AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.89 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Bologne , le 23/07/1949
Biographie :

Giovanni Brizzi est un historien, spécialiste d'histoire antique.

Il a été professeur d'histoire romaine à l'Université de Bologne de 1986 à 2016.

Ajouter des informations
Bibliographie de Giovanni Brizzi   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Giovanni Brizzi "Andare per le vie militari romane"


Citations et extraits (8) Ajouter une citation
lafilledepassage   25 juin 2018
Moi, Hannibal... de Giovanni Brizzi
L’unique qualité indispensable a été – pour moi comme pour Alexandre – l’intelligence. Elle seule m’a libéré des schémas préétablis. Elle seule m’a permis de rester parfaitement maître de toutes les situations, m’autorisant à évaluer avec rapidité les contingences les plus diverses et à trouver les solutions les plus adéquates, souvent même en dehors des règles traditionnelles. A celui qui voudrait emboiter mes pas, je donnerais donc un seul conseil : celui de penser toujours librement.
Commenter  J’apprécie          130
Mimeko   21 avril 2017
Moi, Hannibal... de Giovanni Brizzi
Dans une guerre d'usure, comme l'avait été le premier conflit avec Rome, Carthage et moi n'aurions eu aucune possibilité de victoire. Ces réserves, quasi inépuisables en matériau humain, constituaient précisément, selon moi, la vraie force de l'Etat adverse ; et c'est de cette force qu'il fallait le priver. J'avais longtemps méditer sur ce qu'il convenait de faire. Tout en m'efforçant de ne pas sous-évaluer le vaste réseau de rapports que Rome avait su tisser avec ses alliés, je pensais alors avoir saisi les faiblesses intrinsèques de l'ensemble italique, dont les membres étaient désormais divisés entre eux par des intérêts discordants ; et je retenais, en me fondant sur ma propre expérience de carthaginois, qu'une action directement menée au cœur de l'Etat romain pouvait mettre en évidence les déséquilibres et faire exploser les discordes latentes, jusqu'à fissurer les structures mêmes de la fédération. Comme Héraclès, mon alter ego divin, avait exténué Antée en le maintenant au dessus de la Terre-Mère, source première de sa force, j'entendais moi aussi épuiser Rome en la séparant de ses précieux alliés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Mimeko   20 avril 2017
Moi, Hannibal... de Giovanni Brizzi
En bon sicilien, Silenos avait l'esprit plus pratique que le Spartiate, et surtout plus porté que lui à l'usage systématique de la métis, ce mélange de sagesse, de ruse et d'absence de scrupules qui doit être l'apanage des hommes d'Etat et des hommes de guerre.
Commenter  J’apprécie          110
lafilledepassage   25 juin 2018
Moi, Hannibal... de Giovanni Brizzi
Le dieu tutélaire de l’expédition en Italie fut donc tour à tour le Melquart qui parlait au cœur des Puniques ou l’Héraclès grec dans ses diverses acceptations, l’Ogmios cher au monde celtique, le Makeris africain ou la figure ibérique qui lui correspondait. Quelle que fût l’identité sous laquelle je le proposai, chaque membre de mon armée finit par adopter une de ses différentes représentations, celle qui lui était la plus chère. Je pus donc régulièrement me servir de cette figure à la fois plurielle et unique comme d’une clef, capable de m’ouvrir toutes les portes.
Commenter  J’apprécie          40
Mimeko   20 avril 2017
Moi, Hannibal... de Giovanni Brizzi
Le même Hamilcar qui m'a enseigné comment accroître honorablement les ressources déjà énormes de ma famille m'a aussi appris à ne jamais me laisser conditionner par elles. Mon père m'a surtout habitué à en évaluer correctement la nature : méprisables si elles représentent une fin en soi ou si elles sont recherchées uniquement pour les aises et les jouissances qu'elles peuvent procurer, les richesses constituent, au contraire, un instrument idéal pour promouvoir le bien commun ou pour exercer un pouvoir auquel l'argent assure le stimulant et le support nécessaires.
Commenter  J’apprécie          10
Scriptio   04 avril 2020
Moi, Hannibal... de Giovanni Brizzi
Se sentant abandonné, il avait amèrement déclaré que le Romain était plus constant comme ennemi que le Punique comme ami.
Commenter  J’apprécie          10
Scriptio   04 avril 2020
Moi, Hannibal... de Giovanni Brizzi
Ces dispositions, et d'autres encore, ont rendu ces dernières années l'appareil militaire romain toujours plus semblable à un immense rocher en équilibre instable, que la moindre secousse peut faire basculer et tout renverser sur son passage.
Commenter  J’apprécie          00
Scriptio   04 avril 2020
Moi, Hannibal... de Giovanni Brizzi
Pour être décisif, le désir de victoire devait être le patrimoine des soldats eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Lecteurs de Giovanni Brizzi (31)Voir plus


Quiz Voir plus

Les aventures de Blanche (Hervé Jubert)

Quel métier exerce Gaston Loiseau (l'oncle de Blanche) ?

Commissaire à la Sûreté
Professeurs des écoles
Boulanger

7 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Blanche ou la triple contrainte de l'enfer de Hervé JubertCréer un quiz sur cet auteur