AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.44 /5 (sur 17 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Agrégé d'allemand, Gonthier Weil a été enseignant.

En collaboration avec un de ses collègues, Jean Chassard (1912-2007), il a inventé, bien avant l'introduction des méthodes dites audiovisuelles, l'utilisation de la bande dessinée dans la pédagogie des langues.

Ce sera la série de "L'Allemand facile", publiée à la fin des années 1950 avec la pipe pour emblème, suivie des "Also los". Dossiers de civilisation, vocabulaires, littérature, anthologies, ce sont plus de soixante-dix ouvrages différents destinés aux élèves de la sixième à la faculté qui seront utilisés dans tous les établissements de France et même traduits en plusieurs langues.

Ces collections vont connaître un extraordinaire succès auprès des professeurs d'allemand et, pendant plus de quarante années, ce succès ne se démentira pas.
+ Voir plus
Source : http://www.ecrivosges.com
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
Piatka   25 novembre 2016
Écrits de Londres et dernières lettres de Gonthier Weil
Seule la lumière qui tombe continuellement du ciel fournit à l’arbre l’énergie qui enfouit profondément dans la terre ses puissantes racines. L’arbre est en réalité enraciné dans le ciel. 



La personne et le sacré
Commenter  J’apprécie          300
Jean-Daniel   15 mai 2020
Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale de Gonthier Weil
Le mot de révolution est un mot pour lequel on tue, pour lequel on meurt, pour lequel on envoie les masses populaires à la mort, mais qui n'a aucun contenu.
Commenter  J’apprécie          120
Piatka   06 décembre 2016
Écrits de Londres et dernières lettres de Gonthier Weil
Les Grecs définissaient admirablement la justice par le consentement mutuel.
Commenter  J’apprécie          80
PatrickCasimir   06 janvier 2021
Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale de Gonthier Weil
Pages 143 et S.



