AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.62 /5 (sur 310 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Châteauroux (Indre) , le 27/12/1948
Biographie :

Gérard Depardieu est un acteur, réalisateur, producteur de cinéma et homme d'affaires français.

Il grandit dans une famille prolétaire ouvrière au milieu de cinq frères et sœurs. Il passe plus de temps dans la rue qu'à l'école, qu'il quitte à l'âge de 13 ans. Au cours de son adolescence matériellement difficile, il se « débrouille » et commet quelques vols et trafics en tous genres. Son certificat d'études primaires en poche, il exerce ensuite divers petits métiers dont celui de plagiste sur le Cap d'Antibes alors qu'il n'a que 16 ans.

Il monte à Paris et suit les cours de comédie de Jean-Laurent Cochet. Son manque de culture lui fait dévorer avec passion et avidité tous les grands textes classiques tout en suivant la thérapie du docteur Tomatis pour corriger son élocution difficile et sa mémoire déficiente.

Son impressionnante filmographie accompagne plusieurs générations de spectateurs. C'est auprès de Bertrand Blier que le jeune homme réussit son premier vrai test : 'Les Valseuses'. Blier continue d'exploiter son charisme pour 'Préparez vos mouchoirs', 'Buffet froid' ou 'Tenue de soirée'. Cette période couronne Depardieu dans tous les pans du cinéma français : 'Le Dernier Métro' ou 'La Femme d'à-côté' de François Truffaut démontrent ses capacités pour des rôles psychologiques, tandis que Weber et ses tandem - 'Les Compères', 'Les Fugitifs' ou 'La Chèvre', tous avec Pierre Richard - lui permettent d'entrer sur le terrain du film populaire.

En 1987, on remarque fortement son interprétation du personnage bernanosien de 'Sous le soleil de Satan' dirigé par Maurice Pialat. Le cinéma français le confirme pour ses adaptations : 'Jean de Florette' et 'Germinal' de Claude Berri, ou 'Cyrano de Bergerac', de Rappeneau.

Dans les années 1990, il est sous toutes les capes, celle de Christophe Colomb chez Ridley Scott, du colonel Chabert chez Yves Angelo ou de mousquetaire dans 'L' Homme au masque de fer'. Les budgets importants demeurent son terrain de jeu : en témoignent 'Les Anges gardiens', 'Astérix et Obélix contre César' et ses deux suites, ou 'Tais-toi !'.

Depuis les années 2000, il aime à apparaître au détour de quelques plans, dans des rôles démiurgiques ou paternalistes comme 'La Môme', 'Babylon AD' ou 'Vidocq'. Ses nombreuses apparitions pour des téléfilms, notamment de Josée Dayan, systématisent son association à des personnages littéraires ou historiques.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Pardonnez-moi - L’interview de Gérard Depardieu. 25'30''
Citations et extraits (110) Voir plus Ajouter une citation
nadejda   21 février 2017
Innocent de Gérard Depardieu
Ce qui compte dans l'âme, c'est ce que tu en fais de ton vivant, abruti !

Je ne cherche pas à être un saint.

Je ne suis pas contre, mais un saint, c'est dur.

La vie d'un saint est chiante.

Je préfère être ce que je suis.

Un innocent.

Quelqu'un à qui les choses arrivent, qui laisse les choses lui arriver sans aucune préméditation.

Quelqu'un qui traverse la beauté des choses et qui est traversé par la beauté des choses.

Je suis quelqu'un qui se fie à la vie, aux autres, je ne suis pas quelqu'un qui se méfie.

C'est là, en général où tu te fais ratatiner la gueule mais ça ne fait rien.

L'innocent, il est comme le chien errant, il sent les gens, il s'approche toujours, et s'il prend un coup de pied, c'est pas grave, il se barre, il va voir plus loin.
Commenter  J’apprécie          420
Gérard Depardieu
Pavlik   03 mai 2015
Gérard Depardieu
Le pardon est un luxe, il devrait être un mode de vie.
Commenter  J’apprécie          350
nadejda   25 janvier 2017
Ça s'est fait comme ça de Gérard Depardieu
Tiens, écoute bien, en fait d'héritage, c'est ça que je veux laisser à chacun de mes enfants ...... C'est ça que je veux dire à chacun. Ça parle de liberté, d'ouverture au monde, de légèreté et c'est encore de mon ami Handke, mon cher Handke :



