AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 4.15 /5 (sur 851 notes)

Nationalité : Tunisie
Né(e) à : La Goulette, Tunisie , le 27/07/1927
Mort(e) à : Paris , le 28/07/2020
Biographie :

Gisèle Halimi, née Zeiza Gisèle Élise Taïeb, est une avocate, militante féministe et femme politique tunisienne naturalisée française.

Née de parents juifs, elle a été mariée, en premières noces, avec Paul Halimi puis, en secondes noces, avec Claude Faux, ancien secrétaire de Jean-Paul Sartre dont elle a été l'amie et l'avocate. Elle a eu trois fils dont le journaliste Serge Halimi (1955).

Elle entre au barreau de Tunis en 1949 et poursuit sa carrière d'avocate à Paris en 1956.

Fortement engagée dans plusieurs causes, elle milite pour l'indépendance de l'Algérie, dénonce les tortures pratiquées par l'armée française et défend les militants du MNA (mouvement national algérien) poursuivis par la justice française. Dans le même esprit, elle préside une commission d'enquête sur les crimes de guerres américains au Viêt Nam.

Féministe, Halimi est signataire en 1971 du Manifeste des 343, parmi 343 femmes qui déclarent avoir avorté et réclament le libre accès aux moyens anticonceptionnels et l'avortement libre.
Aux côtés de Simone de Beauvoir, elle fonde en 1971 le mouvement féministe Choisir la cause des femmes et milite en faveur de la dépénalisation de l'avortement.

Au procès de Bobigny en 1972, qui eut un retentissement considérable, elle défend une mineure qui s'était fait avorter après un viol, en faisant une tribune contre la loi de 1920. Ce procès a contribué à l'évolution vers la loi Veil de 1975 sur l'interruption volontaire de grossesse.

Élue à l'Assemblée nationale de 1981 à 1984 elle constate avec amertume que ses projets n'avancent pas autant qu'elle le souhaiterait et elle dénonce un bastion de la misogynie. Son amendement instaurant un quota pour les femmes aux élections a pourtant été voté à la "quasi-unanimité" par les députés, en 1982. La mise en échec de cet amendement revient au conseil constitutionnel qui le considéra comme une entrave à la liberté du suffrage et à la libre expression de la souveraineté nationale. Bien que nommée par lui ambassadrice de la France auprès de l'UNESCO, d'avril 1985 à septembre 1986, elle se déclare déçue devant un Mitterrand qu'elle juge machiavélique. Elle rejoint Jean-Pierre Chevènement à l'occasion des élections européennes de 1994 (elle figure en seconde position sur la liste du MDC). Gisèle Halimi est également une des fondatrices de l'association altermondialiste ATTAC.

Pour la promotion de Pâques 2006, Gisèle Halimi est promue au grade d'officier de la légion d'honneur.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Gisèle Halimi   (19)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Gisèle Halimi : "J'avais le sentiment d'une injustice" - On n'est pas couché 7 mai 2011 #ONPC On n'est pas couché 7 mai 2011 Laurent Ruquier avec Eric Zemmour & Eric Naulleau France 2 #ONPC Retrouvez les meilleurs moments de l'émission culte des samedis soirs de France 2 : entretiens toujours plus vifs et mordants, révélations, clashs ! Présentée par Laurent Ruquier. Un programme produit par Tout sur l'Ecran Productions Une chaîne pilotée par boketto pour France Télévisions Distribution
+ Lire la suite
Podcasts (6) Voir tous


Citations et extraits (225) Voir plus Ajouter une citation
Gisèle Halimi
palamede   29 juillet 2020
Gisèle Halimi
Ce n’est pas si désagréable de vieillir si l’on ne coupe pas la vie en étapes, si on ne se dit pas : Maintenant c’est fini, je suis entrée dans la vieillesse.