Il n'y a pas de secours à espérer des hommes ; et quand il en serait autrement, les hommes n'en seraient pas moins vaincus d'avance par la puissance des choses. La société actuelle ne fournit pas d'autres moyens d'action que des machines à écraser l'humanité ; quelles que puissent être les intentions de ceux qui les prennent en main, ces machines écrasent et écraseront aussi longtemps qu'elles existeront. Avec les bagnes industriels que constituent les grandes usines, on ne peut fabriquer que des esclaves et non des travailleurs libres, et encore moins, des travailleurs qui constitueraient une classe dominante. Avec des avions, des canons, des bombes, on peut répandre la mort, la terreur, l'oppression, mais non pas la vie et la liberté. Avec la grande presse et la TSF, on peut faire avaler par tout un peuple, en même temps que le petit déjeuner ou le repas du soir, des opinions toutes faites et par là-même absurdes, car même des vues raisonnables deviennent fausses dans l'esprit qui les reçoit sans réflexion ; mais on ne peut avec ces choses susciter, même un éclair de pensée. Et sans usines, sans armes, sans grande presse, on ne peut rien contre ceux qui possèdent tout cela. Il en est ainsi pour tout. Les moyens puissants sont oppressifs, les moyens faibles sont inopérants. Toutes les fois que les opprimés ont voulu constituer des groupements capables d'exercer une influence réelle, ces groupements, qu'ils aient eu nom, partis ou syndicats, ont intégralement reproduit dans leur sein, toutes les tares du régime qu'ils prétendaient réformer ou abattre, à savoir l'organisation bureaucratique, le renversement du rapport entre les moyens et les fins, le mépris de l'individu, la séparation entre la pensée et l'action, le caractère machinal de la pensée elle-même, l'utilisation de l'abêtissement et du mensonge comme moyen de propagande, et ainsi de suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tandarica   12 avril 2015
Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale de Gonthier Weil
La civilisation actuelle, dont nos descendants recueilleront sans doute tout au moins des fragments en héritage, contient, nous ne le sentons que trop, de quoi écraser l'homme ; mais elle contient aussi, du moins en germe, de quoi le libérer.
Commenter  J’apprécie          30
Jacopo   21 février 2018
Oppression et liberté de Gonthier Weil
Faut-il donc désespérer. ? Certes les raisons ne manqueraient pas. L'on voit mal où l'on pourrait placer son espérance. La capacité de juger librement se fait de plus en plus rare, en particulier dans les milieux intellectuels, par cette spécialisation qui force chacun, dans les questions fondamentales que pose chaque recherche théorique, à croire sans savoir. Ainsi, même dans le domaine de la théorie pure, le jugement individuel se trouve découronne devant les résultats acquis par l'effort collectif. Quant à la classe ouvrière, sa situation d'instrument passif de la production ne la prépare guère à prendre ses propres destinées en mains.
Commenter  J’apprécie          20
bebz   26 décembre 2017
Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale de Gonthier Weil
et il est vain d'espérer que le progrès technique puisse, par une diminution progressive et continue de l'effort de la production, alléger, jusqu'à le faire presque disparaître,le double poids sur l'homme de la nature et de la société.Le problème est donc bien clair; il s'agit de savoir si l'on peut concevoir une organisation de la production qui, bien qu'impuissante à éliminer les nécessités naturelles et la contrainte sociale qui en résulte, leur permettrait du moins de s'exercer sans écraser sous l'oppression les esprits et les corps.A une époque comme la nôtre, avoir saisi clairement ce problème est peut-être une condition pour vivre en paix avec soi.Si l'on arrive à concevoir concrètement les conditions de cette organisation libératrice, il ne reste qu'à exercer,pour se diriger vers elle, toute la puissance d'action, petite ou grande, dont on dispose; et si l'on comprend clairement que la possibilité d'un tel mode de production n'est pas même concevable,on y gagne du moins de pouvoir légitimement se résigner à l'oppression, et cesser de s'en croire complice du fait qu'on ne fait rien d'efficace pour l'empêcher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Malise   08 février 2017
Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale de Gonthier Weil
Pendant des siècles, des âmes généreuses ont considéré la puissance des oppresseurs comme constituant une usurpation pure et simple, à laquelle il fallait tenter de s'opposer soit par la simple expression d'une réprobation radicale, soit par la force armée mise au service de la justice. Des deux manières, l'échec a toujours été complet; et jamais il n'était plus significatif que quand il prenait un moment l'apparence de la victoire, comme ce fut le cas pour la Révolution française, et qu'après avoir effectivement réussi à faire disparaître une certaine forme d'oppression, on assistait , impuissant, à l'installation immédiate d'une oppression nouvelle.
Commenter  J’apprécie          10
Jacopo   21 février 2018
Oppression et liberté de Gonthier Weil
Si les ouvriers sont de plus en plus dépourvus de connaissances techniques, les techniciens, non seulement sont souvent assez ignorants de la pratique du travail, mais encore leur compétence est en bien des cas limitée à un domaine tout à fait restreint ; en Amérique on s'est même mis a créer des ingénieurs spécialisés, comme de vulgaires manoeuvres, dans une catégorie déterminée de machines, et, chose significative, l'U.R.S.S. s'est empressée d'imiter l'Amérique sur ce point. Il va de soi, au reste, que les techniciens ignorent les fondements théoriques des connaissances qu'ils utilisent.
Commenter  J’apprécie          10
Jacopo   11 décembre 2017
Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale de Gonthier Weil
Le progrès dû à la coordination des efforts dans le temps est sans doute le

facteur le plus important du progrès technique ; il est aussi le plus difficile à analyser.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Pars vite et reviens tard, Fred Vargas,2002

Comment s'appelle l'enquêteur et personnage principale de l'histoire ?

Hercule Poirot
Théo Vautrin
Jean-Baptiste Adamsberg
Azziz Bouzelouf

10 questions
237 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur