AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.41 /5 (sur 52 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) : 1954
Biographie :

Gleb Pokrovsky est diplômé de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Vladimir à Crestwood, New York.

Il a commenté "Les récits d’un pèlerin russe" (The Way of a Pilgrim, 2001).

Il vit à Boston.



Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
psech   24 octobre 2016
Récits d'un pèlerin russe de Gleb Pokrovsky
Ce qu'il y a, c'est que nous sommes loin de nous-même et que nous ne souhaitons guère nous en rapprocher, nous fuyons toujours pour ne pas nous trouver en face de nous-même, nous préférons des bagatelles à la vérité et nous pensons : j'aimerais bien avoir une vie spirituelle, m'occuper à la prière, mais je n'en ai pas le temps, les affaires et les soucis m'empêchent de me m'y livrer vraiment. Mais qu'est-ce qui est plus important et plus nécessaire, la vie éternelle de l'âme sanctifiée, ou la vie passagère du corps pour lequel nous nous donnons tant de mal ? C'est ainsi que les gens parviennent soit à la sagesse, soit à la bêtise.
Commenter  J’apprécie          61
SZRAMOWO   03 février 2015
Récits d'un pèlerin russe de Gleb Pokrovsky
Je commençai à lire ce qui suit :

« Ces paroles de l’Apôtre : il faut prier sans cesse,

s’appliquent à la prière faite par l’intelligence ;

l’intelligence, en effet, peut être toujours plongée en Dieu

et Le prier sans cesse. »

— Expliquez-moi comment l’intelligence peut être

toujours plongée en Dieu sans distraction et le prier sans

cesse.

— C’est là chose fort difficile, si Dieu n’en fait pas don

lui-même, dit le supérieur. Mais il n’avait rien expliqué.

Je passai la nuit chez lui et, l’ayant remercié au matin

pour son aimable accueil, je me remis en route sans trop

savoir où aller. J’étais triste de mon incompréhension et

pour consolation, je lisais la sainte Bible. J’allai ainsi cinq

jours par la grand’route ; enfin, un soir, je rencontrai un

petit vieillard qui avait quelque chose d’un religieux.

A ma question, il répondit qu’il était moine et que la

solitude où il vivait avec quelques frères était à dix

verstes de la route ; il m’invita à m’arrêter chez eux.

— Chez nous, me dit-il, on reçoit les pèlerins, on les

soigne et les nourrit à l’hôtellerie.

Je n’avais guère envie d’y aller et je lui dis :

— Mon repos ne dépend pas d’un logement, mais d’un

enseignement spirituel ; je ne cherche pas de nourriture,

j’ai beaucoup de pain sec dans mon sac.

— Mais quel genre d’enseignement cherches-tu et

que désires-tu mieux comprendre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mcd30   26 août 2019
Récits d'un pèlerin russe de Gleb Pokrovsky
Alentour, c'est la terre russe, plaine immense où le regard se perd, forêts désertes, auberges au bord des routes, églises aux couleurs fraîches, aux cloches scintillantes. (p. 11)
Commenter  J’apprécie          70
enkidu_   30 septembre 2014
Récits d'un pèlerin russe de Gleb Pokrovsky
Quand en même temps je priais au fond du cœur, tout ce qui m’entourait m’apparaissait sous un aspect ravissant : les arbres, les herbes, les oiseaux, la terre, l’air, la lumière, tous semblaient me dire qu’ils existent pour l’homme, qu’ils témoignent de l’amour de Dieu pour l’homme ; tout priait, tout chantait gloire à Dieu ! Je comprenais ainsi ce que la Philocalie appelle « la connaissance du langage de la création », et je voyais comment il est possible de converser avec les créatures de Dieu. (deuxième récit, solitude).
Commenter  J’apprécie          30
CharlesEdouard   03 mai 2019
Récits d'un pèlerin russe de Gleb Pokrovsky
Rentre plutôt à la maison et prie Dieu; et si tu ne veux pas te marier, feins quelque incapacité. Cela s’appelle une feinte pieuse; c’est ainsi qu’ont agi la sainte mère de Clément, la bienheureuse Marina qui fit son salut dans un monastère d’hommes, et bien d’autres.
Commenter  J’apprécie          30
psech   24 octobre 2016
Récits d'un pèlerin russe de Gleb Pokrovsky
Beaucoup commettent une grande erreur, lorsqu'ils pensent que les moyens préparatoires et les bonnes actions engendrent la prière, alors qu'en réalité c'est la prière qui est la source des œuvres et des vertus.
Commenter  J’apprécie          30
CharlesEdouard   03 mai 2019
Récits d'un pèlerin russe de Gleb Pokrovsky
—Tu en as fait des

courbettes pour arriver à déchirer ton rosaire !

—Ce n’est pas moi qui l’ai abîmé, mais un loup...

—Tiens, les loups aussi font leur prière, répondit en riant le greffier.
Commenter  J’apprécie          20
CharlesEdouard   03 mai 2019
Récits d'un pèlerin russe de Gleb Pokrovsky
« Demeure assis dans le silence et dans la solitude, incline la tête, ferme les yeux ; respire plus doucement, regarde par l’imagination, à l’intérieur de ton cœur, rassemble ton intelligence, c’est-à-dire ta pensée, de ta tête dans ton cœur. Dis sur la respiration : «Seigneur Jésus-Christ, ayez pitié de moi », à voix basse, ou simplement en esprit. Efforce-toi de chasser toutes pensées, sois patient et répète souvent cet exercice.»
Commenter  J’apprécie          10
Jacopo   22 octobre 2018
Récits d'un pèlerin russe de Gleb Pokrovsky
Tout ce que je désirais et pour quoi je me tracassais, voilà que je le reçois brusquement. Jusqu’à la miautomne, il y a encore quatre mois et je peux, pendant ce temps, profiter du silence et de la paix pour étudier avec

l’aide de la Philocalie la prière perpétuelle à l’intérieur du coeur. Aussi je résolus de m’installer dans la cabane indiquée. Nous continuâmes à parler et ce simple frère me raconta sa vie et ses idées.
Commenter  J’apprécie          10
Jacopo   22 octobre 2018
Récits d'un pèlerin russe de Gleb Pokrovsky
J’étais plein de pitié pour lui et je me disais : On prétend que seuls les savants et les intellectuels deviennent libres penseurs et ne croient plus à rien, mais nos frères, les simples paysans, quelle incroyance ils se fabriquent ! Sûrement le monde obscur a accès près de tous et il s’attaque peut-être encore plus facilement aux simples.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
832 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..