AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.8/5 (sur 5 notes)

Nationalité : Hongrie
Né(e) à : Budapest , le 12/09/1891
Mort(e) à : New York , le 07/06/1953
Biographie :

Roheim naquit le 12 septembre 1891 et fut l’unique enfant d’une famille juive de riches commerçants.
Sa formation universitaire se fera à Budapest et Berlin (1911) avec un semestre à Leipzig. Il obtint son diplôme en 1914 avec la géographie comme matière principale. Intéressé très tôt par la psychanalyse il entreprit une analyse avec Sándor Ferenczi puis avec Vilma Kovàcs. Il rencontra Freud en 1918 au Congrès de Budapest. La Hongrie était alors traversée à la fois par des mouvements nationalistes et révolutionnaires, des mouvements de ré-appropriation de son fond culturel propre en même temps qu’un élan vers l’ouest.
Le gouvernement contre-révolutionnaire de l’amiral Horthy installé en août 1919 chassa les communistes et leurs sympathisants de tous les postes officiels.
Un Comité Politique d’Épuration congédia Géza Róheim. Ainsi après avoir eu un poste à la Bibliothèque Széchenyi du Muséum, avoir fait des travaux sur le folklore hongrois, avoir été rédacteur en chef d’une série " Essais d’ thnopsychologie ", Géza Róheim disparaîtra de l’ethnographie officielle hongroise et à deux ou trois exceptions près, il ne publiera plus dans sa langue maternelle. Jusqu’en 1928, Róheim fera beaucoup d’ethnologie psychanalytique sur documents dont, au début des années 20, son travail remarqué par Freud sur le totémisme australien. Róheim et son épouse Ilonka organisèrent donc un voyage d'études. Ce voyage mènera le couple successivement à Aden et à Djibouti, en différentes régions d'Australie, en Nouvelle-Guinée, de nouveau en Australie puis en Arizona dans la réserve des Indiens Yuma. Après une série de conférences à Chicago, New York, Paris, Berlin, les Róheim rentreront quelques années à Budapest avant de devoir s'exiler aux États-Unis en 1938. Il s'installera ensuite à New York où il ouvrira un cabinet, participera à la vie de l'Institut de Psychanalyse, écrira de nombreux articles et publiera plusieurs ouvrages.
+ Voir plus
Source : http://geza.roheim.pagesperso-orange.fr/
Ajouter des informations
Bibliographie de Geza Roheim   (5)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
Si l'interprétation n'a de valeur que dans le cadre d'une seule culture, comment se fait-il que nous trouvions des éléments identiques dans de nombreuses cultures, bien qu'elles puissent être orientées vers des buts différents ? Faut-il invoquer la diffusion ? C'est bien peu probable. Du reste, cela ne prouverait rien car une collectivité n'empruntera ou n'acceptera que des éléments culturels correspondant à quelque chose dans sa propre organisation. Mais il existe une preuve bien plus frappante : c'est que dans toutes les cultures, les rêves ont la même signification latente.
Commenter  J’apprécie          30
Je suis d'accord avec Rickman, quand il écrit : « La seconde erreur est de présumer que le surmoi provient de la société dans son ensemble, qu'il est une manifestation d'un « instinct grégaire mal défini ». « Quant à sa source dans la société globale, en réalité cela se passe dans le sens inverse. Les opinions de la société découlent de processus d'identification qui sont aussi à l'oeuvre dans la formation du surmoi individuel. » « Le surmoi est une fonction mentale inconsciente ; les effets de son action peuvent par moments être conscient. »
Commenter  J’apprécie          00
L'analyse des rêves est un très bon exemple de ce que j'avance. Si nous ne considérions pas chaque détail du rêve hors de son contexte, nous ne pourrions jamais en trouver le contenu inconscient. Le récit manifeste du rêve est ce que le rêve a l'air d'être : ce processus est tout aussi valable quand on l'applique à la culture.
Commenter  J’apprécie          00
Ce livre voudrait répondre à quelques-unes des questions qui se posent aux frontières de la psychanalyse et de l'anthropologie. Pour dire les choses autrement, je vais essayer de montrer quelle méthode il convient d'adopter quand on se propose d'appliquer la psychanalyse à l'anthropologie.
Commenter  J’apprécie          00
L'idéal du moi est à la fois conscient, préconscient et inconscient. Cela nous oblige à examiner un autre terme qui peut être défini de plusieurs façons, celui de « personnalité ».
Commenter  J’apprécie          00
Ma propre définition du terme « surmoi » est la suivante c'est l'agression inconsciente retournée contre le moi, et le parent considéré comme responsable de cette agression.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Geza Roheim (12)Voir plus

Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3245 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}