"Joue le jeu. Menace le travail encore plus. Ne sois pas le personnage principal. Cherche la confrontation. Mais n'aie pas d'intention. Evite les arrières-pensées. Ne tais rien. Sois doux et fort. Sois malin, interviens et méprise la victoire. N'observe pas, n'examine pas, mais reste prêt pour les signes, vigilant. Sois ébranlable. Montre tes yeux, entraîne les autres dans ce qui est profond, prends soin de l'espace et considère chacun dans son image. Ne décide qu'enthousiasmé. Echoue avec tranquillité. Surtout aie du temps et fais des détours. Laisse-toi distraire. Mets-toi pour ainsi dire en congé. Ne néglige la voix d'aucun arbre, d'aucune eau. Entre où tu as envie et accorde-toi le soleil. Oublie ta famille, donne des forces aux inconnus, penche-toi sur les détails, pars où il n'y a personne, fous-toi du drame du destin, dédaigne le malheur, apaise le conflit de ton rire. Mets-toi dans tes couleurs, sois dans ton droit, et que le bruit des feuilles devienne doux.

Passe par les villages, je te suis."



Et puis tu boiras mon vin, mon chéri, mon amour, et en le buvant tu te rappelleras mon rire. Mon gros rire de paysan, hein ? Et combien j'ai aimé la vie.

Va, jouis de chaque instant, sois heureux surtout.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
nadejda   19 février 2017
Innocent de Gérard Depardieu
... Et c'est en commençant à aimer ce qui te faisait peur que tu peux entrer dans la foi.

La foi, ce n'est pas la prière, la foi, c'est la vie. Tout ce qui est autour de toi, à commencer par la nature et les gens te donnent cette foi. Et moi, c'est cette foi-là qui m'attirait plus qu'une religion ou une autre.

Cette chose que tu as au fond de toi, qui est liée au souffle, à la nature et à la nature humaine.

Cette chose que tu trouves à la racine de chaque religion, qui était même là avant les religions, je pense aux vedas, au chamans du Kazakstan.
Commenter  J’apprécie          293
Gérard Depardieu
Kawane   01 avril 2018
Gérard Depardieu
Ma seule force c'est la vie, c'est de regarder les gens et d'être avec eux.

Je viens sans bagage et j'apprends.

Il n'y a rien de plus important que de savoir écouter et regarder.
Commenter  J’apprécie          270
nadejda   24 janvier 2017
Ça s'est fait comme ça de Gérard Depardieu
"Je ne sais rien de moi à l'avance, mes aventures m'arrivent quand je les raconte."

... Handke, tout ce que je lis de lui me parle de moi. En lisant "Le malheur indifférent", le récit du suicide de sa mère, je comprends pourquoi j'ai perdu la parole à dix ans. Sa mère se suicide à cinquante et un ans après une vie déserte. Quand elle était enfant, elle suppliait "qu'on lui permette d'apprendre quelque chose " --- mais personne ne l'entendait, personne ne l'écoutait. À travers les phrases de Peter Handke, je comprends comment je m'avance à mon tour dans les ténèbres de la vie. Il met des mots sur ce qui me traverse, je ne comprends pas tout mais je m'en fous. Sa musique me porte, elle est l'expression de ma pensée secrète et j'aurais pu écrire avec lui quelques-unes de ces phrases si belles qui me résument : "Maintenant, je ne suis plus que lourd, pesant, ecchymosé de moi-même", ou encore : "Tu n'étais pas un tricheur, mais pour nous, ton frère et ta sœur, tu as été, en général un vainqueur cruel.", ou encore : "Les parents s'en sont toujours plaints : il n'est que pour lui et il ne veut rien savoir de personne. Il est plein de compassion, et pourtant, à la longue, il ne peut pas souffrir les faibles." Etc. Etc. Il n'y a rien d'intellectuel chez Handke, et chez Duras non plus. Les silences de Duras je les entends, ils sont pour moi, je les attends pour respirer; les vides de Duras me parlent mieux que des mots. Les intellectuels, je ne les comprends pas. Mais mon coeur bat mystérieusement à l'unisson de Duras et de Handke.

