AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.8 /5 (sur 5 notes)

Biographie :

Gregory Mutombo porte depuis l’enfance une spiritualité qui, parce qu’elle préfigure son besoin impérieux d’unité et d’absolu, le singularise. Animé par la volonté de voir derrière les voiles, il se plonge très tôt dans une quête de la Connaissance. Celle-ci passe, au tout début de son adolescence, par une exploration vibrante de ce que l’on nommait alors la parapsychologie.

A partir de 1993, à l’âge de 19 ans, il suit différents enseignements à Paris, Nice et Londres sur les corps et soins énergétiques, les états modifiés de conscience, la cosmogonie, l’écriture inspirée, les vortex de la Terre, la paneurythmie et la chromologie. Étant musicien, il s’initie parallèlement à la musicothérapie et à diverses techniques psychomusicales.

En 1995, il part pour un périple pédestre dans les montagnes bulgares, autour des sept lacs de Rila, région imprégnée des vibrations de Omraam Mikhaël Aivanhov et de Peter Deunov, dont il avait déjà approché l’essence via la paneurythmie. Il se retrouve face à lui-même dans cette nature essentielle qui lui parle sans discontinuer, de jour comme de nuit. Quelques semaines plus tard, en réponse à une sorte d’injonction intérieure qui s’est imposée à lui au cours d’une longue méditation nocturne, il s’engage dans l’armée, concevant rapidement que ce chemin, par son intensité, sa diversité, sa densité et ses exigences sera riche en initiations.

C’est alors le début d’un parcours, d’un voyage de dix-huit années dans le monde. Dans un certain monde. Il part tout d’abord près de neuf mois en Afrique, sa première affectation, entre Sénégal et Mauritanie, avant de retrouver la France pour occuper un poste à responsabilité. On lui confie une quarantaine de personnes alors qu’il n’a que 22 ans. Ensuite, pour se rapprocher des populations civiles, il choisit de changer d’uniforme et entre en 1998 dans la gendarmerie mobile, celle que, paradoxalement, personne ne voit. Il est rapidement envoyé dans les Comores puis en Amazonie, pour des périodes de plusieurs mois. En parallèle de ses missions, il écrit deux romans initiatiques : La stratégie de l’orphelin (1999) puis La corde d’argent (2000), publiés à compte d’auteur.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Gregory Mutombo   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Danieljean   09 juin 2019
Le feu de l'esprit : L'ultime effort est de n'en faire aucun de Gregory Mutombo
Tandis que je me tiens dans la plénitude de Ton absolu silence, Dieu père-mère, le Feu de l'Esprit flamboie dans mon cœur et inonde de son parfait rayonnement chaque cellule de mon corps.



La vie, l'amour, la puissance, la joie, la grâce et la paix règnent de toute leur majestueuse puissance en moi.



Tandis que je me réchauffe au cœur même du Feu de l'Esprit, je vois la Lumière des lumières. C'est elle qui m'invite, depuis toujours et pour toujours.



Tandis que le Feu de l'Esprit achève de consumer tout ce qui, en moi, est davantage que le silence et moins que l'amour, j'entends la musique à l'origine de tous les mondes.



Je chante à l'unisson du son primordial.



J'avance de tout mon être vers ce son, en acceptant de devenir l'idée éternelle et pure qui propage le Verbe à l'infini.



Tout en moi est acquiescement. Je suis l'accomplissement divin, et le représenter est ma joie.



Ainsi soit-il.
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   27 avril 2019
Le feu de l'esprit : L'ultime effort est de n'en faire aucun de Gregory Mutombo
En somme, vouloir plaire est paradoxal. Par cette tentative d'être admis, aimé, élu, choisi, reconnu, accueilli et accepté, il y a toujours un renforcement du déni de soi qui augmente, justement, cette sensation de séparation et de désunion que l'on cherche à masquer.
Commenter  J’apprécie          40
Danieljean   27 avril 2019
Le feu de l'esprit : L'ultime effort est de n'en faire aucun de Gregory Mutombo
Pour qui partage sa nature véritable, la réaction d'autrui est un détail, et non l'objet d'une attente ou la source d'une potentielle déception. On ne peut être soi et, simultanément, accorder de l'importance aux appréciations temporelles des uns et des autres.
Commenter  J’apprécie          30
DomKro   05 janvier 2019
La Symphonie des âmes de Gregory Mutombo
Beaucoup d’humains vivent dans une société, une civilisation dans laquelle on apprend, dès le plus jeune âge, à désigner l’autre, l’extérieur, la situation, l'employeur, la crise, le gouvernement, les conditions climatiques, etc., comme les causes de cette boule dans le ventre, de ce nœud dans la gorge, de ce poids sur le plexus ou sur les épaules, en somme, de son malheur.