27/07/1927- 28/07/2020
Commenter  J’apprécie          671
Bazart   09 septembre 2020
Une farouche liberté de Gisèle Halimi
"Une femme ne doit pas faire de bruit, ne pas déranger, ne pas se faire remarquer, ne pas avoir l'esprit de compétition, ne pas chercher la gloire. Çà, c'est réservé aux hommes. Mais rebellez-vous ! Pensez enfin à vous. A ce qui vous plaît.
Commenter  J’apprécie          330
Gisèle Halimi
dido600   28 juillet 2020
Gisèle Halimi
«Une foi n'est tolérable que si elle est tolérante.
Commenter  J’apprécie          292
mireille.lefustec   21 mai 2012
La Kahina de Gisèle Halimi
Sans une étincelle d'espérance,même vague,l'homme sort de la vie avant même de mourir.
Commenter  J’apprécie          260
Derfuchs   03 novembre 2020
La cause des femmes de Gisèle Halimi
En hommage à Gisèle Halimi : fin de sa plaidoirie au procès de Bobigny, la cause des femmes.



"J’en ai terminé et je pris le tribunal d’excuser la longueur de mes explications. Je vous dirai seulement encore deux mots : a-t-on encore, aujourd’hui, le droit, en France, dans un pays que l’on dit "civilisé", de condamner des femmes pour avoir disposé d’elles-mêmes ou pour avoir aidé l’une d’entre elles à disposer d’elle-même ? Ce jugement, Messieurs, vous le savez – je ne fuis pas la difficulté, et c’est pour cela que je parle de courage – ce jugement de relaxe sera irréversible, et à votre suite, le législateur s’en préoccupera. Nous vous le disons, il faut le prononcer, parce que nous, les femmes, nous, la moitié de l’humanité, nous sommes mises en marche.

Je crois que nous n’accepterons plus que se perpétue cette oppression.



Messieurs, il vous appartient aujourd’hui de dire que l’ère d’un monde fini commence."
Commenter  J’apprécie          230
Eve-Yeshe   15 février 2021
Une farouche liberté de Gisèle Halimi
Et mon chemin passait d’abord par cet appétit démesuré de connaissances. Et par les livres, pour lesquels j’avais une passion. C’était ça, la vraie nourriture ! Je les regardais, les palpais, les humais longuement avant de leur arracher leur secret. Je savais qu’ils m’aideraient à être moi-même.
Commenter  J’apprécie          242
Helenkerr   09 octobre 2012
Ne vous résignez jamais de Gisèle Halimi
"Le refus de se résigner peut stopper la machine grinçante du malheur et la lancer sur d'autres rails."

...

Ce qui hâta, je crois ma prise de conscience et mon rejet des théories religieuses : accepter la totale dépendance d'un avenir régi par l'Homme ...

Plutôt disparaître que d'accepter cette invisibilité !

...

J'étais habitée par une volonté sauvage d'en découdre, à l'égal de celle des esclaves qui ne s'appartiennent pas. Et qui n'ont à perdre que leurs chaînes.

...

La société refusait aux Femmes tout pouvoir sur leur corps.

...

Commenter  J’apprécie          210
celine85   06 octobre 2020
Une farouche liberté de Gisèle Halimi
Les mots ne sont pas innocents. Ils traduisent une idéologie, une mentalité, un état d'esprit. Laisser passer un mot, c'est le tolérer. Et de la tolérance à la complicité, il n'y a qu'un pas
Commenter  J’apprécie          220
Morphil   10 octobre 2021
Une farouche liberté de Gisèle Halimi
j'étais déterminée à aller mon chemin, que ça plaise ou non. Et mon chemin passait d'abord par cet appétit de connaissances. Et par les livres pour lesquels j'avais une passion. C'était ça, la vraie nourriture ! Je les regardais, les palpais, les humais longuement avant de leur arracher leur secret. Je savais qu'ils m'aideraient à être moi moi-même.
Commenter  J’apprécie          210
Meps   11 janvier 2022
La nouvelle cause des femmes de Gisèle Halimi
Vous vous entêtez, vous vous révoltez ? Autre réponse, plus commune, plus simpliste : "Si vous n'êtes pas élues, c'est de votre faute. Les femmes n'aiment pas la politique, elles sont de mauvaises candidates [qui perdent les circonscriptions-pour-hommes], elles ne votent que pour les hommes, etc." On connaît.
Commenter  J’apprécie          180

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Marvel contre DC Comics

Batman

DC Comics
Marvel

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : tribuCréer un quiz sur cet auteur