AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.86 /5 (sur 52 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Ronchin , le 28/09/1935
Biographie :

Après une pratique d’anesthésie-réanimation pendant plusieurs années dans divers hôpitaux et cliniques, le Dr Gérard Leleu décide à 44 ans de quitter cette activité de haute technologie pour réaliser une vocation refoulée : la médecine de campagne. Il a exercé à Lalinde (Dordogne), puis à Gruson (Nord). C’est alors qu’il découvre toute la dimension psychique de la maladie. Pour mieux entendre et aider mieux ses patients, il s’intéresse à diverses formes de psychothérapies : psychanalyse, sophrologie, psychodrame, Gestalt, psychosynthèse, sexologie, etc. Parallèlement, il s’initie aux médecines dites « douces ». Dès lors, il exerce comme consultant exclusivement. Quelques années plus tard, il se spécialise en psychothérapie de couple et en sexologie.

Source : http://www.affection.org
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (232) Voir plus Ajouter une citation
araucaria   03 septembre 2013
La fidélité et le couple de Gérard Leleu
Notre sentiment d'avoir été mal aimé (pendant l'enfance) nous mettra à la recherche d'un être susceptible de réparer ce déficit. Le lancinement de nos blessures nous poussera à chercher celui ou celle qui saura nous panser. Toutefois, ces amours établis sur un manque et sur une plaie risquent d'être temporaires. Le besoin étant fondamentalement insatiable et la plaie réellement incicatrisable, le partenaire finira par se lasser. Par ailleurs, notre soif d'amour étant immense, nous la projetons trop vite sur des êtres inaptes à l'étancher.
Commenter  J’apprécie          390
araucaria   09 septembre 2013
La fidélité et le couple de Gérard Leleu
Beaucoup d'infidélités sont motivées par l'envie se s'exprimer et d'être écouté. Il ne faut pas tout attendre de l'autre. Il n'y a pas d'autres solutions pour trouver des choses à se dire que de s'enrichir soi-même et de se renouveler de manière à demeurer pour l'autre une source.
Commenter  J’apprécie          300
araucaria   21 août 2013
Amour et calories de Gérard Leleu
Les frustrations affectives prédestineront l'enfant à rechercher désespérément le reste de sa vie l'amour qu'il n'a pas reçu. La dévalorisation dont il est victime, la peur d'être abandonné dont il est affligé et le goût de la souffrance dont il ne peut se défaire vont perturber sa quête et miner ses relations amoureuses. S'il est à nouveau frustré, méprisé ou rejeté, c'est sur la nourriture qu'il se rabattra, tout adulte qu'il soit devenu.
Commenter  J’apprécie          280
araucaria   05 septembre 2013
La fidélité et le couple de Gérard Leleu
La survenue d'une infidélité a toujours des conséquences importantes, parfois même capitales. Pour l'infidèle lui-même, pour son(sa) conjoint(e), pour son amant(e) et pour l'entourage. Un tel événement ébranle les repères et les croyances de chacun et fait s'interroger. Certains se remettent en cause, d'autres s'y refusent. Certains changent radicalement, d'autres ne bougent pas.

Rien ne nous fait plus changer (intérieurement) que la rencontre avec un(e) autre. Chaque nouvelle rencontre, pour peu qu'elle ait quelque importance, est un pas, parfois un saut, dans notre évolution. Avec un nouveau partenaire, on fait connaissance avec une autre partie de soi-même. Pour le meilleur et pour le pire.
Commenter  J’apprécie          270
araucaria   23 août 2013
Amour et calories de Gérard Leleu
Si l'âge moyen des femmes boulimiques se situe autour de vingt-neuf ans, c'est la plus souvent entre dix-sept et dix-neuf ans que survient la première crise. A cette âge, la féminisation s'est accomplie, l'adolescente en a pris la mesure et, sous la pression de notre société narcissique, elle exige que son corps soit parfait, c'est à dire conforme au modèle. Devenue femme, elle a envie d'être belle. C'est le premier régime, que suivront bien d'autres. Ce sont aussi les premières déceptions. La jeune fille est alors une proie potentielle pour la boulimie. Que surviennent un chagrin d'amour, une rupture, un deuil, la voilà dans les griffes du monstre.
Commenter  J’apprécie          240
araucaria   10 septembre 2013
La fidélité et le couple de Gérard Leleu
La fidélité ne peut être spontanée et heureuse que si elle est inspirée par un amour qui, au-delà des tribulations des sentiments et des désirs, dépasse l'ego, un amour relié à quelque chose qui nous transcende et donne un sens à nos comportements.
Commenter  J’apprécie          240
araucaria   24 août 2013
Amour et calories de Gérard Leleu
Décider de s'aimer nécessite souvent de se libérer du passé. Car si l'on s'aime mal, c'est sans doute parce que l'on fut mal aimé! Vouloir se comprendre suppose aussi de reconnaître ce que l'on a subi.

