AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.97 /5 (sur 222 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Nicolet , 1951
Biographie :

Gilles Tibo est né sur la rive sud à Nicolet. Maintenant, il vit à Montréal avec sa famille.

Cet auteur est non seulement auteur mais aussi illustrateur
depuis 20 ans (des albums dont le nom est Simon).
Sa passion d'écrire vient de quand il était petit et quand
il lisait TinTin et Astérix. Dans ce temps-là, il ne savait pas qu'il avait un talent d'auteur illustrateur. C'est dans un cours, qui était ennuyeux, qu'à l'âge de 15 ans il découvrit son talent. Pendant ce cours, il dessina une mini bande-dessinée qu'il fait lire à toute la classe et il se fait dire qu'il a un talent inestimable !

Gilles Tibo se fait engager en 1970 comme illustrateur pigiste et fait des dépliants, des pochettes de disque et des publicités. Dans ces mêmes années, il illustre presque la totalité des bandes dessinées du Québec.

De 1976 à 1979, il devient directeur artistique des éditions "Le Tamanoir". En 1987, il créa le personnage d'Annabel Lee, une version illustrée du poème d'Edgar Allen Poe qui lui permet d'accéder au rang des illustrateurs de renommée internationale.

* En 2000, il reçoit le prix Christie pour son livre Les yeux noirs.
* En 1999, il reçoit le Prix Christie pour son livre « Rouge Timide ».
* En 1999, son livre écrit pour les adolescents, « La nuit rouge » est mis en nomination dans la catégorie meilleur livre des prix du livre M.Christie.
* En 1997, Tibo a été mis en nomination pour le prix Nobel de la littérature, le prix Hans-Christian Anderson, pour l'ensemble de son oeuvre.
* En 1996, Gilles Tibo est le lauréat du Prix du gouverneur général dans la catégorie littérature de jeunesse (texte) pour son tout premier roman: Noémie, Le secret de madame Lumbago.
* En 1992, grâce à « Simon et la ville de carton », celui-ci a reçu le prix du Gouverneur général du Canada, catégorie littérature de jeunesse, illustrations, après avoir été mis en nomination cinq fois.
+ Voir plus
Source : encyclopetic.inst.st-joseph.qc.ca
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Critique du DVD Noémie: Le secret
Citations et extraits (101) Voir plus Ajouter une citation
Gilles Tibo
sagesse66   24 mai 2020
Gilles Tibo
Le soleil musicien

Joue de la guitare au-dessus de l’Espagne,

De la flûte en traversant les Andes,

De l’accordéon en survolant la France,

Du tambour aux abords de l’Afrique,

Du didgeridou en quittant l’Australie,

Du violon par-dessus l’Italie.



Et de tous ces instruments en même temps

Pour que dansent les enfants

Dans les parcs d’amusement
Commenter  J’apprécie          242
Guynamedguy   28 février 2010
La nuit rouge de Gilles Tibo
En courant sur la passerelle, qui tremble dangereusement à chacun de leurs pas, Simon et Guillaume se séparent et s'en vont chacun à une extrémité du panneau. Là, ils sortent leurs canettes de leurs poches, lèvent les bras et, d'un geste sûr, commencent à dessiner le contour d'immenses lettres qui s'imbriquent les unes dans les autres, se faufilent en se croisant, en se décroisant, en passant l'une sous l'autre comme si elles dansaient ensemble.

Fébriles, silencieux, les deux gars accomplissent leur oeuvre. Ils s'arrêtent parfois, brassent leurs canettes puis continuent à dessiner avec une extrême précision. Dans le silence de la nuit, on n'entend plus que le sifflement des bonbonnes qui se vident lentement à chaque jet de couleur.





Commenter  J’apprécie          150
angie22   02 juillet 2014
Rouge Timide de Gilles Tibo
Si on me demande : 7 + 4 - 2, les chiffres virevoltent dans mon cerveau. Les 7 s'accrochent dans les 4, les 9 se battent avec les 2, les 20 piétinent les 10, et moi, je deviens rouge comme une tomate.
Commenter  J’apprécie          160
Villoteau   16 février 2013
Le vrai de vrai journal de ma vie de Gilles Tibo
Il y a de petites déceptions, de moyennes déceptions et de grandes déceptions. Je préfère les petites, elles sont moins décevantes !
Commenter  J’apprécie          140
LiliGalipette   16 avril 2011
Noémie, tome 15 : Le grand amour de Gilles Tibo
Je ramasse le cœur rouge au fond de mon bureau. Je le plie encore en deux et le glisse au fond de ma poche en me répétant : «Noémie, Noémie, Noémie, ce n’est qu’un cœur rouge dessiné sur un papier rose…»



Mais on dirait que le cœur de papier devient plus chaud qu’une fournaise. J’ai l’impression qu’il brûle mon pantalon. Je le retire de ma poche, le plie encore en deux et le lance au fond de mon sac. Voilà ! C’est fini ! Terminé ! Je n’y pense plus ! Je n’y pense plus ! Je n’y pense plus…



… J’essaie de me calmer, mais c’est absolument impossible ! Quelqu’un a dessiné un cœur rouge et l’a glissé dans mon cahier… Donc, quelqu’un m’aime !



Mais qui ?



Mais qui ?



MAIS QUI ?

Commenter  J’apprécie          120
Cielvariable   08 mars 2020
Les Voyages du Petit Géant de Gilles Tibo
Avec mon casque et ma lampe, j’explore mon immense garde-robe.



