AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.9 /5 (sur 242 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Issy-les-Moulineaux , le 11/09/1958
Biographie :

Gilles Vincent est un écrivain, auteur de romans policiers et d'un recueil de nouvelles.

Sa mère, Jeannie Thomas, était professeur de lettres. Elle est l'auteure d'un unique roman publié chez Grasset: " La peine de vie ". Son père, Bernard Vincent, est un universitaire de grand renom, historien et américaniste. Le grand-père maternel de Gilles Vincent, Eugène Thomas, (1903-1969), fut un homme politique français, ancien ministre et grand résistant.

Après trente-trois ans dans le Nord et onze ans à Marseille, Gilles Vincent décidé, en 2002, de poser valises et stylos à Orthez, dans le Béarn.

Commercial, il a mis un frein à son activité professionnelle afin de se consacrer à l'écriture.

En 2008, Gilles Vincent publie aux éditions Timée, un polar intitulé "Djebel" dont les droits audiovisuels ont été achetés par Isabelle Adjani qui envisage d'en réaliser l'adaptation cinématographique.

L'année suivante, il publie la suite de "Djebel", intitulée "Sad Sunday", qui vient d’obtenir le Prix Marseillais du Polar 2010. Fin 2010, paraîtra "Peine maximum", le troisième volet de ce qui est amené à être une tétralogie.

Gilles Vincent est également l'auteur d'un recueil de nouvelles "Les essuie-glaces fatigués rendent les routes incertaines", publié en janvier 2011 par la maison d'édition Eaux-Fortes.

Il est aussi l'animateur d'ateliers d'écriture en milieu scolaire, en prison, à l'hôpital...

Auteur de polars connu et reconnu, il a plusieurs fois été récompensé : prix Europolar 2014 pour "Djebel", prix Cezam Inter-CE 2014 pour "Beso de la Muerte" et prix du Mauvais Genre 2015 du Val Vert du Clain pour "Trois heures avant l'aube".

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
http://www.passion-bouquins.com http://www.facebook.com/pages/Blog-Passion-Bouquins/327561607257926 Entretien avec Gilles Vincent, lauréat du Prix Cezam Inter CE 2014 avec Beso de la muerte, publié chez Jigal
Citations et extraits (84) Voir plus Ajouter une citation
nadiouchka   17 juin 2017
Ce pays qu'on assassine de Gilles Vincent
Sur France Info, le flash de 18h30. Les migrants par milliers sur les îles de la Grèce, la rentrée scolaire et la Ministre heureuse. Dans le Pas-de-Calais, les corps sans vie des deux Erythréennes plongent la ville d’Hénin-Beaumont dans la stupéfaction. La plus jeune s’appelait Betiel, elle venait d’avoir douze ans. Les gens témoignent, disent leur effroi, certains leur indifférence, leur lassitude, leur peur aussi face aux malheurs du monde qui leur tombent dessus. Là-haut, entre les terrils, on a confié l’enquête à une jeune capitaine de police…

P.223
Commenter  J’apprécie          190
nadiouchka   21 juin 2017
Ce pays qu'on assassine de Gilles Vincent
Alexandre, photographe de la torture du régime de

Bachar el-Assad.

Des clichés par milliers, preuves indiscutables de la mise en place par le régime syrien d’une industrie de la mise à mort.

La première depuis l’Holocauste, c’est la chose qui vient à l’esprit de la commissaire.

P.272
Commenter  J’apprécie          140
nadiouchka   06 juillet 2017
Ce pays qu'on assassine de Gilles Vincent
Elle sait que dans les mois qui viennent, ça va sérieusement tanguer. Comme dans un pays qu’on assassine.

Et que les six qui composent son groupe ne baisseront pas la tête. Malmenés dans un puissant chaos, ils resteront debout.

P.386

Commenter  J’apprécie          140
nadiouchka   18 juin 2017
Ce pays qu'on assassine de Gilles Vincent
Dans sa tête trottent les solitudes qu’on ne devrait pas avoir le droit d’ignorer. Devant ses yeux, défilent les posters de la chambre de Carole ; Mike Brant, Nino Ferrer, Marylin, et puis les œuvres complètes d’Hemingway, de Virginia Woolf et de Stefan Zweig.

Et ça lui vient d’un coup. Ces chanteurs, ces acteurs, ces écrivains, tous ils se sont donné la mort. Sans exception.

Autour du lit de Carole Vermeer, des compagnons de solitude.

P.130/131
Commenter  J’apprécie          120
MARINENKA   01 janvier 2020
Ce pays qu'on assassine de Gilles Vincent
C’est sûr qu’une flic rouquine qui planque ses bourrelets sous un anorak orange, c’est pas Cold Case affaires classées…

(P.243)
Commenter  J’apprécie          90
Gaoulette   25 mars 2019
Beso de la muerte de Gilles Vincent
L’injustice émane toujours de ceux qui détiennent la force. L’Histoire ne montre que ça : les riches contre les pauvres, les armées contre les peuples, la force du Pouvoir contre la simple divulgation de la vérité...
Commenter  J’apprécie          80
Bazart   27 février 2015
Beso de la muerte de Gilles Vincent
« La violence, déclara-t-elle. C’est ça leur message. Vous avez raison, Roussel, ces types auraient pu l’arroser d’essence, mais s’ils ont préféré le lance-flammes, c’est simplement pour nous montrer de quelle violence ils sont capables. C’est ça leur message. Capables de tout pour faire taire quelqu’un. Pour terroriser aussi ceux qui savent quelque chose. »
Commenter  J’apprécie          70
nadiouchka   16 juin 2017
Ce pays qu'on assassine de Gilles Vincent
D’un côté, soutien à Bachar el-Assad dans sa lutte contre les extrémistes musulmans. De l’autre, soutien aux Russes dans leur politique d’aide au régime de Damas.

- Mieux vaut soutenir un régime autoritaire et laïque que de livrer le pays aux fous d’Allah. Pour Tarek Bsarani, je vous assure que les choses étaient parfaitement claires...

P.82

Commenter  J’apprécie          70
Roggy   17 août 2014
Beso de la muerte de Gilles Vincent
Le général ne fut pas avare de ses mots.

La mémoire des vieux, se dit Aïcha en écoutant Vargas, l'agencement de leurs souvenirs obéit à des règles de classement que seule la vieillesse est capable d'inventer, Malhabiles à discerner les détails des heures tout juste passées, c'est à l'évocation des jours lointains, des instants logés aux confins de leur mémoire, que leurs yeux se mettent à briller. Et les paroles s'enchaînent, libérées, livrant dans leur moindre détail, les jours qu'on pensait relégués à jamais...
Commenter  J’apprécie          60
nadiouchka   27 janvier 2018
Ce pays qu'on assassine de Gilles Vincent
Quelques millions d’euros pour se construire une politique étrangère. A vomir…

- Tout est réglé comme du papier à musique, poursuit Touraine. Les fonds sont virés de la Volga Bank International, une banque russe dirigée par un proche de Poutine et, dans les jours qui suivent, c’est Basrani en personne qui dispatche les sommes sur divers comptes du PNF.

P.260
Commenter  J’apprécie          50
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..