AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.4 /5 (sur 52 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) : 1975
Biographie :

Historien, Gil Bartholeyns est responsable du master Sciences et cultures du visuel à la Faculté des sciences historiques, artistiques et politiques de l’université de Lille où co-anime le séminaire de l’École doctorale SHS et l’axe de l’IRHiS sur la culture matérielle et visuelle. Il est éditeur à Techniques&Culture, Modes pratiques et Terrain et collabore à L'Histoire, Critique, Le Débat.

Ses travaux portent sur les images dans l’Occident médiéval et la culture matérielle de l’Europe pré-industrielle. Il mène une réflexion et une ethnographie sur les usages et le statut du passé dans les arts (cinéma, photographie, jeux) et les sciences contemporaines.

"Deux kilos deux" (2019) est son premier roman.

Il vit à Bruxelles.

Twitter : https://twitter.com/Bartholeyns?lang=fr
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Gil Bartholeyns   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Gil Bartholeyns présente "Deux kilos deux"


Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
deuxquatredeux   04 octobre 2021
L'étrange et folle aventure du grille-pain, de la machine à coudre et des gens qui s'en servent de Gil Bartholeyns
Dénombrer ses appareils domestiques est un exercice déroutant. Si vous vivez en appartement, vous devriez en posséder près de 70, plus de 120 si vous habitez une maison avec jardin. En moyenne, 450 kilos, nous apprend une enquête menée en 2016. Du lave-linge à la machine à coudre, de la tondeuse à la perceuse, de la hotte aux jouets motorisés, des téléphones aux ordinateurs, de l'appareil photographique aux montres, du chauffe-biberon à l'appareil à raclette, de l'aspirateur au robot mixeur, du ventilateur au four à micro-ondes... ils sont partout.



Ouverture : un grille-pain
Commenter  J’apprécie          60
Matatoune   01 août 2019
Deux kilos deux de Gil Bartholeyns
En attendant, c'étaient bien parce que tous ces animaux avaient été plongés, involontairement pour les une, volontairement pour les autres, dans la plus grande indifférence, c' était bien parce qu' ils avaient subi la transformation radicale de tout ce qui touche l' industrialisation, c' était bien parce qu'ils avaient été desanilalisés, tournés en machines thermodynamiques susceptibles d' optimisation jusqu'à une limite fixée en termes de bombe sanitaire qu' ils étaient en effet les plus à plaindre.
Commenter  J’apprécie          50
Matatoune   01 août 2019
Deux kilos deux de Gil Bartholeyns
Son fournisseur lui avait menti. (...) Frédérik se sentait responsable du poulet qu' il produisait et il avait toujours été serein: il mettais son.blé, il donnait de l'eau de distribution, et il y avait l' air . Après, si l 'aliment qu' il achetait pour ses poulets intoxiquait les gens, ça n' allait pas. Peut- être sue les autres s' en foutait, mais pas lui. Son fournisseur lui avait pourtant garanti la marchandise ; et en même temps, il savait comment ça se passait. L" origine des ingrédients changeait tout le temps selon le prix du marché et en tout cas de scandale on atteignait les seuils limités puis les lobbies montraient leurs trois rangées de dents et la tolérance est relevée.
Commenter  J’apprécie          30
Matatoune   01 août 2019
Deux kilos deux de Gil Bartholeyns
Frédérik voyait bien où ça menait de verdir totalement l' aviculture. Les produits étrangers feraient main basse sur le marché. Les petites bourses et la restauration rapide n' hésiteraient pas un instant , on pouvait leur faire confiance. Les agriculteurs tomberaient comme des mouches. On éduquait les jeunes au biologique mais pas à la pauvreté et on les berçait d' écologisme entre deux publicités pour les bagnoles.
Commenter  J’apprécie          30
Matatoune   04 août 2019
Deux kilos deux de Gil Bartholeyns
Il fallait être de grands décérébrés pour ne pas voir que les éléments de langage étaient d' émblee incompatibles avec les lois de la pratique.
Commenter  J’apprécie          30
Matatoune   05 août 2019
Deux kilos deux de Gil Bartholeyns
On n' en finissait pas de leurrer et d'ouater. Mais la méthode la plus efficace, c' était nous, notre désir de fermer les yeux.
Commenter  J’apprécie          30
Matatoune   01 août 2019
Deux kilos deux de Gil Bartholeyns
Il fallait pouvoir se payer du filet de poulet quatre ou cinq fois plus cher que le standard.
Commenter  J’apprécie          30
Matatoune   01 août 2019
Deux kilos deux de Gil Bartholeyns
Frédérik aimait Suzanne mais pas ce qui lui arrivait, pas cet amant qui lui faisait confondre les jours et les gens et lui infligeait des nausées, des troubles de l'équilibre, des tremblements, des peurs abyssales et des migraines diaboliques.
Commenter  J’apprécie          20
christi45   29 juillet 2019
Deux kilos deux de Gil Bartholeyns
Deux kilos deux c’est le poids d’abattage des poulets. Au-delà, l’état du poulet devient lamentable et finit en filets. C’est une quantité, et c’est bien de cette façon que le monde productiviste procède, par chiffres, normes et procédures.
Commenter  J’apprécie          20
Matatoune   31 juillet 2019
Deux kilos deux de Gil Bartholeyns
Dieu pourrait- il entrer dans ma vie et calmer le temps qui ne calme rien.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

LE HORLA - Guy de Maupassant

A son réveil, quelle terrifiante découverte le narrateur fait-il lorsqu'il souhaite vouloir se rafraîchir ?

Sa carafe d'eau est tombée
Son verre s'est brisé
L'eau de la carafe a disparu
sa tasse de thé est encore chaude
la bouteille de vin est sous son lit

10 questions
1007 lecteurs ont répondu
Thème : Guy de MaupassantCréer un quiz sur cet auteur