J’ouvre lentement la porte qui grince. Il fait noir à l’intérieur. La garde-robe est comme une immense caverne. J’allume la lampe sur mon casque. Dans la caverne, je trouve de dangereux animaux en peluche, et aussi une boîte qui contient un trésor de pirates.



J’ai rêvé que j’explorais une immense caverne… Soudain, je suis tombé dans un trou noir. Bang! J’ai atterri dans le lit de mes parents. Ils ont crié la même chose en même temps:

- Non! Sylvain! Ce n’est pas vrai! Éteins ta lampe de poche! Impossible de dormir avec la lumière dans les yeux!
Commenter  J’apprécie          40
Cielvariable   08 mars 2020
Noémie, tome 17 : Bonheur à vendre de Gilles Tibo
Je jette un coup d'œil à l'intérieur des voitures de mes parents. Quelques dépliants publicitaires traînent sur les banquettes arrière. À part ça, je ne remarque rien d'anormal, sauf... sauf que les dépliants, dans les deux automobiles, ont tous un point en commun : les maisons. Il y a des publicités de rénovateurs, des publicités d'agents immobiliers, des publicités de fabricants de portes de garage, et... et nous n'avons pas de garage ! Des publicités de tondeuses à gazon, et... et nous n'avons presque pas de gazon...



Étrange, très étrange.



Pendant que je réfléchis, ma petite voix intérieure commence à délirer, à imaginer des choses comme celles-ci : peut-être que mon père veut faire construire un garage sur le toit de la maison. Peut-être que ma mère voudrait faire pousser de l'herbe sur les balcons et qu'elle aura besoin d'une tondeuse ?...
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   14 juin 2014
La nuit rouge de Gilles Tibo
Fred patiente quelques instants. Des

faisceaux lumineux traversent le ciel.

Tout à coup, la fenêtre s’ouvre. Deux

mains apparaissent. Elles poussent un

gros sac à dos, qui roule en émettant de

curieux cliquetis.

Un gars sort par l’ouverture. Il culbute

sur le ciment, se retourne avec une infinie

précaution et referme la fenêtre. Il s’appelle

Simon. Il a 16 ans. Nom de code: ATAK

21. Son visage rond surmonté d’une

casquette lui donne l’air d’un enfant sorti

d’une boîte à surprise.

Fred et Simon se regardent. Une étincelle

jaillit du regard de chacun. Simon

murmure:

—J’ai toutes les munitions qu’il

faut...

—Moi aussi. Ça va sauter, c’est

effrayant...

Ensemble, ils traversent la cour, les

jambes pliées, le dos courbé. On dirait

deux gros chats de ruelles. Fred se glisse

le premier sous la clôture, il se relève de

l’autre côté:

—O.K. Vas-y!

Simon lance son sac à dos, qui vole

dans les airs et atterrit dans les mains de

Fred. Ensuite, Simon se glisse sous la clôture

et se redresse de l’autre côté. En

silence, les deux gars font glisser leur sac

sur leur dos. Chacun donne un petit coup

de reins pour bien répartir la charge puis,

sans se consulter, ils partent tous les deux

dans la même direction.

Ils marchent l’un derrière l’autre, traversent

quelques ruelles, se retournent,

scrutent la nuit, flairent les pièges comme

des commandos aguerris aux missions

nocturnes. Le reste du temps, ils fixent

l’asphalte qui chauffe encore sous leurs

pieds et qui laisse s’évaporer une haleine

de charbon brûlé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   14 juin 2014
La nuit rouge de Gilles Tibo
Fred s’immobilise devant un petit

trou dans la palissade. Il approche son œil

droit, regarde, mais ne voit rien...

Lentement, sa pupille se dilate et s’habitue

à la noirceur des lieux. Des formes apparaissent,

immobiles et silencieuses.

Soudain, dans la lumière furtive d’un

rayon lumineux qui parcourt le ciel, Fred

aperçoit un terrain vague recouvert de

ruines. On dirait une scène après un bombardement.

Quelques pans de murs,

appuyés sur des amoncellement de pierres

et de briques, s’élèvent dans les airs. Des

trous béants laissent voir des fonds de

caves. Il ne manque que des cadavres.

—Et puis? Et puis? demandent

Guillaume et Simon.

—Attendez... Attendez... C’est pas

croyable!

Les faisceaux lumineux qui balaient le

ciel éclairent quelques nuages et renvoient

un peu de lumière bleutée sur ce

décor d’après-guerre. Au bout du terrain

couvert de profondes cicatrices apparaît

un panneau publicitaire. Sa grande surface

n’annonce plus rien. À moitié déchirée,

toute la partie supérieure pend et se

balance dans l’air chaud. Les deux piliers

de métal qui le soutiennent semblent

défier les lois de la gravité.

—C’est ça... C’est ça..., dit Fred en se

tournant vers ses amis.

Les deux autres, excités, se précipitent

à tour de rôle pour voir le décor.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   08 mars 2020
La Fabuleuse histoire de Jeremy Leloup de Gilles Tibo
En plein centre-ville de New York, au quarantième étage d’un gratte-ciel, dans un penthouse finement décoré, vivait un loup.Un loup qui fréquentait les musées, les cinémas, les cafés.Un loup qui regardait le base-ball à la télévision.Un loup qui passait de longues soirées à écouter, au télé-phone, la voix d’un jeune garçon qui changeait toujours de nom... Personne, mis à part ce jeune admirateur, ne connais-sait la fabuleuse histoire de ce loup...La voici.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les auteurs jeunesse

Quel livre n’est pas de René Goscinny ?

Le petit Nicolas
Astérix et Obélix
La guerre des boutons
Lucky Luke

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , écrivainCréer un quiz sur cet auteur
.. ..