Cette souffrance qui vous rend hyperphagique, voire boulimique, ne plonge-t-elle pas ses racines dans votre enfance? Tant de malaises et de mal-être, tant de mésestime de soi et d'angoisses remontent peut-être à des temps lointains où, au lieu de recevoir la tendresse et les encouragements dont vous aviez besoin, vous n'aviez perçu qu'indifférence et mépris. Les blessures d'alors vous lancinent toujours et ce sont sans doute elles que vous dissimulez sous votre boulimie. Si c'est le cas, sachez que vous ne guérirez qu'en extirpant les racines du mal. Or, le seul moyen de se libérer des affres du passé est de les affronter et d'accepter de les ressentir une bonne fois pour toutes. Peur, honte et souffrance reculent et disparaissent quand on les regarde en face et qu'on les nomme. C'est en renonçant à se protéger de la souffrance qu'on s'en délivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          201
araucaria   22 août 2013
Amour et calories de Gérard Leleu
La crise de boulimie se ressent comme un besoin soudain et impérieux d'ingérer de la nourriture : une brusque et incoercible pulsion vous précipite sur elle. Cet orage de l'inconscient, où tant de frustrations et tant de tensions se sont accumulées, éclate parfois sans raison immédiate, coup de tonnerre dans un ciel bleu. Le plus souvent, il survient à la suite d'un nuage qui assombrit le ciel : une contrariété, une vexation, une frayeur, une insatisfaction sexuelle... Le besoin de dévorer s'accompagne d'angoisse, angoisse qui roulait dans les profondeurs et qui soudain fait irruption. D'abord, c'est une tracasserie qui vous met les nerfs en alerte, puis très vite, le malaise s'amplifie, vous emplit, vous étouffe. Quand l'angoisse, à son acmé, atteint le cerveau, le besoin de nourriture est intolérable. Il ne vous reste rien d'autre à faire qu'à manger.
Commenter  J’apprécie          200
araucaria   22 août 2013
Amour et calories de Gérard Leleu
Le recours à l'aliment dans le but de calmer ses angoisses et de compenser ses frustrations est-il vraiment un comportement plus particulièrement féminin? Oui, si j'en crois mon expérience : 80% de mes consultants étaient des femmes. Les chiffres publiés par d'autres auteurs le confirment : 85% des clients des services de nutrition sont des femmes et 70% des inscrits aux clubs de poids le sont également. Enfin, selon les statistiques, 95% des boulimiques sont de sexe féminin. Il y a de toute évidence entre la femme et la nourriture d'intenses et étranges relations, où le disputent l'attirance et le rejet. Parfois, ces relations deviennent franchement pathologiques.
Commenter  J’apprécie          200
petitsoleil   08 septembre 2013
Amour et calories de Gérard Leleu
L'intimité ce n'est pas seulement se blottir nue ou non dans les bras de quelqu'un pour se dorloter, faire l'amour ou s'endormir. Ce n'est pas non plus entrouvrir son cœur pour échanger quelques propos sentimentaux.



L'intimité, c'est laisser l'autre accéder à la partie la plus profonde, la plus authentique et donc la plus précieuse de soi-même : sa vie intérieure.

C'est se montrer telle que l'on est, avec ses forces et ses faiblesses, ses beautés et ses laideurs. C'est exprimer ses émotions, ses aspirations, ses appréhensions.



L'intimité, c'est cesser de faire semblant d'être autre chose que ce que l'on est, cesser de dissimuler ce que l'on croit méprisable. C'est donc prendre le risque d'être incomprise, méprisée, rejetée (...) au risque de rouvrir les blessures d'alors et de se voir infliger de nouvelles plaies.



Il faut, pour braver votre peur de l'intimité, vous faire confiance autant qu'avoir confiance en l'autre. Jetez-vous à l'eau.
Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur