AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 1798 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : White Plains, New York , le 08/01/1953
Biographie :

Glenn Cooper est un médecin, romancier, scénariste et producteur de cinéma américain, auteur de roman policier.

Il fait ses études supérieures à l'Université Harvard, où il obtient un baccalauréat en archéologie, avec mention honorifique (magna cum laude), en 1974. Il entre ensuite à la faculté de médecine de l'Université Tufts et reçoit son diplôme en 1978. Il complète un internat et une résidence en médecine interne au Beth Israel Deaconess Medical Center, puis se spécialise dans les maladies infectieuses au Massachusetts General Hospital de Boston.

Il s'engage ensuite, sous l'égide de l'International Rescue Committee, comme médecin d'urgence au camp de réfugiés de Khao-I-Dang en Thaïlande, puis à l'Hôpital Albert Schweitzer en Haïti. Il a aussi travaillé, pendant deux ans, pour l'US Public Health Service de Loewell, au Massachusetts.

En 1985, il est embauché par le groupe pharmaceutique Eli Lilly, où il mène d'abord des recherches sur de nouveaux antibiotiques, avant d'occuper d'autres fonctions au sein de l'entreprise tant en Amérique qu'en Angleterre. À partir de 1990, il travaille pour d'autres compagnies pharmaceutiques et, en 2009, il est président-directeur général de Endo Pharmaceuticals. Il supervise aussi l'approbation par la FDA et la commercialisation de plusieurs médicaments pour des traitements en urologie et endocrinologie.

En littérature, il se destine d'abord à l'écriture de scénarios. Il amorce des études en cinéma à l'Université de Boston, qu'il ne finit pas, puis parvient à vendre certains scripts à des maison de production d'Hollywood. En 2005, il signe, en collaboration, le scénario du film "Long Distance". Devant le succès modeste du film, Cooper se tourne alors vers la production de films indépendants et, surtout, vers l'écriture de romans.

En 2009, après de nombreux refus, il publie "Le Livre des morts" ("The Library of the Dead"), un thriller, où apparaît pour la première fois l'agent du FBI Will Piper. Le roman est un best-seller international (vendu dans le monde à plus d'un million d'exemplaires et traduit en plus de vingt-cinq langues) et Will Piper revient dans deux autres aventures: "Le Livre des âmes" ("The Book of Souls", 2010) et "Le Livre des prophéties" ("The Keepers of the Library", 2013).

Gleen Cooper a également fait paraître des romans policiers historiques.

son site : http://www.glenncooperbooks.com/
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
La chronique de Jean Casel - Le livre des âmes de Glenn Cooper Notre chroniqueur Jean Casel a choisit aujourd'hui de vous parler d'un auteur, Glenn Cooper qui l'année dernière avait sorti "Le Livre des morts" aux éditions Pocket, un polar de science-fiction. Et bien cet auteur récidive avec son nouveau livre "Le livre des âmes" aux éditions du Cherche Midi, un livre toujours aussi passionnant que le dernier. Regardez ce qu'en pense Jean Casel... La présentation du livre "Le livre des âmes" par l'éditeur : 1947 : de mystérieux manuscrits sont retrouvés dans les ruines d'une abbaye de l'île de Wight. Winston Churchill demande au président Truman de les prendre en charge. Celui-ci fait construire dans le désert du Nevada une base top secrète destinée à les abriter et à les étudier. Son nom : Area 51. 2010 : Un manuscrit relié faisant partie de la même série fait surface à Londres, lors d'une vente aux enchères. le club 2027, une association constituée d'anciens membres d'Area 51, engage Will Piper, ancien profiler du FBI, pour en percer les secrets. Celui-ci découvre, dissimulé dans l'ouvrage, un poème, écrit en 1581 par un de ses anciens propriétaires, William Shakespeare. Plus qu'un poème, c'est une véritable carte cryptée, relative au mystère des manuscrits. La résolution des énigmes qu'elle renferme nous transporte autour de l'année 1530, à Paris, où deux hommes commencent à faire parler d'eux, Jean Calvin et Michel de Nostradamus. Nous retrouvons ici toute l'intensité et le sens incroyable de l'intrigue qui ont fait le succès du ...
+ Lire la suite
Citations et extraits (100) Voir plus Ajouter une citation
Kittiwake   28 novembre 2013
Le Livre des morts de Glenn Cooper
Il avait une terrible gueule de bois, comme si une belette s'était réveillée, bien au chaud sous sous crâne et, prise de panique en se trouvant ainsi enfermée, avait essayé de s'enfuir en se frayant une chemin à coups de griffes et de dents à travers ses yeux



