AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.63 /5 (sur 8 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Psychanalyste. Directeur de recherches à l'Université de Paris VII-Denis-Diderot

Ajouter des informations
Bibliographie de Gisèle Harrus-Révidi   (12)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Ombel   16 juin 2016
Qu'est-ce que la séduction ? de Gisèle Harrus-Révidi
Séduire, c'était attendre, savoir faire attendre, créer l'espace du manque afin que le rêve s'y projette. C'était surtout le verbe, le discours charmeur, les mots fallacieux. De nos jours, les relations entre les hommes et les femmes ont évolué sur un mode radical puisque, dans les pays occidentaux, les rapports sexuels sont souvent immédiats, le langage se réduit au minimum des SMS, l'attente n'existe plus et le temps est fini avant même que d'avoir débuté.

p10-11
Commenter  J’apprécie          30
Gisèle Harrus-Révidi
Harmonide   04 décembre 2017
Gisèle Harrus-Révidi
Demeurèrent alors toutes les questions : comment ne pas faire de mal aux patients ? Comment ne pas les brutaliser en les aidant à mieux se comprendre ? Tout au long de son œuvre si importante, l'obsession permanente de Ferenczi est de protéger le patient de ses propres manifestations contre-transférentielles, ce qui supposait donc de les maîtriser et même de savoir en tirer profit : qui d'autre que lui s'est confronté avec ce courage à ce problème fondamental enfoui par la confrérie sous les affirmations fallacieuses de « neutralité » ?

(Préface de "Confusion de langue entre les adultes et l'enfant : le langage de la tendresse et de la passion", suivi du "Rêve du nourrisson savant" et d'extraits du "Journal clinique" de Sándor Ferenczi)
Commenter  J’apprécie          10
Gisèle Harrus-Révidi
Harmonide   04 décembre 2017
Gisèle Harrus-Révidi
Ferenczi décrira donc deux processus névrotiques essentiels étayant à nouveau la réalité de la séduction chez l'enfant, à savoir d'une part l'identification à l'agresseur, d'autre part la prématuration psychique face à la folie adulte et au terrorisme de la souffrance.

(Préface de "Confusion de langue entre les adultes et l'enfant : le langage de la tendresse et de la passion", suivi du "Rêve du nourrisson savant" et d'extraits du "Journal clinique" de Sándor Ferenczi)
Commenter  J’apprécie          10
Gisèle Harrus-Révidi
Harmonide   04 décembre 2017
Gisèle Harrus-Révidi
Le repentir du peintre est ce remords, ce regret venu il ne sait d'où, de représentations inconscientes probables, de son sens esthétique sûrement, qui le conduisent à effacer, sur sa toile, les traces d'un premier mouvement qu'il n'assume pas dans un second temps.

(Préface de "Confusion de langue entre les adultes et l'enfant : le langage de la tendresse et de la passion", suivi du "Rêve du nourrisson savant" et d'extraits du "Journal clinique" de Sándor Ferenczi)
Commenter  J’apprécie          10
Gisèle Harrus-Révidi
Harmonide   04 décembre 2017
Gisèle Harrus-Révidi
Sabourin souligne que Freud dit à son élève Hilda Doolitle, deux mois avant le décès de Ferenczi : « Je n'aime pas être la mère dans un transfert ; cela me surprend et me choque toujours un peu, je me sens tellement masculin. »

(Préface de "Confusion de langue entre les adultes et l'enfant : le langage de la tendresse et de la passion", suivi du "Rêve du nourrisson savant" et d'extraits du "Journal clinique" de Sándor Ferenczi)
Commenter  J’apprécie          10
Ombel   16 juin 2016
Qu'est-ce que la séduction ? de Gisèle Harrus-Révidi
Combien de séducteurs, de Don Juan, ne fonctionnent-ils uniquement que pour se convaincre qu'ils plaisent à leurs mères? Chaque démonstration ne dure que le temps d'un instant, la conquête terminée il ne leur reste plus qu'à recommencer puisque leurs mères ne les ayant pas aimés, "elles" ne les aiment pas non plus.

p53
Commenter  J’apprécie          10
Ombel   16 juin 2016
Qu'est-ce que la séduction ? de Gisèle Harrus-Révidi
Séduire, c'est tirer quelqu'un à l'écart, le dévier, le détourner d'un parcours initialement prévu. Étymologiquement, "séduction" vient du latin seducere, qui se subdivise en ducere, "conduire, tirer" et en se, "soi".

p27
Commenter  J’apprécie          10
Ombel   29 juin 2016
Qu'est-ce que la séduction ? de Gisèle Harrus-Révidi
Séduire c'est faire rêver l'autre, et cette part de rêve ne peut éclore que dans le temps de l'absence, hors de la vue.



p.130
Commenter  J’apprécie          00
Odeseo   17 juin 2020
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'Angleterre, quelle histoire !

L’Angleterre a été province de l’Empire Romain pendant près de quatre siècles.

vrai
faux

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoireCréer un quiz sur cet auteur