AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.3 /5 (sur 15 notes)

Nationalité : Japon
Biographie :

Mangaka, Gô Fujio est l'auteur de l'adaptation en manga de "Le bateau-usine" (Kanikōsen, 2006), d'après le roman de Takiji Kobayashi (1903-1933), écrit en 1929.

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
rabanne   14 février 2017
Le bateau-usine (BD) de Gô Fujio
Chaque année, quand la campagne de pêche touchait à sa fin, on préparait des "offrandes" de boîtes de conserve de crabe destinées à l'empereur.
Commenter  J’apprécie          190
christinebeausson   26 décembre 2016
Le bateau-usine (BD) de Gô Fujio
Qui vous a donné l'ordre de faire un détour inutile ?!

Il est à qui, ce bateau ?

Il est à l'entreprise qui paie pour l'affréter !

Alors ceux qui ont le droit de l'ouvrir ici, c'est M.Suda, le patron et moi !

Tu fais le fier en disant que t'es le capitaine mais tu vaux pas plus que le papier pour essuyer la merde !

Commenter  J’apprécie          50
rabanne   14 février 2017
Le bateau-usine (BD) de Gô Fujio
À présent, ils voyaient clairement ce qu'était leur vie, comme si on l'éclairait à la lampe torche : c'était une vie pareil à celle d'asticots grouillants.
Commenter  J’apprécie          50
raton-liseur   04 avril 2014
Le bateau-usine (BD) de Gô Fujio
Afin que tout soit irréprochable et que rien ne vienne gripper l’engrenage, ils sélectionnaient des travailleurs dociles qui ne s’intéressaient pas aux syndicats. Mais finalement le « travail » tel qu’il était organisé à bord des bateaux-usines aboutissait au résultat inverse de celui qu’ils recherchaient. Les conditions de travail intolérables poussaient irrémédiablement les travailleurs à se rassembler, à se syndiquer. Les capitalistes tout « irréprochables » qu’ils fussent, n’avaient malheureusement pour eux pas assez de discernement pour comprendre ce paradoxe. C’est presque comique, envisagé de ce point de vue. S’ils avaient voulu faire exprès de mettre ensemble des travailleurs non encore syndiqués et les pires soûlards pour leur donner le mode d’emploi du rassemblement, ils ne s’y seraient pas pris autrement.

(p. 98-99, Chapitre 8).
Commenter  J’apprécie          30
christinebeausson   25 décembre 2016
Le bateau-usine (BD) de Gô Fujio
Si jamais on perdait, alors les jeunes japonais que vous êtes, avec vos couilles ballantes, vous n'auriez plus qu'à vous ouvrir le ventre et vous jeter dans la mer du Kamtchatka ! Pas question de se laisser vaincre par ces lourdauds de russkofs !
Commenter  J’apprécie          40
Jevousdisquecestmoi   09 avril 2012
Le bateau-usine (BD) de Gô Fujio
A Hokkaïdo, chaque traverse de voie ferrée était taillée dans le cadavre bleui d'un travailleur. Ceci n'est pas une figure de style. Sur les chantiers portuaires, les travailleurs victimes du béribéri étaient ensevelis vivants dans les terres gagnées sur la mer.
Commenter  J’apprécie          30
nathalie_MarketMarcel   18 octobre 2012
Le bateau-usine (BD) de Gô Fujio
Dans la mer d’Okhotsk, la couleur de la mer se changea brusquement en gris. Le froid piquant transperçait les vêtements des ouvriers, dont les lèvres étaient violettes. Plus l’air devenait froid, plus soufflait en bourrasque une neige fine, sèche comme du sel. Les hommes au travail sur le pont devaient se recroqueviller à plat ventre pour éviter les attaques des flocons qui venaient se planter dans les mains et les visages comme autant de minuscules éclats de verre.
Commenter  J’apprécie          10
Jevousdisquecestmoi   09 avril 2012
Le bateau-usine (BD) de Gô Fujio
Le récitant ajouta ce commentaire, qui n'était pas dans les sous-titres :

« Car l'assiduité au travail est la mère de tous les succès ! »

Les ouvriers saluèrent ce commentaire par des applaudissements « zélés ». Cependant, il y eut quand même un pêcheur pour crier : « Fadaises ! Si c'est vrai, alors pourquoi que je ne suis pas le patron, moi ! » Ce qui déclencha à nouveau l'hilarité générale.
Commenter  J’apprécie          10
nathalie_MarketMarcel   18 octobre 2012
Le bateau-usine (BD) de Gô Fujio
Notre corps, c’est rien de plus que des feuilles de mûrier pour nourrir les vers à soie, il faut qu’il soit sacrifié !
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
2325 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur