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
migdal   07 août 2019
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas
Il y a quelques semaines à peine, son homme l’a demandée en mariage à New York, au cœur de cette ville pour laquelle elle a toujours eu une tendresse particulière. Il a fait les choses bien, réveil à 6 heures du matin, taxi pour Roissy, suite dans un hotel de Manhattan. En haut de l'Empire State Building, il a sorti un diamant de sa poche. Tout était parfait. Comme d'habitude. Il n'est pas du genre à faire les choses à moitié.

Elle a dit oui.

Depuis, l'histoire faisait son effet dans les dîners.
Commenter  J’apprécie          280
migdal   14 août 2019
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas
La mascarade dure deux semaines.



Deux semaines pendant lesquelles il lui dit chaque jour qu'il est en train de quitter sa femme. Il ne la quitte pas. Deux semaines pendant lesquelles, pour la première fois de leur histoire, il lui ment, il lui fait croire à un avenir auquel il ne croit pas lui-même. Au fond de lui, il sait déjà qu'il ne partira pas. Il a eu un moment de faiblesse, il n'a plus le courage de l'assumer, et il ne sait plus comment faire marche arrière. Il ne sait plus comment lui dire qu'il va une fois encore la quitter, encore une fois la faire pleurer, encore une fois la faire souffrir.



Un mauvais film de série B. Leur histoire devient sordide. Elle qui rêvait qu'elle soit belle jusqu'au bout.



Sa femme a compris. Elle a compris que son mari n'était plus amoureux d'elle, que sa fille était son assurance-mariage. Et elle est prête à tout.
Commenter  J’apprécie          250
cami_mondo   02 juillet 2020
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas
Ce soir là, ils ont surtout senti que plus rien ne serait comme avant. Que désormais, ils avanceraient sur un fil. Qu’il suffirait que l’un trébuche pour que les deux tombent. Que ce n’était qu’une question de temps.
Commenter  J’apprécie          10
babel95   20 août 2019
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas
Parfois, il éteint son portable, balayé par l’angoisse, anéanti par l’avenir, par cette chute qui approche et qu’ils savent tous deux inéluctable. Ils ne rêvent que de ça. Rien ne peut plus les retenir, même s’ils devinent qu’il n’y aura pas d’issue, qu’il y aura de la souffrance, qu’il y aura des larmes… Le désir, l’envie, l’attirance sont plus forts que n’importe quel raisonnement, que n’importe quelle réflexion.

Ils sont sur un fil. Ils trébuchent en jouant avec les mots. Ce n’est plus qu’une question de jours, plus qu’une question d’heures, avant qu’ils ne tombent vraiment.
Commenter  J’apprécie          50
babel95   20 août 2019
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas
Il est fou d’elle.

Elle le sait. Elle a vu. Plus que jamais. Elle a vu ses yeux pétiller, la dévorer comme on dévore une étoile filante qui peut disparaître à tout moment. Comme s’il voulait graver dans sa mémoire le moindre de ses sourires, ses yeux, son visage.

Elle a vu. Et elle n’est pas la seule à avoir vu.

Sa femme aussi a vu. Elle qui n’a pas l’habitude d’être là observe. Et elle voit. Elle part tôt. Elle demande à son mari de rentrer avec elle. Ce soir-là, il ne reste pas.
Commenter  J’apprécie          50
Nadael   03 septembre 2019
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas
« La porte du porche s’ouvre. Elle voit sa silhouette se dessiner à contre-jour. Il s’avance. Elle le regarde. Il ne la lâche pas des yeux. Elle a l’impression que tout son être à l’intérieur d’elle-même est en train de s’effondrer. Il avance. Ne dit toujours rien. Elle se force à parler. Elle lui dit qu’elle cherchait à le joindre. Elle tient Le Monde dans ses mains. Il ne dit toujours rien. Sort un stylo de sa poche. Note son numéro de portable dans un coin du journal. Elle a les mains qui tremblent. Elle n’arrive pas à tenir le journal. Lui non plus. Ils sont là, tous les deux au milieu de cette allée, avec les flics, les ouvriers, les gens, ils sont là, ils se regardent, ils sont tellement près l’un de l’autre qu’elle pourrait entendre son cœur battre. Ses yeux plongent dans les siens, le temps s’est arrêté ; des voisins arrivent, le temps reprend. »
Commenter  J’apprécie          40
abfabetcie   21 août 2019
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas
Elle va mieux, même s’il y a des réveils difficiles. Elle sait comment éviter les coups de déprime trop violents : surtout, ne pas traîner au lit le matin, ne pas revasser sous la couette… ne pas essayer de lire un livre : impossible de se concentrer sur une histoire, la lecture est propice à la rêverie, et donc au cafard.
Commenter  J’apprécie          40
Alinee   14 juillet 2019
On ne meurt pas d'amour de Géraldine Dalban-Moreynas
Elle se dit que la vie est folle. Que vous pouvez construire pendant des années tous ces trucs qui rassurent vos parents, vos amis, la société. Acheter un bel appartement, préparer un mariage, un bébé... Et que tout peut valser.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Géraldine Dalban-Moreynas(1)Voir plus
Lecteurs de Géraldine Dalban-Moreynas (216)Voir plus


Quiz Voir plus

Le premier tome d'une longue série ... 1

Agatha Christie a son Hercule Poirot mais quelle est sa première enquête ?

La quiche fatale
A visage couvert
La mystérieuse affaire de Styles
Trafic de reliques

12 questions
213 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquêteCréer un quiz sur cet auteur

.. ..