AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.82 /5 (sur 80 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 02/01/1967
Biographie :

Gilles Sebhan est un écrivain et un peintre français d'origine juive marocaine.

Il est l’auteur de plusieurs romans dont les thèmes gravitent autour de l'enfance, la transgression et l'homosexualité.

Il est également l’auteur de deux essais consacrés à Jean Genet et à Tony Duvert.

"Cirque mort" est sa première incursion dans le roman noir.

Gilles Sebhan vit et travaille à Paris tout en étant professeur dans un lycée de région parisienne.

Site de l'auteur:
http://gilles-sebhan.fr/

Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
GILLES SEBHAN EXPOSE A LA GALERIE FRÉDÉRIC MOISAN
Podcasts (1)

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
marina53   18 février 2019
Cirque mort de Gilles Sebhan
Un policier est un citoyen comme les autres, pensa le docteur. Et sa pensée fut suivie d'un ricanement mental, car il savait très bien que c'était une bouffonnerie.
Commenter  J’apprécie          200
marina53   18 février 2019
Cirque mort de Gilles Sebhan
Il se fit encore une fois la réflexion attristée mais résignée de l'extrême naïveté des hommes. Il était vraiment temps d'en finir avec l'homo sapiens. Quelle erreur de langage d'ailleurs, car l'homme qui régnait sur la terre depuis maintenant des centaines de milliers d'années, ne savait rien : plus il se perfectionnait, plus il s'éloignait des merveilleux pouvoirs que recélait son cerveau. Au lieu de développer ses dons, l'homme n'avait eu de cesse de les déléguer à des objets qui finissaient par l'asservir.
Commenter  J’apprécie          180
marina53   18 février 2019
Cirque mort de Gilles Sebhan
Les malades ne le sont que dans le cadre d'une société qui les fait souffrir. En liberté, ils deviendraient les grands sages de nos générations futures.
Commenter  J’apprécie          170
Bazart   22 janvier 2019
La folie Tristan de Gilles Sebhan
. Comme dans les peuplades anciennes, l’enfant avait été emmené loin de la tribu pour accomplir sa transformation. A présent, il se trouvait comme lié à un esprit frère, une sorte de chaman qui le guidait dans l’accomplissement d’une tâche ardue et essentielle. Il n’y avait pas d’un côté les forces du mal et de l’autre celles du bien. Il y avait une divinité à abreuver, une colère ancestrale à apaiser pour que le danger de la destruction disparaisse. Si on avait posé la question au docteur Tristan, sans doute aurait-il affirmé que le sacrifice de quelque chose en soi était inévitable dans ce processus de libération.
Commenter  J’apprécie          90
Bazart   12 février 2019
La folie Tristan de Gilles Sebhan
Comme souvent, il y prenait le contre-pied des théories traditionnelles : là où tout le monde s’accordait à voir dans le traumatisme l’origine d’un empêchement et d’une souffrance, Tristan y distinguait au contraire le plus court chemin vers la réalisation de soi.
Commenter  J’apprécie          90
Bazart   25 janvier 2020
Feu le royaume de Gilles Sebhan
Personne n'en saura rien, avait assuré le commissaire à Drapper, en allant lui rendre visite à l'hôpital . Ce dernier avait un double fracture à la jambe ainsi que plusieurs cotes cassées. Je vais m'arranger pour faire disparaitre le fichier sur lequel se trouve l'interrogatoire. Et je vais demander aux collègues de rester discrets.
Commenter  J’apprécie          40
tristantristan   29 novembre 2018
Tony Duvert: L'enfant silencieux de Gilles Sebhan
Tony Duvert était un écorché vif, dit-il, un révolté radical. Je sortais de nos rendez-vous complétement lessivé, il était d'une intensité absolument incroyable, possédait une intelligence foudroyante, il prenait le moindre fait divers, le moindre évènement de l'actualité et le démontait de façon absolument saisissante. C'était très impressionnant de le voir s'en prendre à la bonne conscience, à l'hypocrisie.
Commenter  J’apprécie          30
JoyeuxDrille   15 février 2018
Cirque mort de Gilles Sebhan
Les malades ne le sont que dans le cadre d'une société qui les fait souffrir. En liberté, ils deviendraient les grands sages de nos générations futures. Rêvons d'un monde renouvelé où les humiliés d'hier seront les maîtres de demain. Rêvons du royaume des insensés.
Commenter  J’apprécie          30
YANCOU   30 avril 2016
Retour à Duvert de Gilles Sebhan
"Car la misère n'est pas qu'un mot. Attirés par le mythe littéraire, écrit Duvert qui pense peut-être à celui qu'il a été, mille jeunes gens prometteurs tâtent de l'écriture : alors ils voient de tout près notre enfer. Nez roussi, âme souillée, humiliés, incrédules, ils changent précipitamment de chemin et rejoignent le siècle, là-haut, à la lumière : et leur nom disparaît à jamais des chiourmes de l'édition. Comme autrefois aux bancs de nage, ne tomberont dans cette nuit misérable que des ratés, des condamnés, des mercenaires, des dilettantes, des exclus et des bons à rien : venez, soyez des nôtres !



La littérature, Duvert y a cru. Mais au début des années 90, sa vie se résume selon ses propres terme à cette suite vertigineuse : dettes, coupures, huissier, ultimatums. Plus d'électricité, plus de téléphone. Incapacité définitive à payer le loyer. Vente de sa collection de beaux livres. Demande régulière d'argent à ses rares amis ou connaissances. Quiconque l'approchait se voyait "taper", c'est du moins la réputation qu'il avait à cette époque, comme me l'a confié Michel Delon, spécialiste de Sade. "J'avais, disait-il en 1989, publié dans la Quinzaine un papier pour le bicentenaire de Diderot. J'y rapportais une page du Journal d'un innocent où le narrateur se gratte le cul en lisant Le Rêve d'Alembert. Il m'avait remercié de la référence, reproché de l'identifier, lui Duvert au Maroc, avec ce narrateur dans un pays du Maghreb non précisé, et proposer de nous rencontrer. Comme une attachée de presse de chez Gallimard m'avait dit qu'il était en demande permanente d'argent, j'avoue n'avoir pas donné suite. J'ai sans doute eu tort. Je serais d'autant plus disposé aujourd'hui à participer à une manifestation autour de son œuvre, en disant peut-être de lui ce que Bataille disait de Sade, il y a une façon de lui rendre hommage qui l'édulcore."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
YANCOU   28 août 2016
La semaine des martyrs de Gilles Sebhan
"Il y a un trouble très particulier à déboucher dans un paysage parfaitement inconnu, à peine nommé, pas du tout envisagé et jamais repéré sur une carte, un paysage qui n'a pas eu le temps de se former dans l'imaginaire avant d'être modifié par la vision instantanée, la rencontre avec le réel. Ce paysage urbain du Caire, chaque fois que nous avons abordé à un nouveau quartier, à un nouvelle famille, à un nouveau martyr, m'a été révélé au moment où il surgissait pour moi. Cette immédiateté paraissait troublante, non pas à cause de la nouveauté ou de la surprise, mais parce que chaque fois j'y reconnaissais malgré tout la ville, une seule et même ville, une cohérence là ou mon expérience n'était qu'une suite de fragments. Le trouble, c'était celui de constater à chaque fois à quel point mon esprit tentait de mettre de la cohérence dans tout, et au fur et à mesure de la semaine folle que nous avons passé à approcher une douleur qui ne nous regardait pas, c'est le même trouble que j'ai ressenti à vouloir mettre en rapport des morts qui pourtant ne s'étaient jamais rencontrés."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur