AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.47 /5 (sur 55 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 14/06/1914
Mort(e) à : Paris , le 24/09/2017
Biographie :

Gisèle Casadesus est une comédienne française.
Elle est née dans une famille d'artistes, fille du compositeur et chef d'orchestre Henri Casadesus et de la harpiste Marie-Louise Beetz.
Après un premier prix de comédie au Conservatoire national supérieur d'art dramatique à l'âge de vingt ans, elle entre en 1934 à la Comédie-Française. La même année, elle épouse le comédien Lucien Pascal (de son vrai nom Lucien Probst), avec lequel elle aura quatre enfants, tous artistes.
Elle devient la 400e sociétaire de la Comédie-Française le 1er janvier 1939. Elle s'exprime sur les scènes parisiennes en interprétant les plus grands auteurs classiques et contemporains (Molière, Marivaux, Annouilh, Ionesco, Roussin,...)
En 1937, au Théâtre-Français, elle crée "Asmodée" de François Mauriac tandis que le cinéma lui permet d'être la partenaire de Raimu, Jouvet, Jean Gabin, Michel Simon.
Elle est Margueritte (« avec deux t ») aux côtés de Gérard Depardieu dans le film de Jean Becker, La Tête en friche (2010).
En 2012, à 98 ans, Gisèle Casadesus tourne sous la direction d'Aytl Jensen dans le film Le Jeu de cette famille aux côtés de Michel Galabru et Anna Gaylor.
Elle est sociétaire honoraire de la Comédie-Française et grand officier de la Légion d'honneur.

+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Gisèle Casadesus   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Film de Jean Becker et Jean-Loup Dabadie avec Gérard Depardieu, Gisèle Casadesus et Patrick Bouchitey, 2010. Adaptation du roman de Marie-Sabine Roger.


Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Lilou789   20 octobre 2014
Ici Paris, d'hier à avant-hier de Gisèle Casadesus
On ne dit plus : "c'est féérique", on dit "c'est électrique" et "au siècle où tout va vite, il faut que tout soit électrique".
Commenter  J’apprécie          60
Lilou789   20 octobre 2014
Ici Paris, d'hier à avant-hier de Gisèle Casadesus
C'est tellement beau Paris ! s'exclame-t-elle, un sourire dans la voix. Je suis née à Paris, j'ai beaucoup voyagé, mais je n'aurais pas pu vivre ailleurs qu'à Paris. C'est d'une beauté ! J'adore. Mon point de chute, c'est là... C'est Montmartre, c'est la rue de Steinkerque. Montmartre... J'aime tellement monter et regarder toute cette vue à nos pieds.
Commenter  J’apprécie          40
Rinco   08 novembre 2020
Cent ans, c'est passé si vite de Gisèle Casadesus
Les sinuosités de la vie ne doivent pas nous empêcher d'être droits. Il faut avoir le temps d'avoir le temps. Rien ne doit jamais être perdu ou fini. Je ne pense pas que les pages se tournent définitivement...

On gagne beaucoup à laisser grandir en soi la bonté, la générosité, l'amour. Pour cela il faut du temps et donc de ne pas en faire l'économie. Nous raterions le meilleur. C'est vraiment là une leçon reçue de ma mère avec respect et reconnaissance.
Commenter  J’apprécie          30
Marti94   11 décembre 2014
Cent ans, c'est passé si vite de Gisèle Casadesus
Quand je serai grande, je serai comédienne et j'aurai des enfants
Commenter  J’apprécie          30
Aude-r   08 octobre 2014
Ici Paris, d'hier à avant-hier de Gisèle Casadesus
Mépris pour eux il y eut, mais selon Desnos, ce ne sont pas les films qui sont muets ; c'est le spectateur qui est sourd.
Commenter  J’apprécie          20
ProfesseurDan   14 octobre 2017
Cent ans, c'est passé si vite de Gisèle Casadesus
Comme nos enfants ont grandi dans ce monde-là, ils sont prévenus, avertis...Mais quand quelqu'un vient d'ailleurs, qu'il croit naître brusquement à la vie après un passage dans Vous avez un incroyable talent ou que l'on se soit retourné sur lui dans The Voice, il ne sait pas dans quel monde factice et cruel il débarque. Le rêve peut alors tourner à la désillusion et au cauchemar. Il ne faut pas se laisser emporter par un succès. Parce qu'aujourd'hui, tout est fabriqué pour faire de l'audience, et si l'indice n'est pas assez bon, vous êtes jeté comme un vulgaire mouchoir en papier. (p. 237)
Commenter  J’apprécie          00
catherinedub   23 juillet 2018
Cent ans, c'est passé si vite de Gisèle Casadesus
e me dois d'ajouter qu'en essayant de faire de mon mieux et en donnant les meilleurs conseils possible à tous mes enfants, chacun a suivi sa route et tracé son chemin. Les exemples les plus judicieux ne garantissent pas des résultats idylliques. N'étant pas parfaits, nous ne pouvons atteindre la perfection au travers de nos enfants, et encore moins exiger d'eux ce que nous n'avons pas su faire nous-même. En toute chose, il convient de faire de son mieux, et de rester humble. La modestie est également une vertu à transmettre.
Commenter  J’apprécie          00
Marti94   11 décembre 2014
Cent ans, c'est passé si vite de Gisèle Casadesus
on me dit qu'à 100 ans, il faut faire attention à sa santé
Commenter  J’apprécie          20
ProfesseurDan   14 octobre 2017
Cent ans, c'est passé si vite de Gisèle Casadesus
À l'issue du film, Paul [Belmondo] m'a offert le buste, qui est toujours là, dans mon salon, depuis 1943. Il n'a pas pris une ride, lui ! (p. 37)
Commenter  J’apprécie          10
ProfesseurDan   14 octobre 2017
Cent ans, c'est passé si vite de Gisèle Casadesus
Il y a des carrières qui ne se construisent que sur une forme exhibitionniste dont la presse people se délecte. Il paraît que personne ne lit cette presse, que l'on dit parfois de caniveau, et pourtant, elle bat des records de tirage. Le caniveau tient alors le haut du pavé ! On peut faire parler beaucoup de soi, même lorsqu'on n'a pas grand-chose à dire. (p. 48)
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quiz à points

Découvrez une usine de cigares dans le Périgord noir, embarquez à bord du Transsibérien, grimpez dans un dirigeable, poursuivez votre périple en sous-marin à la recherche du diamant volé de Lady MacRae. Et croisez au fil des pages un dandy opiomane, l'ignoble monsieur Wang, une épouse nymphomane et frustrée, l'insaisissable Enjambeur Nô. Quelle folle imagination a pu faire naître un tel roman ? Qui a écrit "L'île du point Némo".

Jules Verne
Jean-Marie Blas de Roblès
Robert Louis Stevenson
Arturo Pérez-Reverte

10 questions
200 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , cinéma americain , cuisine , littérature anglaise , proverbeCréer un quiz sur cet auteur