Or, tant que le problème reste situé à l’extérieur, la solution le sera également, alors que cette œuvre alchimique sur soi est un engagement à la responsabilité.

Ce que l’on sent est en soi et l’on en est responsable. Alors, comme l’on en est responsable et que les «autres» ne sont que les révélateurs de ce que l’on porte – et non les auteurs –, on ne peut que ressentir un état général et global de gratitude pour ce monde, cet univers environnant qui permet de sentir en soi tous ces espaces contractés, compressés, qui ne demandent qu’une chose, c'est qu'on les libère, les accueille, les aime, leur laisse la possibilité de circuler en toute liberté à travers soi.

(page 164)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   15 juillet 2019
Le souffle de la Grâce de Gregory Mutombo
La Grâce est tel un vent qui souffle sur l'océan. Après la multitude de ses expériences, notre âme, embarquée dans un corps humain, aspire à regagner son port d'attache, son havre de paix. Pour que ce « bateau », en lequel nous sommes embarqués, puisse se diriger vers ce havre, il nous faut naturellement hisser ses voiles – c'est le fameux "Aide-toi et le Ciel t'aidera", qui invite à toujours faire de notre mieux. Alors le vent de la Grâce peut souffler en nos voiles, les gonfler et nous aider à avancer. Il est cependant à comprendre que ce vent souffle en direction de notre but véritable et non nécessairement celui qui a pu nous être indiqué par notre conception rétrécie du « bonheur ». Ne pas savoir ce qui est bon pour soi n'est pas nécessairement la marque de l'ignorance, c'est parfois même ce qui caractérise les plus sages et humbles d'entre nous...
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   27 avril 2019
Le feu de l'esprit : L'ultime effort est de n'en faire aucun de Gregory Mutombo
Être soi n'est pas plaire. Être soi peut plaire, mais l'observation n'appartient qu'à celui qui se sent séduit.
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   17 janvier 2017
La Symphonie des âmes de Gregory Mutombo
Tout le concept des assurances contractées pour se prémunir contre le vol, les accidents, la perte de biens, les risques, etc repose sur l'idée d'un bonheur préservé par des protections, alors même que ce sont ces protections qui génèrent les éléments constitutifs de ce que l'on voit comme du malheur. Ce cercle est vicieux. Plus l'on se protège, plus l'on devient une cible. Plus l'on devient une cible, plus l'on est attaqué. Plus l'on est attaqué, plus l'on cherche à se protéger. Et ainsi de suite... Celui qui est pleinement conscient de sa nature divine n'a pas besoin d'armure, parce qu'il sait qu'en vérité, il n'y a rien à protéger. Celui ou celle qui s'identifie à sa forme physique et est donc tributaire de son indéniable vulnérabilité se sent nécessairement appelé à revêtir des protections...
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   27 avril 2019
Le feu de l'esprit : L'ultime effort est de n'en faire aucun de Gregory Mutombo
Il n'y a rien que l'ego aime tant que de plaire à quelqu'un. Pour lui, séduire, c'est ne pas mourir. Pour lui, séduire, c'est exister dans le regard de l'autre.
Commenter  J’apprécie          20
Danieljean   15 juillet 2019
Le souffle de la Grâce de Gregory Mutombo
La chance est au contrôle ce que la Grâce est à la maîtrise. Nul n'est à convaincre en ce domaine. Là où certains contemplent l'action de la Grâce, d'autres ne voient qu'un vulgaire coup de chance ou, au mieux, une heureuse coïncidence. Il n'y a aucune preuve que la Grâce existe et il n'y en aura certainement jamais. Il n'existe que des témoignages de son existence, de son action, de ses effets. De son souffle...
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   27 avril 2019
Le feu de l'esprit : L'ultime effort est de n'en faire aucun de Gregory Mutombo
L'idée de plaire, c'est-à-dire d'être agréable à autrui, pourrait être vue comme saine tant qu'elle n'obère pas l'expression authentique. Certes, mais en ce cas, elle disparaît d'elle-même. Cela ne signifie pas pour autant que l'authenticité de l'être est incompatible avec la cordialité ou la popularité. Il est seulement à considérer qu'une proportion importante des rapports humains est entachée par la séduction.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Trouvez le prénom masculin à l'aide des indices

Je suis le prénom de La Boétie, je suis aussi le prénom de Lantier dans Germinal et j'ai été chanté par Guesch Patti, je suis, je suis ....

Etienne
Franck
Marc
Martin

12 questions
106 lecteurs ont répondu
Thèmes : prénoms , romans policiers et polars , Français (langue)Créer un quiz sur cet auteur

.. ..