Commenter  J’apprécie          220
Nanne   26 août 2010
Le Livre des morts de Glenn Cooper
Chaque crime est différent. C'est comme s'il s'en remettait exprès à la chance. Peut-être les victimes sont-elles aussi choisies au hasard. Il leur envoie des cartes postales pour nous montrer qu'il y a un lien, et que c'est lui qui décide qui va mourir. Il a lu les articles sur le tueur de l'Apocalypse dans les journaux, et passe son temps à regarder les reportages à la télé, ce qui lui donne un sentiment de toute-puissance auquel il est devenu accro. Il est très intelligent et très pervers. Voilà notre homme.
Commenter  J’apprécie          160
Nanne   26 août 2010
Le Livre des morts de Glenn Cooper
Sept. Le chiffre mystérieux de Dieu. Ce chiffre figurait partout dans le livre de la Genèse : sept ciels, sept trônes, sept sceaux, sept églises. Les murs de Jéricho étaient tombés au septième jour du siège. Dans l'Apocalypse, sept esprits de Dieu étaient envoyés sur la Terre. Sept générations séparaient David de la naissance de Jésus-Christ, le Seigneur. A présent, on était à la veille du septième jour du septième mois de l'an de grâce 777, en conjonction avec l'arrivée de la comète que Paulinus, l'astronome de l'abbaye, avait par prudence nommée Cometes Luctus, la comète de la lamentation.
Commenter  J’apprécie          150
Ode   29 août 2015
Le livre des prophéties de Glenn Cooper
Évitons de faire des déclarations trop hâtives, Martin. Une fois le dentifrice hors du tube, il sera diablement difficile de le remettre dedans.
Commenter  J’apprécie          150
Ode   17 novembre 2012
Le livre des âmes de Glenn Cooper
Les bébés braillards, ça n'avait jamais été son truc. Surtout quand ce bébé était le sien. Will Piper conservait un vague souvenir de ce premier poupon hurlant comme un beau diable, un quart de siècle plus tôt. À l'époque, il était jeune shérif en Floride, et on l'affectait aux permanences dont personne ne voulait. [...]

Mais ça, c'était dans une autre vie, il y avait deux mariages de cela. Aujourd'hui, il était un autre homme, enfin, c'est ce qu'il se disait à lui-même. Il s'était laissé transformer en père moderne new-yorkais du XXIe siècle, avec tous les pièges que cela comprenait. Si naguère il avait pu se rendre sur les lieux des crimes, voire toucher de la chair humaine en décomposition, alors il était capable de changer les couches de son enfant. S'il parvenait à interroger la mère d'une victime malgré ses sanglots, alors il pouvait s'occuper d'un bébé braillard.

Ça ne signifiait pas qu'il était forcé d'aimer ça.
Commenter  J’apprécie          130
Ode   18 novembre 2012
Le livre des âmes de Glenn Cooper
Autrefois, la barbe de Félix était aussi fournie et noire que la fourrure du sanglier. Il était musclé, robuste, de taille à supporter les rigueurs de la vie monastique éreintante, les maigres portions, les privations, le vent cinglant de la mer qui vous gelait jusqu'à l'os, le travail manuel qui vous brisait l'échine mais assurait la vie de la communauté, les brèves périodes de sommeil entre les offices qui ponctuaient la vie nocturne et diurne. Désormais, il avait la barbe fine, de la couleur d'un plastron de mouette, et les joues hâves. Ses muscles puissants s'étaient flétris, affaiblis, sa peau s'était desséchée pour devenir tel du parchemin, et ses démangeaisons le distrayaient même dans la prière et la méditation.
Commenter  J’apprécie          130
Ode   27 août 2015
Le livre des prophéties de Glenn Cooper
— Je crois qu'on peut décrypter le code, patron.

— Ah ouais ?

— On a un nouvel algorithme avec lequel j'ai joué. Si vous m'autorisez à virer tout le monde de nos systèmes, je crois que j'aurai assez de puissance informatique en interne pour le craquer.

— Tu as mon autorisation. Et si tu y arrives, je te jure devant Dieu que je remplirai ta piscine de bière.

— J'ai autre chose pour vous, patron. [...]

— Pour ça, fiston, une fois ta piscine pleine, j'y pousserai également une équipe de pom-pom girls.
Commenter  J’apprécie          120
frgi   22 septembre 2016
La prophétie des papes de Glenn Cooper
"La douleur était sa compagne permanente, son bourreau particulier et, parce qu'elle était devenue si intimement inscrite dans son corps et dans son esprit, d'une manière perverse, elle était aussi devenue son amie." (p.19)
Commenter  J’apprécie          120
gaella   26 août 2012
Le Livre des morts de Glenn Cooper
C'était de la folie ! Alors, le libre arbitre, c'est de la connerie, se dit-il. Il était emporté par le flux de la destinée. Il n'était pas maître de son destin, ni capitaine de son âme.
Commenter  J’apprécie          110
Roggy   06 juillet 2013
Le Livre des morts de Glenn Cooper
Le sourire entendu de Mark le mit hors de lui. Il avait interrogé bon nombre de psychotiques, et cet air de "moi je sais et pas toi " semblait tout droit sorti du manuel "Comment repérer un schizophrène en cinq leçons". Sauf que son vieux camarade d'université n'était pas fou, il le savait
Commenter  J’apprécie          90
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..