(chapitre Jouer)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
nadejda   24 février 2018
Monstre de Gérard Depardieu
Une chanson peut être comme une prière.

Toutes les choses que l'on a vécues ou pas vécues, que l'on garde en soi, que d'habitude on retient, ces mémoires indicibles trouvent soudain un passage, une façon de se soulager.

Elles peuvent exister.

Et cela ne part jamais de la tête mais toujours du cœur et du corps.

De l'émotion.

Il s'y joue quelque chose de très physique, de très rythmique, qui peut évoquer certains rites tribaux, ou cette gestuelle des Juifs contre le mur des lamentations.

Encore faut-il savoir mettre suffisamment d'intensité dans une chanson, comme le faisait Barbara, pour que le courant puisse passer.

Cette intensité, c'était sa vie, avec sa pudeur, son humour et sa distinction.

Toute son énergie et cette fragilité qu'elle déployait sur scène, c'était vraiment pour les gens qui venaient la voir, pour arriver à cette vérité essentielle qui les touchaient dans leur solitude intime.

Cette énergie, elle n'aurait jamais pu la trouver pour que les gens la rencontrent, elle, c'était vraiment pour qu'ils se rencontrent, eux.

C'était un don.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
nadejda   23 février 2018
Monstre de Gérard Depardieu
Un coeur qui bat



On est tellement abasourdi, sans arrêt, par toutes les choses qui sont contre la vie.

Si on les laisse nous envahir, on se ferme, il ne nous arrive plus rien.

On ne fait plus qu'un avec toutes ses saloperies, on devient chiant pour les autres comme pour soi-même.

Ces jours où l'âme se fait lourde, ces soirs où l'on est fatigué de vivre et effrayé de mourir.

On en oublierait presque qu'on a un cœur qui bat, du sang chaud dans les veines, qu'on est fait pour être et désirer.

C'est dans ces moments-là qu'il faut savoir faire le vide, le propre.

Ne pas se réduire à ses refus, mais au contraire se faire le plus large possible, retrouver cette innocence qui, seule, peut nous donner la grâce.

Cela n'a rien à voir avec la volonté.

La volonté m'emmerde, elle m'enraye.

C'est juste une question de désir.

Ce désir qu'il faut aller chercher au-delà de tout ce qui nous pèse et nous encombre.

Lui seul peut nous ramener à la vie.
Commenter  J’apprécie          212
araucaria   06 novembre 2016
Vivant ! de Gérard Depardieu
- Tu as rencontré Patrick Dewaere et Miou-Miou au Café de la Gare. Qu'elles étaient tes relations avec Dewaere?

- Oh, très bonnes. Mais c'était avant tout des relations de cinéma. A l'exception de Jean Carmet, je n'ai jamais eu d'amitiés d'acteur en dehors des plateaux. Et encore, Jean, pour moi, était plus qu'un acteur. C'était mon père, mon frère, mon parrain, mon ami indispensable. Un ami que ce métier faisait d'ailleurs plus souffrir qu'autre chose. Avec Patrick, on s'entendait comme deux larrons en foire, mais on ne se voyait pas en dehors du boulot. Nous étions un peu comme deux chiens fous lancés dans la nature. Et quand deux tempéraments comme les nôtres se rencontrent, ça produit forcément des étincelles. Cela dit, Patrick était plus discipliné que moi. Enfant, déjà, il était acteur; il connaissait ce métier. Moi, je n'avais fait que du théâtre, et, au théâtre, tu ne peux pas te permettre d'arriver bourré sur scène. Le cinéma est un métier de riches, les acteurs sont pris en charge nuit et jour, il y a des assistantes qui s'occupent de tout. Au théâtre, on vient aux répétitions par ses propres moyens. Au cinéma, un chauffeur vient te chercher, tout le monde est aux petits soins... Mais, de nous deux, c'était lui, le plus fragile, le plus vulnérable. Un écorché vif, Patrick. Un grand blessé de la vie, ultrasensible...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Tostaky61   11 janvier 2016
Innocent de Gérard Depardieu
Aujourd'hui je ne sais pas qui recevrait Bunuel ou Ferreri, ils ne trouveraient pas grand monde pour les écouter, encore moins pour monter leurs films.
Commenter  J’apprécie          210
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Gérard Depardieu (371)Voir plus


Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
17 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..